alexametrics
Dernières news

Augmentation des prix du carburant

Augmentation des prix du carburant

Les prix des hydrocarbures vont augmenter à partir de demain 2 juillet 2017 à 00:00, apprend Business News.

 

La Direction Générale des Hydrocarbures, relevant du ministère de l'Energie, des Mines et des Energies renouvelables, a, en effet, décidé une augmentation de 100 millimes sur l’essence et 90 millimes sur le Gasoil.

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (42)

Commenter

Général Amadoulah
| 03-07-2017 16:08
Après avoir bénéficié de crédits sur crédits d'emprunts sur emprunts, nous voici face au mur du surendettement ... Pensiez vous que nous n'allions pas devoir rendre des comptes et rembourser la gabegie que nous amis kandjis ont dilapidés ???!!!! Le FMI ne fait jamais le voyage pour rien, ce n'est qu'un début, augmentation du carburant des cigarettes... Le temps est venu de se remettre au travail, de serrer les rangs, de fermer nos grandes gueules hirsutes et puantes, de courber l'échine et de cesser de penser que la démocratie c'est l'anarchie... Vous vouliez la liberté, vous aller en payer le prix avec amertume...

pit
| 03-07-2017 13:11
Faut bien trouver l'argent pour payer les milliers de protestataires devenus employés de l'environnement...en plein désert...d'ici quelques années avec ces travailleurs acharnés notre désert ressemblera à un paradis remplis de fruits et de légumes (ce n'est pas une boutade les israëliens le font)...nous, j'en doute!

roumin
| 03-07-2017 12:40
l'essence en Tunisie est plus cher que dans n'importe quel autre pays du monde.
Mr Chahed là vous me decevez!!!!!!!

Carthage Libre
| 03-07-2017 10:03
Celui qui a dit "6 dinars pour un mauvais café" ne doit certainement pas souffrir comme nous, comme la plupart des citoyens moyens ou juste en dessous ; on nous augmente 30 dinars le salaire et la vie augmente chaque année en Tunisie X 3 ; qu'est ce que je fais? Je laisse ma petite voiture et je reprends el car essafra? Pour ceux qui habitent à soliman ou raoued (parceque c'est les seuls endroits acceptables près de Tunis où le loyer n'a pas encore flambé) et qui doivent se rendre tous les jours au travail, vous croyez qu'ils ne calculent pas l'impact de ces augmentations d'essence sur leurs budgets?

Nous on espérait plutôt le contraire, une baisse. Mais voilà qu'on nous bai** 3ini 3inek, et on doit se la fermer ; où va tout cet argent? Pourquoi Ennahdha ne rend pas compte au peuple des caisses de l'Etat vides qu'elle a laissé et de l'image désastreuse du pays qui a impacté à l'échelle mondiale économiquement? Pourquoi c'est au simple citoyen de payer les pots cassés, alors que les barons d'Ennahdha se pavanent en jaguar et autres énormes 4 X 4 blindés?

Med
| 03-07-2017 08:08
100 millimes parait équivalente à un rien si on considère la valeur du dinar et les prix qui suivent inversement vers le haut. Il faut plutôt voir l'impact sur le volet logistique (transport de personnes et transport de marchandises, certainement que 100 millimes a un impact fort sensible sur le prix final qui sera supporté par le consommateur qui ne cesse de voir son niveau se dégringoler. Le recours à des solutions simples impôts (qui ne sont pas payés équitablement par tous les actifs cf; cas des avocats et médecins et similaires parmi les indépendants, les commerces forfaitaires,...)et les augmentations des prix n'est qu'une limite de compétences managériales. Il n'y a plus de classe moyenne même si on le dit encore.

Farouk
| 02-07-2017 22:18
Brabi, c'est quoi 100 miliimes par litre pour un plein de 60 litres ? C'est 6 dinars tunisiens . Le prix d'un mauvais café dans un café !
Purée ! Ceux qui s'indignent j'imagine si ils ont 5 voitures par Foyer.
Vous voulez toujours vivre assistés et avec les subventions ?
Mayna!

watani
| 02-07-2017 20:48
un gouvernement dingue ! augmenter le prix du carburant de 100 millimes le litre, c'est une décision de fou, commencer à augmenter de 20 millimes c'est raisonnable étant donné que le prix du baril est en baisse. Il faut supprimer les voitures de services et donc les bons d'essence qui sont fournis à droite et à gauche, c'est vraiment du gaspillage alors que les fonctionnaires ne sont pas productifs, ils ne sont pas dans leur bureau, ils ne répondent pas au courrier ni au téléphone. On leur offre des voitures de services et des bons d'essence pour leur femme et leurs enfants, pour leur courses. Il suffit de regarder dans les embouteillages ces voitures immatriculées Ministères, ...
Commencez par nettoyer ces administrations des faux jetons et des corrompus et supprimer ce privilèges non justifiés. Pour cela, développez l'administration en ligne et encouragez le numérique.

Citoyen
| 02-07-2017 19:20
Parmi les meilleurs décisions
C'est le niveau reel de prix notamment pour un pays dont la balance énergétique est déficitaire. En plus, une augmentation des prix de l'énergie est une des solutions qui est meilleure que d'autres taxes qui vont toucher davantage le citoyen moyen. L'egypte a commencé par la cure nécessaire, on peut se rappeler aussi des mesures douleureuses qu' pris le portugal, l'Espagne, aujourd'hui ils s'en sortent bien
Le mal necessaire ..

Bacchus
| 02-07-2017 17:47
Le prix de l'essence est bel et bien en baisse ; d'ailleurs comme pour le SMIG et pour le salaire moyen. En 1982, le dollar valait 0,380 dinar aujourd'hui il vaut 2,450 dinars. En 35 ans, le litre d'essence est passé de 0,380 dinar à 1,750 dinar, mais en dollar il est passé de 1 dollar à 0,715 dollar ; donc le prix a baissé. En 1982 le SMIG est passé de 90 dinars à 357 dinars, mais en dollar il est passé de 235 dollars à 150 dollars ; donc le SMIG a baissé. Le salaire moyen est passé de 700 dollars à moins de 500 dollars.

retraité
| 02-07-2017 17:18
après la dévaluation du dinar l'inflation est en hausse considérable mais la hausse du carburant augmentera les tarifs du transport ,de l'énergie et des produits industriels.le gouvernement aurait du réduire ses dépenses énergétiques, son parc automobile set augmenter considérablement les vignettes des gros cylindrés gourmands en carburant de manière à préserver le pouvoir d'achat de la classe moyenne et populaire.

A lire aussi

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed s’est entretenu ce jeudi 26 avril 2018 avec son homologue

26/04/2018 09:52
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed s’est entretenu ce jeudi 26 avril 2018 avec le président de

26/04/2018 09:11
0

Les vacances scolaires se dérouleront comme convenu du 30 avril au 6 mai 2018. C’est ce qu’a indiqué

26/04/2018 08:44
1

Nouvelair a inauguré au centre urbain nord (Tunis), la première agence depuis son lancement il y a

25/04/2018 19:42
3

Newsletter