alexametrics
Dernières news

Attaqué à coup de chaussures à El Kef, Moncef Marzouki interrompt son meeting (vidéo)

Attaqué à coup de chaussures à El Kef, Moncef Marzouki interrompt son meeting (vidéo)

Selon un témoin oculaire présent sur les lieux, le candidat à la présidentielle, Moncef Marzouki, a dû interrompre son meeting tenu aujourd’hui, samedi 13 décembre 2014, dans la ville du Kef, quelques minutes après son début, et ce suite aux protestations de nombreux citoyens. Des témoins oculaires affirment par ailleurs que des citoyens ont lancé des chaussures contre Moncef Marzouki l’appelant à dégager.
 
En effet, une grande tension a accompagné le meeting que Moncef Marzoukis a tenu devant le siège de la municipalité de la ville du Kef. Des citoyens criant « dégage » et exprimant leur colère face à la présence de l’actuel président de la République ont forcé Marzouki à interrompre son discours et à quitter les lieux. A noter qu’une importante escorte policière a accompagné le candidat lors de ce déplacement.
Selon plusieurs journalistes présents sur les lieux, aucune déclaration n’a été accordée aux médias.

 

Dans un post sur sa page Facebook, le père du martyr Socrate Cherni, résident de la ville du Kef, a écrit que Moncef Marzouki s'est faufilé dans la ville par une de ses entrées secondaires et ce, à cause des nombreux citoyens qui s'étaient réunis à l'entrée pour lui barrer l'accès.  Tout en saluant les Keffois pour l'accueil réservé aujourd'hui au candidat à la présidentielle, il écrit : "malgré ses manoeuvres, Marzouki a été empêché de parler et il est entré dans un état hystérique en se retirant. Il a accusé les Keffois d'être avec l'ancien régime, nous lui répondons que oui, nous sommes avec l'ancien régime et nous sommes avec Béji Caïd Essebsi, contre toi".

 

S.T.

 

A lire également :

Présidentielle - La phrase de Marzouki qui a engendré la colère des Keffois (audio)

Marzouki n’est pas le bienvenu à Dahmani

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (85)

Commenter

Tarek
| 15-12-2015 23:31
La Tunisie récolte aujourd'hui ce que la maudite troika et surtout les chefs d'ennahdha et Marzouki ont semé. Avec Marzouki on aura tout vu. Le mensonge, la démagogie. Il a même écrit des livres, a part lui et ses ***du CPR et Attayar qui l'ont lu, je me demande qui d'autres ont lu ses chefs-d''uvre. Marzouki n'est qu'un petit *** qui rêve de retourner au palais de Carthage pour accueillir les voyous et les prédicateurs afin de compléter la destruction de notre pays.

Chakchouka
| 15-12-2014 10:58
A la fin vous commencez à taper sur les nerfs des autres par vos commentaires insensés et mal placés. si vous avez des insomnies il faut prendre une cure ca vous fera du bien.

Citoyen de Tunisie
| 15-12-2014 08:52
Un des gouvernorats ayant trop subi le terrorisme sous la troïka, tient au changement prometteur. Le Kef a perdu trop de ses enfants.

DHEJ
| 14-12-2014 20:42
Ne s'appellent ni Miachale Brown ni Erci Carner...

Un TARTOUR commandant en chef de l'armée et des forces de la sécurité intérieures... tartoirisées par transitivité...

Mais où est passé l'agent de l'ordre blanc qui a tiré pour sauver le prestige de l'état?

Bayrem Ettounoussi
| 14-12-2014 20:01
la seule chose que je puisse vous dire c´est qu´on a de la chance de le faire sortir de son palais par la voie des urnes. c´est cela notre nouvelle arme: le vote et rien que le vote utile. le temps des putschs, le temps des insultes et de la discrimination est derrière nous. il faut que chacun de nous exerce son devoir autant citoyen majeur et responsable. le temps de la peur c´est fini. Notre force, c´est notre jeunesse, notre intelligence, notre capacité de s´adapter à la situation, notre façon d´être unis pour bâtir un avenir en commun pour nous nous et pour nos enfants.

c´est très facile de chasser Merzougui et n´importe quel autre mais c´est très difficile de chasser notre peur de l´autre. Il faut faire revenir la confiance parmi nous et nous serons capables de surmonter n´importe quel obstacle.
Bon courage

canalou
| 14-12-2014 18:55
que votre anayse soit la bonne . Pour une jeune democratie ,je trouve que le meilleur choix c est de ceder la place a un nouvel elu . La facon dont marzouki s accroche au pouvoir me stresse et c est un signe qui ne trompe pas . Il faut mettre en place des traditions qui donneront des lecons aux jeunes . Apres un mandat ,tout candidat doit etre a la disposition de la justice sans immunite . Il n y a aucune raison de prolonger le mandat de marzouki . LE regime parlementaire ne permet en aucun cas l instauration du parti unique . Marzouki impulsif peut etre un danger pour le parlement et peut causer de l instabilite . .

canalou
| 14-12-2014 18:23
indicatif present : je suis frappe ,tu es frappe il est frappe ,nous sommes frappes ,ils sont frappes . salutations

Optim
| 14-12-2014 18:00
Reponse a BB

Votre analyse est pertinente mais votre conclusion est totalement a cote. La raison est tres simple: la personallite de Marzouki et son temperament l'empechent definitivenemnt de jouer le role le garant de la democratie. La raison est tres simple: c'est un perturbateur professionnel (blabzi), egocentrique, impulsif, incapable de travailler avec des pesonnes ne partageant pas ses opinions. Ses insultes et son agressivite envers ses adversaires le disqualifient totalement. S'i est elu, il cherchera uniquement a saboter l'action du gouvernement et a paralyser le pouvoir executif. Marzouki a 66 ans et ne changera pas a cet age. Honnetement, qu'a-t-il construit de positif pendant sa vie? Ou sont ses realisations? Qu'a-t-il fait a part critiquer les autres et vendre des paroles, et du ...vent.

Encore une fois, votre analyse est absolument pertinente, mais Marzouki n'est absolument pas l'homme qu'il faut. Au contraire, cet homme est un danger pour la democratie naissante.

EL-OUAFI W M 69800
| 14-12-2014 17:39
Bonsoir ya bladi |13-12-2014 14:27 où êtes vous passé ? ? ? J'attends depuis hier votre appel ou post manifestez-vous cher ami. Bonne soirée.
Et cordialement à vous. (manai) le14/12/2014

EL- OUAFI W M 69800
| 14-12-2014 17:13
Continuez dans vos dérives intolérantes, des insultes par ci et par la, connaissiez-vous le mot respect, en aviez-vous entendu parler de mot respect ? Pauvre Tunisie ! Heureusement que ça se limite à une minorité de gougeas qui n'ont rien encore compris hélas ! Qu'est-ce qu'il faut faire ? Le monde vous regarde vous observe avec attention méfiez-vous les hors contexte de tolérance, la sentence est impitoyable, oui on vous jugera oui vous ceux qui appartienne à cette vulgarité incessante envers un candidat qui ne vous demande rien sauf si vous soutenez son programme ou pas.ne ne soyez pas médiocre, votre récolte sera maigre et indigeste.
Prenez comme exemples:( j'ai l'embarras du choix) salahddin, B. B.Hashtag et j'en oublie pas mal d'autres qu'ils me le pardonnent.
Cordialement à vous (manai) le: 12/14/2014

A lire aussi

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a reçu, ce samedi 17 octobre 2018, à Dar Dhiafa à Carthage,

17/11/2018 13:40
0

En préparation de la grève dans la fonction publique, prévue le jeudi 22 novembre 2018, les

17/11/2018 10:11
5

Après son départ du ministère des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières, l'ancien

17/11/2018 09:30
1

Rachid Khechana vient d'être nommé PDG de l'agence de presse Tap tel que décidé lors de la réunion

17/11/2018 09:12
0

Newsletter