alexametrics
Dernières news

Démission d'Ettakatol de la députée Nefissa Wafa Marzouki

Démission d'Ettakatol de la députée Nefissa Wafa Marzouki
La députée d’Ettakatol, Nefissa Wafa Marzouki, a officiellement annoncé sa démission du parti, et ce vendredi 8 août 2014. Sa démission a été présentée à Mustapha Ben Jaâfar en sa qualité de SG d’Ettakatol et a été motivée par des raisons personnelles.

D’après nos informations, elle aurait décliné l’offre de se représenter sur les listes d’Ettakatol pour les prochaines élections et ne voulait pas d’une tête de liste.

D’après différentes sources, le parti de M. Ben Jaâfar passe par une crise interne aigüe.
Plusieurs démissions des membres du bureau régional d’Ettakatol à Kasserine, ont été enregistrées aujourd’hui, et ce pour rejoindre le bureau régional de l’Alliance démocratique.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Rifal
| 11-08-2014 12:21
Nefissa est sûrement une grande dame, mais le renouvellement dans la vie d'un parti, l'oxygène davantage et améliore sa respiration....Nul n'est irremplaçable... C'est vérifié à tous les coups....

el manchou
| 10-08-2014 23:58
ben jaafar a trahi ses électeurs et cherche juste à plaire encore à ennahdha, il s'en fout des démissions dans son parti fantôche.

raouf
| 10-08-2014 23:14
Je crois que c'est de la propagande ni plus ni moins car cette députée n'a aucun poids mème au sein des militants de sa région Jendouba.Elle n'a rien fait et ne fera rien non plus. Quand à ceux qui critiquent Ettakatol ,je leur dis que c'est le parti qui a évité à la Tunisie une guerre civile gràce à la sagesse de Ben Jaafar et il a su rapprocher tout le monde autour d'une seule table. Je vous conseille de voter Ettakatol .

BATTAL
| 10-08-2014 10:55
cher ami ,je ne suis guère ici parmi vous tous pour défendre BOURGUIBA . j'étais mal mené pendant mes études par les enfants du ministère et pour la première fois nous entendons parler de BOP . des supers chasseurs de la race estudiantine à l'époque .je reviens en arrière dans la page de l'histoire de bourguiba .ce dernier que vu veux l'ignorer a ordonné mainte fois de fournir de l'aide aux zones que vous avez cité ultérieurement . en plus de l'aide ,le gouvernement a donné des moutons ,des poules ,du blé ,du mais ;des petites machines pour faire apprendre aux filles un métier noble ,ceci est passé dans les zones du fin fond du pays .ALORS CE QUI S'EST PASSE dépasse ton imagination .puisque tu n'as pas vécu cette époque .alors je vous informe que les moutons qui ont été offert par le gouvernement ne sont jamais prolifere ,ils l'ont égorgé et le reste vendu ,ils n'ont jamais semé le blé dur ,elles n'ont jamais voulu apprendre un métier et les machines sont vendu .et le gouvernement ont repris encore ces aides .c'est un peuple qui ne veut jamais travailler ,c'est un peule qui accepte et admire la mendicité (YA KARIM MTÄA ALLAH) .par contre 1 pour 100 ont déjà fait une fortune avec le peu qu'ils ont eu du gouvernement .
CRITIQUER BOURGUIBA QU'IL A DÉJÀ UNE PAGE DANS L'HISTOIRE DE LA TUNISIE EST UNE FAILLITE .BOURGUIBA A FAIT DU TUNISIEN QUI ÉTAIT ALLÉ A L'ECOLE UN BON GYMNASTE ET UN BON COMPILATEUR DANS SON ESPRIT ET SON CERVEAU .DICTATEUR OU PAS ,JE ME SENS INCAPABLE DE LE CONFIRMER .j'y été en prison pendant son époque ,la très belle époque .parce que dans les couloirs et les places des facultés de Tunis ,j'ai appris la politique et je peux voir et pronostiquer l'avenir politique d'un peuple .
QUE VIVE BOURGUIBA DANS NOS MÉMOIRES .
ENCORE UNE INFORMATION .
A L'EPOQUE J'AVAIS UNE BOURSE DE 30 DINARS ,J'AI DOUBLE L'ANNE ET J'AVAIS ENCORE UNE FOIS ,UNE BOURSE DE 25 DINARS .ALORS BOURGUIBA AVAIT PEUR DE MOI ????????.AVOIR UNE BOURSE ALORS QUE MON BULLETIN NUMÉRO 3 EST BIEN COLORIE AVEC DU ROUGE EST NORMALE ??????? pauvre tunisien qui ignore tout de BOURGUIBA .
CORDIALEMENT

HAFTARYSH
| 10-08-2014 09:34
Cher monsieur,
votre discours est totalement CADUC.
Réveillez vous, nous sommes en 2014, et le "bourguibisme" d'antan", qui a "tuer" le peuple, est enterré depuis longtemps.
Ce fonds de commerce périmé n'a plus de preneur.
Un conseil d'ami : trouvez vous une autre saison d'être et d'espérer : se transformer en un démocrate averti qui doit chercher à comprendre le pourquoi du comment de la chute d'une dictature qui a maintenu plus de 85% du peuple dans un état de misère et de pauvreté primitives.
L'arrière pays,...le nord ouest,...vous connaissez...allez passer vos vacances là.
Ça mérite le coup d'y aller...!!!!

HAFTARYSH
| 10-08-2014 09:12
...DE LA COMPOSANTE DE LA TROIKA.

Au vu du délabrement flagrant et de l'éparpillement de ce que l'on désigne maladroitement comme " opposition " à Nahdha et ses alliés voire d'autres compositions politiques disparates, il est de l'intérêt des partis composant la troïka d'exploiter ce vide et cette défaillance pour mettre en place une stratégie commune pour remporter haut la main les prochaines élections.
C'est faisable et même très probable.
Se faisant, il est judicieux de se pencher sérieusement sur les points faibles de l'alliance pour y remédier au plus vite.
D'autre part, le partage des rôles et le choix des candidats doivent être traités avec équité.
Et, quoi qu'on dise, l'avenir de notre pays trouvera son salut dans le projet de la troïka.
De toute façon, aujourd'hui, aucun parti ou autre supposée alliance peut se targuer prétendre faire mieux,affronter le défi de relancer notre pays sur l'indispensable voie de la démocratie, du progrès et de la paix sociale.

achile
| 09-08-2014 15:50
malgre quelle a éte
degagee par les vraix melitants. monsieur
mechichi said decide qu elle soit en
deuxiemme position.bravo...il a une vision strategique.

tounsi
| 09-08-2014 13:50
au cours des années soixante dix et quatre vingts , les joueurs du foot jouaient pour le drapeau , ou pour le maillot de l'équipe . peut n'importe le salaire et les revenus , l'essentiel c'est l'équipe . les politiciens étaient pareil . on meure pour le parti , et pour le patrie .
" namoutou namoutou wa yahia lwatan " .
de nos jours , le slogant dominant est " on ne meure pour pérsonne , que les autres meurent pour nous " .
les partis politiques de l'opposition tunisiennes , de gauche comme de droite . avant la révolution ils tenaient tète a l'ancien régime . ils revaient d'une tunisie démocrate a l'oxidentale , ou les principes de droits de l'homme sont rèspectes , d'une tunisie ou règne la pluralité partisanne , ou tout les partis travailles pour le bien du pays , et la ben ètre des citoyens . ils révaient d'une tunisie ou reigne une concurrence politique loyale , civilisée , et de haut de gamme .
pendant les années de braise , comme aiment appeler les anciens opposants tunisiens . toutes les tendances politiques et intellectuelles , de l'éxtrème gauche a l'extrème droite sont réunis dans le front de 18 octobre . ce front a été creer pour constituer une masse contre l'ancien régime .
ils étaient d'accord et ils ont rédigé le fameux document du 18 octobre .
juste après la révolution , le principe de chacun pour soi s'installe . les calculs partisanes réstreintes , les querelles politiques , et puis la guerre des élections .
les alliés d'hier deviennent les pires ennemis .
après les élections de 2011 , et ces résultats bénéfiques pour les uns et catastrophiques pour les autres , se renoue de nouvelles alliances , basées sur la cotisation partisane .
pour satisfaire tout la monde on crée 80 ministère et secrétariat d'état , des centaines de postes de conseillés auprès des ministres . des ministres délégués . cette armée de responsables incompétent , qui n'ont jamais travaillé , qui ne connaissent rien des rouages de l'administration , a contribuer a la création du chaos total au sein de l'état .
il s'est avéré que les anciens opposants , ne sont pas capables de gérer un état . et ils se sont vite confrontés a l'état profonde " the deep state " .
éttakattol s'est vendu a énnahdha . pour que mbj devient le président de l'ANC . sous le grand titre de " almaslaha al wataniya " . en réalité MBJ a trahit ces électeurs , qui étaient par centaines de milliers , juste pour sont plaisir personnel de devenir président . par sont acte MBJ a éffrité sont parti .
dans le monde politique le calcul est primordial . mais il faut savoir calcules . en tunisie le calcul était très simple , il suffisait de voir les sondages d'opinions , et d'écouter les gens de la rue , pour savoir si nos choix sont bonnes ou nom .
a 80 jours des élections législatives , ce qui reste d'un parti politique socio-démocrate s'évapore . MBJ les égyptiens disent " cache ton sous blanc pour un jour noir " . tu a gaspillé ton potentiel électoral pour un marteau en bois . tu a perdus un long carrière d'opposant , respecté par tout le monde .
la barque pourrit d'énnahdha , que tu croit en sécurité dedans coule , et pour l'alléger les nahdhaouis vont jeter tous intrus par dessus bord . et tu sera le deuxième après nejib chebbi .

sam
| 09-08-2014 11:30
vraiment je comprend plus rien de ces politiciens ils ne comprennent pas ou ils font semblent .
on a mare de les voir de les voire il faut qu'ils changent de tête pour nous aider à les oublier .et encore quand à ces démissions des parties et surtout de celles qui ne payent c trop tare on est ce qu'on est et le tunisien après le vécu il n'oublie pas .
on voudrait surtout ne plus voire les même tete au tafssissi du mois c mon plus grand souhait car ils ont trop profite de leurs situations soit disant légale. alors degage

Moha Le Fou
| 09-08-2014 11:07
Mustapha Ben Jâafer a le caractère du caméléon: avant les élections il avait une certaine crédibilité; après sa légitimation du vol de l'argent du peuple par l'instrumentatlisation de l'ANC, je le déteste; je le méprise. J'espère qu'un jour il sera en prison pour VOL et Escroquerie.

A lire aussi

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a reçu, ce samedi 17 octobre 2018, à Dar Dhiafa à Carthage,

17/11/2018 13:40
0

En préparation de la grève dans la fonction publique, prévue le jeudi 22 novembre 2018, les

17/11/2018 10:11
5

Après son départ du ministère des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières, l'ancien

17/11/2018 09:30
1

Rachid Khechana vient d'être nommé PDG de l'agence de presse Tap tel que décidé lors de la réunion

17/11/2018 09:12
0

Newsletter