alexametrics
Dernières news

Barack Obama invite Mehdi Jomâa à Washington

Barack Obama invite Mehdi Jomâa à Washington
Le président américain, Barack Obama, a invité le nouveau chef du gouvernement tunisien, Mehdi Jomâa, à venir à Washington dans le courant de l’année 2014.

Cette invitation a été adressée à Mehdi Jomâa au cours de la conversation téléphonique qui a eu lieu, le 3 février 2014, entre les deux hommes. C’était également l’occasion pour Barack Obama de féliciter le peuple tunisien pour la promulgation de la Constitution et la mise en place d’un gouvernement de compétences indépendantes.
La visite proposée par Barack Obama à Mehdi Jomâa permettra de renforcer les relations bilatérales et sera une occasion pour les Etats-Unis de réitérer leur soutien à la démocratie tunisienne naissante.

M.A d’après communiqué

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Kikou
| 04-02-2014 22:11
Idem pour avoir vécu moi même longtemps en Amérique du Nord...je partage parfaitement ta vision des choses...Les Américains ne sont pas aussi cons que ça (quoique le système démocratique peut laisser démontrer un manque de suite dans les idées d'une administration à l'autre) et adorent démonter les choses par le contre exemple'disons que c'est leur manière de faire les choses, lorsqu'ils se trouvent en face à des gens qui s'abstiennent' « donnons leur la chance, on verra bien ce qu'ils en feront' »

Carthage Libre
| 04-02-2014 20:35
chez les peuples arabes (ou arabisés plutôt) eux même, et cela fera en sorte que ce problème oh ! combien épineux de l'islamisme soit vécu comme un échec patent par ces mêmes peuples, car tout dépendra d'eux bien entendu (une intervention directe des USA aurait, au contraire, exacerbé les haines envers l'Amérique)'Ainsi, la boucle COMMENCE à être bouclée, les islamistes de plus en plus marginalisés, et l'islamisme perdra peu à peu ses adeptes au fil du temps, vu que l'écrasante majorité du contingent des terroristes islamistes proviennent des fils ce côté-là du monde, et que donc le danger pour les pays occidentaux de voir des malheurs sur leurs sols diminuer ; VOILA le vrai plan global des USA à long terme; attaquer le cancer islamiste à la SOURCE, et faire en sorte qu'ils soient haïs par leurs propres compatriotes, après un constat simple de leurs mensonges et inefficacités, après qu'ils les aimaient (par exemple, les attentats du 11 septembre fut une constatation amère pour les Américains de voir que dans les pays arabes, même des citoyens dits « modernes », se réjouissaient).

k.Hmida7806
| 04-02-2014 20:09
Tes employeurs ont été sommés de dégager les lieux en sortant par la petite lucarne de derrière; tu peux les pleurer.
tes amis qui te sont si chers, ces terroristes constituant l'aile armée de tes pourvoyeurs de fonds, on commence à s'en charger au cas par cas, à commencer par les sept du jour.. tu mérites de recevoir des condoléances..
il me semble, et je peux me tromper, que le gouvernement ultra libéral de l'heure commence à vous pourrir l'existence, toi et ceux de ton clan du mal: vous le valez bien

Bourguibiste nationaliste
| 04-02-2014 16:45
Merci pour votre vérité. Je ne suis pas sûr qu'on soit en total désaccord.
Bien à vous.

@Bourguibiste nationaliste : Pas d'accord. VOICI la vérité(3).
| 04-02-2014 16:26
Maintenant, les USA accélèrent ce « projet », qui n'est pas forcément mauvais, vu la programmation de la fin des islamistes, après les attaques de Benghazi et de Tunis (ambassades), d'où une fin accélérée programmée pour les islamistes. Et le coup de téléphone de Barack Obama entre dans le cadre de cette stratégie ; nous donnons des signes forts que l'islamisme n'a plus lieu d'être au pouvoir, ainsi que ses « suiveurs », tel que Marzouki ; d'ailleurs notre Tartour National doit avoir terminé toute la kamia du palais depuis hier soir, sachant qu'il n'a pas été appelé par son homologue américain, lui l'adepte des « surprises parties », comme celle du 7 février, et de la Fiesta à l'américaine ; dommage pour lui, il n'a pas « tapé à l'il» de l'ami Obama.

Carthage Libre
| 04-02-2014 16:21
Te casse pas la tête mon ami (Principe de Parcimonie) ; voilà la vérité : les USA ne sont pas si con que ça, je les connais pour avoir vécu chez eux en Amérique du Nord (je les respects pour leur honnêteté, leur puissance qu'ils ont construite patiemment, leur technologie, leur liberté, leur finance et le fait qu'ils se lèvent très tôt pour bosser, mais je les portes pas trop sur le c'ur). Voilà pourquoi je dis ça : les Américains avaient un plan beaucoup plus global pour la « région », où la Tunisie occupe une place charnière au centre de la Méditerranée, jonction entre l'Europe et la rive sud de la méditerranée, ce qui en fait un point stratégique de premier ordre (tel le point de Lagrange en mathématique et astronomie). De ce fait, n'allez JAMAIS croire que les Américains sont devenus « amis » avec les islamistes de gaieté de c'ur ; ce fut un constat SIMPLE et une analyse pertinente par les stratèges américains de la CIA, NSA et Département d'Etat ; faire le nécessaire pour mettre les islamistes au pouvoir, juste après ces « révolutions » (provoqués par les Américains ou pas, cela est une autre histoire, mais serait néanmoins une insulte à nos jeunes Martyrs morts pour notre Nation), afin qu'ils soient haïs. Les Américains connaissent mieux qui quiconque les islamistes, depuis que ce phénomène est apparu chez eux en 1993 avec les premiers attentats du WTC. La stratégie est donc SIMPLE ; montrer à tous les arabes qui portent sur le c'ur l'Islam politique que ce système leur apporte malheur et désolation ; l'affaire est presque pliée concernant ces islamistes'

librexp
| 04-02-2014 16:20
Les nains ne doivent pas être comparés aux grands de ce monde

Carthage Libre
| 04-02-2014 16:18
Je comprends pourquoi tu te lâches sur Mehdi Jomaa à présent ; Mes SINCERES condoléances pour tes copains terroristes, je pensais à toi depuis hier soir...***

HatemC
| 04-02-2014 16:17
Va jouer dans la cage d'escalier de ta cité pourri Française, tu ne connais rien à la Tunisie. HC

Citoyen furieux
| 04-02-2014 16:16
Merci pour votre réponse, cher ami.

Il y a quelques décennies les américains ont installé en Amérique Centrale une des premiéres dictatures militaires, la plus sanguinaires qu'á connue ce continent: la dinastie des Somoza. Ils sont arrivé á y instaler un systéme de gouvernement appelé depuis "Cléptocracie". Le président américain Franklin D. Roosevelt avait dit du chef de cette dinastie: "oui c'est un fils *** mais c'est notre fils *** .

Toute ressemblance de la relation des américains avec les islamistes ne serait qu'un hazard? Non.

Ils sont tout a fait capables de se mettre d'accord avec le diable même, si de ceci dépendait le succés de leurs entreprises.

Ils veulent voir notre PM á Washigton et les raisons sont trop nombreuses, car s'il ne s'agissait que de simple directrices á donner, comme un des commentateurs á dit, ils lui aurait simplement envoyés un émisaire et basta.

Rappelez-vous des lobbies qui bougent dans les couloirs de la maison blanche, du congrés américain, du sénat en plus de toutes les origanisations "civiles" qui mantiennent l'hégémonie américaines á travers des capitaux privés et qui ont déjà reçus certains de nos politiciens et leurs ont rédigés les discours qu'ils ont lu avec beaucoup d'enthousiasme devant leurs "donateurs de fonds". Le gourou 1 en sait beaucoup á ce sujet.

A lire aussi

Le ministre de l’Agriculture, de la Pêche et des Ressources hydrauliques r, Samir Taïeb, a démenti,

17/12/2018 12:03
0

Le président de la commission de la santé et des affaires sociales à l'ARP, Souhail Alouini a

17/12/2018 11:37
0

Le ministre du tourisme et de l’artisanat, René Trabessi, a appelé, hier, 16 décembre 2018, les

17/12/2018 11:13
0

Le dernier attentat terroriste et la Loi de finances 2019 ont été parmi les sujets abordés par le

17/12/2018 10:54
2

Newsletter