alexametrics
Dernières news

Tunisie - Les bureaux d'Ennahdha à Monastir, Sfax, Béja, Gafsa et Gabès incendiés et saccagés

Tunisie - Les bureaux d'Ennahdha à Monastir, Sfax, Béja, Gafsa et Gabès incendiés et saccagés
Selon le témoignage d’un habitant rapporté par radio Shems FM, le bureau du parti islamiste Ennahdha à Monastir vient d’être incendié par des manifestants, aujourd’hui 6 février à la suite de l’annonce de l’assassinat de Chokri Belaïd.

Ce même témoin a déclaré qu’à Monastir les habitants sont sous haute tension et que les manifestants ont pris d’assaut le siège du gouvernorat scandant « dégage » à l’adresse du gouverneur d’appartenance nahdhaouie.

Même incident à Sfax et à Gafsa, les bureaux du mouvement Ennahdha ont subi d’importantes attaques aujourd’hui, par plusieurs groupes d’individus et ce, dans le même contexte et selon les mêmes motivations.

Les correspondants de radio Shems FM ont indiqué que les habitants de Sfax et de Gabès ont saccagé les locaux d’Ennahdha sans pour autant les incendier, vu que d’autres citoyens sont intervenus pour les en empêcher.
Le bureau de Béja a également fait l'objet de saccages.

Na. B

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

faithful citizen
| 07-02-2013 13:11
construire avec beaucoup d'amour. Un message à celui qui juge que c'est un acte isolé et qui donne des leçons de démocratie : prière de vous instruire et de vous cultiver et épargnez nous d'analyse totalement à côté de la plaque et je vous conseille de vous pencher immédiatement à lire l'histoire de votre pays si vous êtes déjà Tunisien.

faithful citizen
| 07-02-2013 13:03
Vive la Tunisie libre moderne, indépendante, musulmane, tolérante. Aimons cette terre qui n'a pas arrêté de donner et qui donne encore, la terre d'Ibn kholdoun. Créons notre vrai printemps, haut en couleur, en hommage à ceux qui ont donné leur vie à cette chère patrie ; à M. Chokri Belaid reposez vous en paix, rassurez vous, vos deux filles seront dans de bonnes mains, les mains de patriotes qui embrassent cette terre tous les jours et continuent à construire avec be

zent
| 07-02-2013 02:27
la violence engendre la violence !!!

HatHat
| 06-02-2013 22:23
Je suis contre toutes les formes de violence, mais rester inerte face aux banditisme d'Ennahdha et de leurs chiens de garde les Salafistes où plutôt les terroristes dAl Qaïda, signifie un arrêt de mort pour la démocratie.
Résister face à ces terroristes est un devoir. Il faut combattre les Salafistes pour survivre.

vividu13
| 06-02-2013 22:15
Depuis les votes islamiques ils ont pris le pouvoir et ils veulent faire leur loi je retrouve plus le pays de plus ils font comme la France ils tuent de plus en plus et pour rien pauvre famille paix et son âme ..

gharghour
| 06-02-2013 18:20
La violence a commencé avec la venue d'Ennhdha, maintenant elle doit payer pour tous ses crimes...

Rise
| 06-02-2013 16:54
Du sang froid !

En agissant par une colère non maîtrisée nous sommes peut être en train de tomber dans un piège planifié !

Quand l'armée aura réalisé un coup d'état on ne sera pas mieux avancé au niveau droit de l'homme et démocratie !

S.Citoyen
| 06-02-2013 16:11
et ne savent quand est ce qu'elle finira , mais probablement avec leur emprisonnement

Blu
| 06-02-2013 15:51
Vous êtes pas gêné par ce que vous écrivez ?? c'est vraiment honteux. On ne connait pas encore les tueurs mais on sait qui appel au meutre !!

paloma
| 06-02-2013 15:17
tout ce qu'on peut "reprocher" à ennahdha , c'est d'être un adversaire politique de belaïd , mais ce n'est pas un crime !!

Je suis désolée monsieur, en lisant ceci, je pense que c'est vous qui êtes à côté de la plaque. Ennhahdha et par l'intermédiaire de ses deux ministres concernés ( intérieur et justice) n'a jamais condamné les appels au meurtre lors des prêches, c'est même devenu banal, personne n'a jamais dénoncé ces appels à la haine évidents. Ennahdha n'est peut être pas derrière le crime, mais ils sont complices par leur silence !!

A lire aussi

Le père de l’ancien secrétaire d’Etat aux Mines, Hachem Hmidi, en prison pour soupçon de corruption,

12/12/2018 18:32
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi, a affirmé, aujourd’hui, mercredi 12 décembre 2018,

12/12/2018 18:09
1

La Banque nationale agricole (BNA) vient de reconduire pour 4 ans son partenariat avec la Fédération

12/12/2018 16:44
0

L’Union générale tunisienne du travail (UGTT) a rendu public un communiqué ce mercredi 12 décembre

12/12/2018 16:09
4

Newsletter