alexametrics
Dernières news

Tunisie ? Les dangereuses révélations de Farhat Rajhi, ministre de l'Intérieur


Dans une interview exclusive accordée, mardi soir, 1er février 2011, à la chaîne tunisienne Hannibal TV, Farhat Rajhi, ministre de l’Intérieur au sein du gouvernement d’Union nationale, a tenu des propos marqués par l’audace, la transparence et le franc parler, le tout dans un langage dialectal accessible à tous les citoyens. Une première du genre !
Plusieurs révélations de la plus haute importance ont été faites à cette occasion. On mentionnera, d’abord, l’arrestation de l’ex-ministre de l’Intérieur, Rafik Haj Kacem, déjà en résidence surveillée, et sa mise en garde à vue de trois jours, renouvelables, pour répondre de graves soupçons qui pèsent sur lui.
Ensuite, la journée exceptionnellement dangereuse vécue, le lundi 31 janvier 2011, par le ministre de l’Intérieur et le général Rachid Ammar, chef d’état major de l’armée de terre, au sein des locaux du département de l’Intérieur où ils ont été attaqués par une horde de deux à trois mille personnes se disant faire partie des forces de sécurité.
M. Rajhi assure qu’il s’agissait bel et bien d’un complot contre l’Etat et le gouvernement transitoire et qu’il n’a dû son salut, avec le général Ammar, qu’à un miracle à un point tel qu’il n’a pensé qu’à sauver sa peau. Il est parti sans son manteau, ses lunettes et son portable. Lunettes et portables qui lui ont été dérobés !
Il fallait voir les assaillants dont plusieurs étaient armés et surexcités avec une mine de drogués et d’ivrognes, précise le ministre. Or, ces bandes de deux à trois mille personnes ont disparu et se sont répandus à travers tout le pays pour semer la terreur parmi les populations, ce qui explique l’état de terreur qui a régné sur plusieurs régions du pays tout le long de la journée de ce mardi 1er février 2011.
Et dire que le directeur général de la sûreté nationale n’a arrêté personne. Après avoir informé le ministre qu’une cinquantaine d’assaillants avaient été retenus, il est revenu pour annoncer qu’il les a laissé partir !

Du coup, assure le ministre de l’Intérieur, il a compris que le mal vient de l’intérieur même de son département et que ce sont les directeurs centraux et généraux qui tirent les ficelles, d’où sa décision, en fin d’après-midi de cette même journée, de limoger et de mettre à la retraite anticipée 42 hauts responsables dont le directeur général de la Sûreté nationale.
Depuis son arrivée au gouvernement, M. Rajhi avoue avoir eu plusieurs bâtons dans les roues. Plusieurs de ses ordres n’ont pas été exécutés par ces hauts responsables ces derniers jours.
Pour qui travaillaient-ils ? Pourquoi cette insubordination ? A quelle fin ? Autant d’éléments qui seront révélés, sans doute, par les enquêtes en cours.

L’autre annonce faite par M. Rajhi touche au prochain mouvement au sein du corps des gouverneurs et qui touchera les 24 gouvernorats du pays, sachant que près de dix gouverneurs sont, déjà, absents de leurs postes.
Le ministre de l’Intérieur a lancé un appel, durant cette interview, à toutes les troupes pour rejoindre leur poste de travail dès demain. Il a annoncé la révision à la hausse de leurs primes de nuit et son accord pour la création d’un syndicat.
Interrogé sur la police politique, le ministre a indiqué qu’il n’a pas encore ouvert ce dossier puisqu’il n’est à ce poste que depuis cinq jours.

A propos de l’absence d’interlocuteur aux numéros d’urgence mis en place, M. Rajhi a indiqué que ce problème vient d’être résolu suite aux mouvements opérés aujourd’hui parmi les hauts responsables. Cette absence serait liée à l’insubordination de certains hauts responsables.
Quant aux mouvements de psychose observée, le ministre attire l’attention qu’il y a beaucoup d’intox dans tout ce qui se dit.
Il appelle cependant à la vigilance et promet que la sécurité va revenir dans le pays dès demain. En dépit de ces hommes armés qui sont actuellement dans la nature.
Il est impératif qu’il y ait une réconciliation entre les citoyens et les agents de l’ordre pour que la sûreté soit assurée.
Dernier mot du ministre : que les gens regagnent leur travail, que les enfants regagnent leur école.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

malek.b
| 17-02-2011 05:13
enfin un ministre nous decrit la realite comme elle est on a besoin de personne honnete comme vous mr le ministre vous navez cessez de faire preuve de votre haute competence je souhaite vraiment ke vs serezle prochain president de la republique.

choco
| 14-02-2011 18:38
je me suis senti proche de vous

sadri
| 04-02-2011 11:47
LES nouveaux gouverneurs ont un mauvais passé , -RCD -CORRUPTION-AUTRES il faut que monsieur Farhat soit au courant surtout que ns avons une étape trés importante : stabilité -confiance-et les éléctions,et d'aprés les gens qui les connaissent de prés peuvent aider Monsieur le ministre pour le bien de ce pays.

Mani
| 04-02-2011 09:02
La richesse de la pépinière Tunisiènne en matière grise abonde de personnes aptes à pourvoir aux besoins du pays en profils de hautes valeurs,tels que ce grand juge,et le Général Ammar,ce qui est de nature à garantir un succès certain à notre révolution grace à un choix judicieux et en temps opportun de l'homme qu'il faut pour le poste qu'il faut.

SVP
| 03-02-2011 17:28
Tout en vous remerciant MR le ministre pour votre patriotisme et la clarte de vos reponses,je vous exprime mes vifs regrets pour avoir nomme un homme aussi sale que son maitre Ben ali ,en l'occurence le gouverneur de Gafsa Mohamed Gouider qui a tout fait pour faire plaisir a ses maitres(PORTAITS GEANTS QUI RESTENT DES MOIS COLLES SUR LES MURS DE LA DIRECTION REGIONALE DONT IL ETAIT RESPONSABLE-equipements mis a la diposition du RCD-MOUCHARDAGE-DENONCIATION...

x
| 03-02-2011 16:45
bon courage pour tous les tunisiens.peuple,gouvernement,responsables.

Imed
| 03-02-2011 15:48
J'ai 50 ans et pour la première fois en Tunisie je fais confiance à un politicien. Il y a en lui une simplicité TRES FORTE qu'il a conquis mon entière confiance. Que dieu soit avec lui.

tahar
| 03-02-2011 14:50
Je propose de diffuser ces commentaires aux autres dirigeants pour bien inspirer les bonnes actions à temps .

Tahar
| 03-02-2011 14:30
Mon grand respect aux Messieurs (Général AMMAR et M.Ministre )la tunisie a besoin de personnes honettes et sérieus .Je devient très fier de mon pays .Je souhaite la bonne santé ,la réussite à tous les dirigeants de ce pays.

milif
| 03-02-2011 13:48
monsieur le ministre;vous avez conquis le coeur des tunisiens.il vous reste à conquérir leur raison.ce ne sera pas facile mais je crois que vous êtes bien armé pour le faire.bon courage.

A lire aussi

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a démenti, ce mardi 18 décembre 2018, dans

18/12/2018 22:51
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a accueilli, ce soir du mardi 18 décembre 2018, le

18/12/2018 22:20
0

L’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) a rendu public un communiqué, ce mardi 18 décembre

18/12/2018 21:39
1

Le ministre du Tourisme, René Trabelsi, est revenu, ce soir du mardi 18 décembre 2018, lors de sa

18/12/2018 20:58
2

Newsletter