alexametrics
Dernières news

Liste des personnes dont la Suisse a décidé de geler les avoirs et les ressources financières


Le gouvernement suisse a publié une ordonnance instituant des mesures à l’encontre de certaines personnes originaires de la Tunisie.
Il s’agit de geler des avoirs et des ressources économiques appartenant à ou sous contrôle des personnes physiques, entreprises et entités.
Le hic, c’est que l’ordonnance du gouvernement suisse est en violation flagrante de plusieurs traités internationaux puisqu’elle cite nommément un bon nombre de personnes qui sont reconnus pour leur intégrité totale et qui ont été, pour beaucoup d’entre eux, rackettés par des membres de la famille de l’ancien régime.
Il ne s’agit pas de donner des blanc-seing, mais de témoigner et dénoncer ce lynchage injuste et public des Suisses qui porte carrément atteinte à l’honneur et aux intérêts de plusieurs personnes citées, mais également de la Tunisie, puisqu’il s’agit de nos plus grands hommes d’affaires.

Pêle-mêle, et sans être exhaustif, il est bon de souligner que ces personnes ont été carrément victimes de l’ancien régime : Famille Ben Yedder (groupe Ben Yedder), Bassam Loukil, Mohamed Ben Jemâa, Moncef Mzabi, Aziz Milad, Driss Guiga… On retrouve même des Trabelsi qui n’ont rien à voir avec l’épouse de l’ancien président et dont l’ascendance telle que présentée dans le document est carrément erronée ! C'est le cas de Mehdi fils de Mohsen Trabelsi et représentant de Lacoste en Tunisie.
C'est pire avec des entreprises carrément côtées en bourse dont les comptes sont totalement transparents et à la portée de toute personne.

Interrogées par Business News, certaines de ces familles nous ont dit qu’ils ont déjà alerté leurs avocats pour prendre attache immédiatement avec les autorités suisses. D’autres nous ont déclaré que l’ambassade de Suisse en Tunisie n’était même pas au courant de cette liste ! Allez comprendre !

Voici la liste des personnes physiques, entreprises et entités soumises aux mesures prévues par les autorités suisses :

Famille Ben Ali
Zine el-Abidine Ben Ali, né en 1936.
1) époux (1964 – 1988) de Naïma Kéfi, fille du général Kéfi, ex-patron de Ben Ali.
Enfants:
- Ghazoua Ben Ali, médecin, mariée à l’homme d’affaires Slim Zarrouk
- Dorsaf Ben Ali, médecin, mariée à Slim Chiboub, partenaire de Aziz Miled
- Cyrine Ben Ali, mariée en 1996 à l’homme d’affaires Marouane Mabrouk. Présidente et fondatrice de l’Association «Salama», soutien aux enfants hospitalisés.
2) puis époux (dès 1992) de Leila Trabelsi, présidente de l’association «Besma» pour l’emploi des handicapés; présidente de l’Association «Saïda» de lutte contre le cancer.
Enfants:
- Nesrine Ben Ali, née en 1986 à Bruxelles et mariée en 2004 à Mohamed Sakhr El Materi, fils de l’officier Moncef El Materi condamné à mort puis gracié à la suite d’un complot avorté contre le président Bourguiba en 1962;
- Halima Ben Ali (1992) fiancée à Mehdi Ben Gaied
- Mohamed Zine el-Abidine Ben Ali (2005).
- Kais Ben Ali, frère aîné du Président; free-shops, alcools, à Sousse et Monastir.
- Djalila Ben Ali, soeur du Président; restauration, immobilier.
- Hayet Ben Ali, soeur du Président.
- Moncef Ben Ali, frère du Président, décédé.
- Sofiane Ben Ali, fils de Moncef, époux d’une des filles de Hédi Jilani.

Famille Trabelsi
- Leila Trabelsi, épouse du Président; Associations caritatives «Besma» (handicapés) et «Saïda» (lutte contre le cancer).
- Belhassen Trabelsi (1963), frère de Leïla, marié à l’une des filles de Hédi Jilani.
Délocalisation d’une partie de son groupe à Charm El Cheikh en Egypte.
- Mourad Trabelsi, frère de Leïla, président du Club de volley-ball de Sidi Bou Said.
- Mehdi Trabelsi,
- Imed Trabelsi, neveu de Leïla, fils de Mohamed Naceur, décédé.
Association caritative «Noor» (malvoyants).
- Samira Trabelsi, soeur de Leïla, épouse de Montassar Meherzi.

Famille El Materi
- Moncef El Materi,
Tahar El Materi, frère de Moncef.
- Mohamed Sakhr El Materi (1980), à la tête du groupe «Princesse El Materi Holding »
Député au parlement
Association «Dar El Materi» assure le logement et le soutien psychologique aux cancéreux nécessiteux.

Famille Mabrouk, héritiers d’une tradition industrielle et financière
- Marouane Mabrouk,
- Mohamed Ali Mabrouk, frère de Marouane
- Ismaïl Mabrouk, frère de Marouane

Famille Chiboub
- Slim Chiboub (1959), époux d’une fille du Président.
- Afif Chiboub, frère de Slim

- Famille Abdallah (proche des Trabelsi)

Alya Abdallah, femme de l’ex-MAE.
Abdelwahab Abdallah

- Famille Jilani
Hédi Jilani (1948)

Famille Guiga
- Driss Guiga (1929), ancien ministre de la santé, de l’éducation et de l’intérieur.
- Kais Guiga, 

Autres
- Taoufik Chaïbi, oncle de Slim Chiboub, gendre du Président.

- Groupe Amen,
- Bassam Loukil
- Mohamed Ben Jemâa,
- Moncef Mzabi,
- Aziz Miled.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Amedeo
| 14-09-2011 15:11
On pose des questions,comment ces tunisiens peuvent ils posséder des comptes:par surfacturation,par des ristournes et des commissions de marché de matériel de guerre servant pour la police,par exemple et qui ont été acheté d&ans le temps par un ex.ministre de l'intérieur....

maina
| 14-02-2011 16:12
vict il faut toujour se mettre à la place des autres les pauvres ils été sous préssion qui peut dire lessid fommek menten .

MONDHER
| 04-02-2011 15:45
Ceux qui n'ont rien à se reprocher, n'ont pas même pas besoin d'être défendus par des témoignages et d'histoires à dormir debout. Slim Chiboub et Sakher el Materi affirment de leur retraite dorée qu'ils n'ont rien fait de mal, alors pourquoi, avoir pris la poudre d'escampette. Les investigations démontreront que plusieurs hommes d'affaires ont aidé le régime à survivre en finançant le parti et les festivités débiles et qu'en contrepartie, ils ont bénéficié d'avantages fiscaux, le moins qu'on puisse dire. Alors, l'histoire d'ommi sissi, on l'a assez entendu depuis 50 ans. L'endettement excessif de certains, la main mise et le monopole de tout un pan de l'économie doit être revu à la loupe. Tout le monde doit avoir sa chance dans ce pays.

samir ben saleh
| 04-02-2011 14:01
à l'heure ou la Tunisie passe une des période les plus difficiles de son histoire afin d'aboutir à une révolution démocratique arabe inédite, et que tous les tunisiens se doivent de se montrer solidaires ne serai ce qu'en apparence et surtout à l' échelle international, c'est décevant de voir qu'une bande de jaloux bien connus s' attarde et s' amuse de verser des accusations calomnieuses et de fausses allégations sur des bâtisseurs de l'économie tunisiennes (tel ques les ben yedder, mzabi, ben jemaa, loukil et miled, chaiebi, et les trabelsi (pas la famille de leila)). tout d'abord ces personnes la se sont inventé ou découvert un patriotisme suisse caché en eux, et commence par défendre la cause suisse plus que les suisses eux même, ( qui n'on t pas encore accuser ces hommes d' affaires mais encore en phase d'investigation) jusqu'à nuire a l'interet même de leur pays au nom du principes sacro-saint de la JALOUSIE .
tout d' abord je rappelle à ces gens la et j'appelle à leur sens de la logique et de la conscience s'ils en ont encore, que cette liste sent les erreurs flagrantes : tel que mehdi trabelsi fils de belhassen alors que l'un a 44ans et l' autre 46 ans'et les autres familles telque mzabi, ben jemaa ,ben yedder et loukil ' à partir de la comment qu'on peut croire une liste pareil, qui certes cite des noms bien placés de la famille régente, mais surtout oublie les noms des prinicpaux suspects qu'on ne citera pas. Ajouter a cella qu'elle a éte préparé par un avocat tuniso-suisse des plus douteux.
aussi si on parle aussi de dictature, cela suppose que les gens étaient obligés méme forcés à faire des contre leur grés sous peine de terreur et de menacés, si ce n'est pas le cas c'est qu'on c'est trompé de révoultion et qu'il n' y avait pas de dictature n'est ce pas . or ces gens la comme le rete des hommes d'affaires et à la différences des opportunistes ne se sont pas associer à la famille régnente, donc au lieu qu'on les accuse on doit leur restituer leur biens spolié et racketter par cette famille. Ce que Aziz Milad (une des lus grosses victimes du clan ) a eu , on lui redonner son entreprise qu'il mérite car les gens des milieux des affaires savaient ce qui se passe et le calomnieux ne savent rien et au contraire applaudisse à chaque occasion de semer la pagaille et chaos dans le pays ceux la même qui applaudissait les trablesi alors qu'on l'aura rien demander !

bardo65
| 03-02-2011 22:22
qu'ils soient tous jugés ces hyènes et qu'ils rendent a la Tunisie tout ce qu'ils ont pillé!

moumou
| 03-02-2011 13:40
la loi interdit aux tunisiens résidents en tunisie d'avoir des comptes banqaires à l'etranger et pour ce la toutes ses personnes sont hors la-loie donc coupables, si non coment ils ont pus avoir des devises à l'étranger ce sont tous simplement des voleurs?

djapa
| 30-01-2011 01:23
je rappelle a tous le monde qu' en 1987 les tunisien aimaient ben ali en 1995 les tunisien avaient peur de ben ali,en 2000 les tunisens ete degoute de ben ali ,en 2011 toute la tunisie veut egorger ben ali,

salim
| 30-01-2011 01:17
la fin de liste comprend personnes integre,c est indiscutable...

djo
| 30-01-2011 01:14
cette liste comprend des personnes integre,je parle de la fin de cette liste,je ne suis pas expert en la matiere,mais en lisant les commmentaires,il est clairement visible que certains tunisiens cherche a faire de la chasses a la sorciere,c est malheureux....

moltia
| 27-01-2011 16:54
Je voudrais dénoncer publiquement ceux qui profitant de la liberté que nous ont offert les jeunes de Tunisie avec la révolution du jasmin ( ou plutot de l'alfa) pour accuser et jeter des anathèmes sur une honorable famille ainsi qu'un groupe économique aussi important qu 'AMEN.
Etant dans la tranche d'age moyenne, j'ai eu l'honneur de connaitre une grande partie de la famille BEN YEDDER de Si Brahim à Ismail et je peux témoigner autant que faire ce peut,qu'il s'agit d'une famille honorable au sens plein du mot et ce à tout point de vue.
Vivant à l'étranger depuis plus de 40 ans,je n'ai jamais constater la moindre dérive ostantatoire ni dans les comportements ni dans les moyens.
Si Béchir,cité nomément est un ètre particuliérement pieux et d'un altruisme exemplaireet ce à l'image de toute la famille.
Je conseillerais vivement à ceux qui portent des accusations aussi graves, de vérifier leurs sources à moins que cela ne soit tout simplement un moyen de signaler son existence et d'essayer de racoller des clients. Larbi BENATTIA PARIS

A lire aussi

« La visite de l’ancien ministre de l’Intérieur, Lotfi Brahem en Arabie Saoudite est légale,

25/06/2018 18:13
0

« Je ne sais quoi penser des réactions des détracteurs du rapport de la commission des libertés.

25/06/2018 17:55
0

Le chef de l’Etat, Béji Caid Essebsi a promu, ce lundi 25 juin 2018, le colonel-major, Mustapha

25/06/2018 16:29
5

L’homme politique, Ahmed Néjib Chebbi a lâché une véritable bombe, ce lundi 25 juin 2018 sur sa page

25/06/2018 14:34
6

Newsletter