Tunisie- Sondage Sigma : 31,1 % de la population ont confiance Béji Caid Essebsi et 29,1% voteront pour lui aux prochaines élections

Envoyer cette page

Sigma Conseil a publié un sondage pour le mois de février se basant sur un échantillon auquel ont participé 1616 habitants du milieu urbain et rural répartis selon l’âge, le sexe et la classe sociale, les 27 et 28 février, afin de s'exprimer sur leur personnalité politique locale favorite et sur leur intention de vote aux prochaines élections. Les personnes interrogées ont également exprimé leurs opinions sur la nomination d’Ali Laarayedh en tant que chef de gouvernement.
Selon les résultats présentés, Ali Laarayedh (18,2%) arrive loin derrière Béji Caid Essebsi (31,1%). Hamadi Jebali arrive en troisième position avec 15,6%, Hamma Hammami avec 11,9% et Rached Ghannouchi avec 5,4%.
Les deux personnalités politiques locales à qui 2,0% de la population cible donne confiance, sont Ahmed Nejib Chebbi et Moncef Marzouki. Samir Dilou figure en fin de liste avec 1,8% de taux de confiance.
Quant aux intentions de vote, 29,1% vont voter pour Béji Caid Essebsi, 21,7% voteront pour Hamadi Jebali et 12,0% choisiront Hamma Hammami.
Ali Laarayedh est choisi par 7,3% de la population cible. 4,6% choisiront Moncef Marzouki, 3,8% Ahmed Nejib Chebbi, 3,7% Rached Ghannouchi et 3,5% Baccouche. Kamel Morjane et Mustapha Ben Jaâfar figurent en fin de liste avec respectivement 2,1% et 1,9%.
10,2% de la population cible ont choisi d’autres personnalités politiques.
Par ailleurs, les résultats du sondage ont montré que 47,7% sont contre la nomination d’Ali Laarayedh en tant que chef du gouvernement contre 31,5% qui sont favorables; alors que 20,8% ne savent pas si cette personnalité est bien la plus apte à être en tête du gouvernement ou pas.

Ads
48 commentaires
SONDAGES TRUQUES
3ABROUD |03-03-2013 08:46
Monsieur bce a été un élément actif dans la politique de bourguiba. mais son passage a été marqué par des évènements qui, das un régime de dictature, faisaient partie de la "bonne marche de la politique". ayant servi un régime dictatorial sous bourguiba et zaba, il en a certainement la tare dont il ne peut pas se débarrasser.
comme leader actuel, véhiculant un lourd passé, comment peut-il se concilier avec des concepts tels que : dignité, démocratie, liberté, droits personnels,...

pour plus d'informations voir le lien:
http://www.samibenabdallah.info/category/enquetes-de-sba/enquete-beji-caid-essebsi/
@observator
ali |02-03-2013 15:22
Hamma et BCE sont peut être diamètralement opposé mais en cas de deuxième tour,le premier se désistera en faveur du second.
bientôt zéro virgule
Karim |02-03-2013 13:49
il y'a d'autres chiffres intéressant qui n'ont pas étés publiés dans l'article : en intention de votes le CPR ferait 2,4%, le mouvement wafa 2,2% et Ettakatol 1%, ils feront donc en vote réel autant que ce que obtenaient les partis d'opposition fantoches de façade du temps de Ben Ali, et ces partis se complaisent a se croire légitime et peser pour former un gouvernement.
Je ne donne pas confiance à Sigma
ines |02-03-2013 11:58
Franchement je ne peux en aucun cas donner confiance aux sondages publiés par SIGMA il sont des manipulateurs et les résultats de leurs sondages ne reflètent pas la réalité
DES SONDAGES DÉROUTANTS
3ABROUD |02-03-2013 10:34
En Tunisie, les sondages ne sont pas fiables. Les "statisticiens" peuvent leur faire dire ce qu'ils veulent, par des intervention à plusieurs stades, à commencer par le questionnaire,... jusqu'au au traitement des données.
@hamdi
observator |02-03-2013 09:14
Si tu mets hammami un communiste et bce un rcdiste ******* dans le meme camp que tu appelles progressiste là c'est possible.
Mais ils me semble qu'ils sont diametralement opposés et donc à priori on ne peut pas les ranger dans le meme camp, sauf si le pouvoir et la chaise aveuglent.
Autre constat , la chute progressive,irréversible et continue
Ahmed |02-03-2013 08:38
Des annexes d'ennahdha.
Respect
R.T. |02-03-2013 07:45
C'est du respect qu'on doit donner à cet homme,et non pas une chaise électrique (lotf alih),il faut lui souhaiter une bonne sante pendant le reste de sa vie et lui espérer qu'elle soit longue au maximum pour voir son pays vivre en paix durable sans secousses.Le jour ou la têmpette s'arrêtera de soufler ;il lachera les commandes et revient simple voyageur modeste et egal à tout le monde qui l'entoure ;q'ils soient,riche,pauvre,jeune,vieux,femme,homme,gentil,méchand ,gaga ou gateau etc.................C'est le beau temps qu'il cherhe.
peu importe
mehdi |02-03-2013 00:58
beji , néjib, hamma, brahim , ali ... , peu importe le nom , le plus important c'est d'arriver à insaller une démocratie de proximité capable de changer le quotidien des enclaves du pays, beji n'est pas capable de le faire vu l'age , et les priorités de l'individu , l'histoire le montre il a eu sa chance avec bourguiba et il n'a rien fait pour les régions, de plus je ne vois pas cette orientation dans la constitution en cours
bajbouj
abdelmajid |01-03-2013 21:38
c est peu 31 pc font confiance a Bajbouj ! il ne vous deçoit pas !Soyez plus nombreux à lui faire confiance !il merite que 51 pc lui fassent confiance !
12345
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025