alexametrics
Dernières news

Tunisie - Zine El Abidine Ben Ali réagit à la peine de mort requise contre lui

Tunisie - Zine El Abidine Ben Ali réagit à la peine de mort requise contre lui

L’ancien président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a réagi, jeudi 24 mai 2012, via son avocat Akram Azoury, à la peine de mort requise, hier, par le ministère public du Tribunal militaire du Kef.
Dans un communiqué envoyé à Business News, Me Azoury déclare que la réquisition du ministère public a un caractère politique et non juridique et une préparation à une série de condamnations incompatibles avec les normes internationales, à l’instar des précédentes condamnations prononcées à son encontre.
Me Azoury dit avoir espéré que la justice tunisienne s’oppose à ce type de tentatives, surtout que tous les responsables interrogés ont démenti catégoriquement que Zine El Abidine Ben Ali ait donné des ordres d'ouvrir le feu.
Il dit espérer que la justice soit entièrement convaincue de cela en demandant l’écoute des enregistrements des services de renseignement entre la présidence de la République et les ministères de l’Intérieur et de la Défense durant cette période.
Akram Azoury conclut son communiqué en disant que si Ben Ali est quand même condamné, selon les réquisitions du ministère public, le jugement n’aura alors aucune valeur juridique, ni effet international.

R.B.H.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

momo
| 13-06-2012 12:03
Ils continuent les accusations pour CACHER leurs INCOMPETENCE. Aux moins tu temps de BEN ALI il y avait la sécurité, le travail, le tourisme, le seul bémol étaient les Trabelsis. Honte aux ânes qui ont fait partir BEN ALI.

Tatar
| 06-06-2012 07:43
Rien que pour avoir prit le pouvoir par force...il mérite la peine capitale

l oliver
| 26-05-2012 00:29
Comme tout tunisien qui se respecte votre analyse est largement partagée ds certains cercles ; cependant tantot vous affichez un pessimisme sans appel tantot vous evoquez les elections de AC et les diff magouilles et que vraisemblablement les prochaines ;si jamais il y en aura ; seront plus sures .

Ridmir
| 25-05-2012 16:30
Et la mascarade qui continue, la sentence elle-même déclarée qu'elle soit une peine de mort, cela ne me fait ni chaud ni froid. D'aucun sens juridique uniquement pour apaiser les tensions de la Rue « augmentations des salaires de membres de l'ANC » pour les mass média « continuez à écrire ce que vous voulez ' » en fait une sorte de consommation marchande selon une logique des événements qui se précipitent ces derniers jours.
Je vous pose la question : Qui peut me contredire que c'était préparé d'avance sa fuite, sinon comment peut-il s'enfuir ? Il y a eu connivence c'est clair on peut le dire. A présent il vit sa vie pleinement sans se soucier de votre sort rocambolesque et triste. Tandis que ces arrivistes charognards sans scrupules, voraces et brutaux, ébahis voient ce trésor laissé abandonner un bien acquis à se partager. Les charognards n'attendent pas vous enlèvent la chair jusqu'à l'os quitte à tout dérober, mettre le pays à sac et déguerpir le moment opportun jambes au-dessus de leurs têtes.

R.F :alias Ridmir. Originaire de la ville de Monastir
« Mes pensées sont libres. Je suis en paix avec mes pensées »

Subaru1980
| 25-05-2012 15:44
Cher BN, pour la niéme fois la modération laisser passer des insultes des plus dégoutantes. "Le tunisien est un ane" c'est normal pour vous ? je sais pas pour vous, mais pour moi quelqu'un qui traite ces concitoyens d'ânes, ça c'est une ânerie. A bon entendeur.

MOMOZO
| 25-05-2012 15:21
sa m'irrite de voir que le culte de la personne est toujours encré dans certain tunisien qui croient a l'indisponsable comme si le pays depend que de lui , vu que tous le pays passe par une periode de transition tres critique c'est tout a fait comprehensible mais si on pousse encore le raisonnement les vraies causes c'est qu'on a abondonner le fond des choses pour ne s'interesser qu'a la forme comme par exemple la religion la liberte la democratie le patriotisme etc..... tous le monde du simple citoyen au president de la répubique sont allés vers la facilité oubliant les vraies fondements et les bases de la reussite du pays

larmine92
| 25-05-2012 14:26
oui comme disait certains les salafistes ont gagné du terrain et cela n est plus qu un nuage de passage,c est un veritable phenomene de societe alors pour pas perdre notre petite tunisie il faut faire face aux salafistes tout en respectant leurs pensées mais hors de question de nogocier avec des gens armés ou des individus qui ne respectent ni drapeu ni constitution.pas question de retourner a l age de pierre votre mode de vie totalement incompatible avec l epoque nous ralenti le devlopement de notre chere tunisie que vous considerer comme terre de guerre c est le monde a l envers ...prenez une position politique presentez des representants digne de cette belle religion et apres on en parlera et un petit conseil verifiez si vous avez bien compris les paroles de dieu ( la paix le respect le partage la comprehension)pas (guerre non respect de l autre egohisme injuste) vous faites tout le contraire de ce que dieu a dit.vous etes en train de tout gacher

Karim
| 25-05-2012 14:04
Tu préféres la Tunisie d'aujourd'hui ? Regarde autour de toi la pauvreté augmente. Les prix augmentent. L'insécurité augmente. en revanche l'économie tombe, les entreprises étrangéres partent, le tourisme a diminué de moitié. C'est cette Tunisie que tu veux ? et je ne parle pas des salafistes et de leurs coups d'éclats. Alors comme dit le dicton on sait ce que l'on perd mais pas ce que l'on retrouve à a la place.

schyzo@john
| 25-05-2012 13:37
Je suis d'accord avec vos dires si zaba avait eu la bénédiction des states il serait actuellement au pouvoir il l'avait pas plus certes mais cela n'empêche que ceux qui ont voté nahdha ont grandi dans le pays de ben ali que vous le vouliez ou non.Les salafistes sont majoritairement des ingénieurs de quels écoles? Bah des écoles de ben ali (l'enit fut depuis tout temps la faculté des salafistes...) donc le problème ne vient pas que des états unis qui certes ont certainement monté un coup d'état mais de la volonté du peuple qui a été abruti par une politique benalienne nullissime sur le plan intérieur (marginalisation des villes du centre et de l'intérieur du pays (politique bourguibienne reprise bêtement par zaba), système éducatif médiocre etc etc etc)
A bon entendeur...

Tn-Liberdad
| 25-05-2012 11:43
Quand les extremistes qui ne vont pas te demander ton avis (car il n'y a que le leur qui compte) viendront te mettre au parfum ,ta liberte et ta dignite ils ne te l'aracheront pas...tu les deposeras a leurs pieds. Tu sais ce que c'est un djihadiste salafiste? Tu sais ce qu'ils nous preparent? Tu crois vraiment qu'ils vont lacher le morceau? Reflechis. L'heure est tres grave. Ils sentent qu'ils gagnent du terrain. C'est l'impunite (mot tres en vogue post 14 Janvier). Ils sont deja incontournables. Ils s'en branlent de l'islam modere. Ils veulent le califat. T'as compris?...tu me diras ils st une minorite...ne te fies pas aux apparences. Ils sont la minorite qui fait du grand tapage contre la majorite silencieuse. si tu penses qu'ils ne representent pas un danger tu te trompes. Car il ne s'agit plus de notre petite tunisie. Je te parle d'un contexte REGIONAL carrement!

A lire aussi

Au cours d’une communication financière tenue le 15 novembre 2018, Adel Grar, PDG d’Al Karama

15/11/2018 12:04
0

Le nouveau ministre de la Santé et ancien député Machrouû Tounes, Abderraouf Cherif, a déclaré, le

15/11/2018 11:48
0

Le secrétaire général de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a appelé,

15/11/2018 10:54
0

Le ministre chargé des Relations avec les Instances constitutionnelles, la Société civile et les

15/11/2018 10:25
1

Newsletter