alexametrics
Dernières news

Tunisie - Rafik Abdessalem comprend et justifie, à présent, l'intervention française au Mali

Tunisie - Rafik Abdessalem comprend et justifie, à présent, l'intervention française au Mali

Après avoir exprimé son opposition de principe contre toute intervention militaire au Mali, en dehors des forces africaines, Rafik Abdessalem a nuancé ses propos, aujourd’hui 16 janvier 2013, dans une déclaration à Mosaïque Fm.
En marge d’une rencontre avec François Gouyette, ambassadeur de France en Tunisie, le ministre des Affaires étrangères a, en effet, affirmé avoir pris connaissance des raisons de l’intervention française et comprendre cette opération qu’il juge exceptionnelle et justifiée. « Nous avons écouté le point de vue de la France, mais nous savons que l’intervention française a été engagée suite à la demande du pouvoir à Bamako, au Mali. Il y a de réels dangers sécuritaires au Mali qui ne menacent pas seulement ce pays frère, mais également les pays de la région, parmi lesquels la Tunisie ».

« C’est une intervention chirurgicale qui se justifie par les évènements au Mali, notamment l’avancée de groupes armés vers Bamako. On ne peut juger cette action qu’en prenant en compte ces données, même si nous sommes, par principe, en faveur de la souveraineté nationale et contre toute ingérence », a précisé M. Abdessalem.

Ce changement de cap intervient au moment où l’Algérie essuie les premières répercussions de l’intervention française, près de la frontière libyenne et à quelques centaines de kilomètres des frontières tunisiennes. En effet, un groupe d’islamistes armés, se revendiquant d’Al Qaïda, ont pris en otage des dizaines de personnes sur le site gazier d’In Amenas, exploité par le groupe britannique BP. Selon l’AFP, 41 occidentaux, dont 7 Américains (confirmés par Washington) et 150 travailleurs algériens font partie des otages. L’attaque aurait fait deux morts, dont un britannique, et plusieurs blessés, selon l’agence de presse algérienne APS, information confirmée par le ministre de l'Intérieur algérien.
Selon un porte-parole islamiste, cité par l’AFP, cette opération intervient "en réaction à l’ingérence flagrante de l’Algérie autorisant l’usage de son espace aérien par l’aviation française pour mener des raids contre le nord du Mali".

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

chakchouka
| 17-01-2013 21:02
Un mini-ministre ******** est toujours ministre. Pour le reste Ghannouchi lave les sous linges et il sait qu'est qu´il y a comme ***** dedans

bouzid
| 17-01-2013 20:07
ceci explique la rapidité du communiqué du ministre Qatarien Rafik Chleka

fathi
| 17-01-2013 19:19
Yé wzir démissionni wokréj ti éthéb 9ilna arja3 lbritania blédék, katik yé wéldi, wallah at3éb métt3ab, maréthtna wallah yé rajél fok!!!

Coach
| 17-01-2013 18:36
Il a terni l'image de la TUNISIE par ses prises de positions irréfléchies et irresponsables. Un simple passage à al jazeera ne lui permet pas d'assumer d'aussi lourdes responsabilités, il aurait besoin peut être d'une FORMATION et de conseils de certains ex ministres de l'étoffe de MORJANE ou bien A. ABDALLAH.....etc

vrai démocrate
| 17-01-2013 17:41
Votre ministère des affaires étrangères est maintenant le plus nul du monde entier. L'image de la Tunisie ne grandit pas aux yeux du monde.
Tout au plus elle est vue comme un petit Tunistan à éviter de trop fréquenter.
Mais quand allez-vous virer tous ces nuls qui veulent représenter ce pays, somme toute évolué, mais que des forces occultes sont en train de détruire?

kane
| 17-01-2013 17:40
M.Girouette est contre toute ingérence, sauf quand il s'agit du Qatar.

mizaanoun
| 17-01-2013 17:29
Que ce monsieur ou ses collègues du gouvernement, les imposteurs d'Annahdha ou les autres hideux figurants du tableau, dit la troïka, fassent des déclarations sur la situation intérieure ou sur des évènements qui se déroulent sur la scène mondiale puis se rétractent ne doit surprendre personne.

Quand les militants faisaient face avec tous leurs modiques moyens à la dictature, cette bande d'escrocs passait leur temps à perfectionner leurs aptitudes dans la manipulation politicienne qui consiste à savoir dire une chose et son contraire.

Les « frères musulmans » partout dans le monde arabe sont aujourd'hui des experts en la matière. Quand ils étaient hors du pouvoir leurs propos n'intéressaient personne. Néanmoins quand on jette un coup d'il sur leur passé, on constate que toutes leurs positions étaient radicalement à l'opposé de celles actuelles qu'ils se trouvent au pouvoir.

Tout ce qu'ils ont maintenu HARAM durant des décennies devient HALLAL cinq minutes après avoir pris le pouvoir.

À présent que ces individus se sont emparés du pouvoir, ils nous maintiennent tous absolument en otages : Les journalistes sont obligés de rapporter leurs balivernes et nous autres, les pauvres citoyens, obligés de lire, de perdre nos nerfs ou de commenter. On ne sait pas, pour le moment, ce qu'on peut faire de mieux.

Mais un jour certainement proche, on finira par faire la « grève de la faim » qui consiste à ignorer ces personnages, ne plus rapporter, ni lire,ni commenter leurs propos ou leurs déclarations. On se libérera de ce syndrome de Stockholm et on fera autre chose plus importante susceptible de les pousser à disparaître de la scène.

Letranger
| 17-01-2013 17:28
Bravo, c'est le première fois que je lis des remarques aussi unanimes, logiques, sans insultes... et qui reflètent la réalité.
Parce que pour ce qui est de la compétence de Monsieur le Ministre, il y a de quoi dire: ne serait-ce que changer d'avis après avoir entendu un "collègue" ex colonialiste.
Je dirais, si je n'étais pas respectueux de ce "Grand Pays et de ce Grand Peuple", que ses représentants, hein, vous m'excuserez mais il y a bien des choses à dire.
Et merci de ne pas répondre en disant qu'ailleurs ça ne vaut pas mieux. Pour l'instant c'est de la Tunisie qu'il est question.

riadh
| 17-01-2013 17:12
réveillez moi quand la tunisie aura un Ministre des affaires étrangères SVP

Réplique
| 17-01-2013 16:46
Jamais personne d'autre que lui n'a aussi bien porté son nom !

A lire aussi

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook,

20/11/2018 13:43
1

Le parti Afek Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public le 19 novembre 2018, son étonnement

20/11/2018 12:38
1

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a relevé, ce mardi 20 novembre 2018, l’existence

20/11/2018 11:02
4

L’université tunisienne a perdu lundi 19 novembre 2018, un grand enseignant et chroniqueur, en la

20/11/2018 10:23
1

Newsletter