alexametrics
Dernières news

Tunisie - Libération de Abdelwaheb Abdallah dans l'affaire du RCD seulement

Tunisie - Libération de Abdelwaheb Abdallah dans l'affaire du RCD seulement

La neuvième chambre des mises en accusation de la cour d’appel de Tunis a décidé de traduire le dossier du RCD devant la chambre criminelle.
La chambre des mises en accusation a décidé de confirmer la décision du juge d’instruction de classer l’affaire concernant l’ancien ministre-conseiller Abdelwaheb Abdallah et de le libérer. Elle a également confirmé le classement dans la même affaire pour les deux anciens ministres Kamel Morjane et Ridha Chalghoum.
Abdelwahab Abdallah demeure toutefois en état de détention vu qu’il est poursuivi dans une autre affaire.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

FOUDUROI
| 25-05-2012 20:23
Abstiens-toi au moins....cette vermine avec ben dhia ont été dénoncé par ben ali lui même...Ces deux crapules étaient les cerveaux de la dictature....AA était le majordome des trabelsi....

Nabbar
| 25-05-2012 08:29
Aide la justice apporte des preuves !!!! Je peux dire la meme chose du gouvernement actuel, et meme du gouvernement Sarkozy.... C'est du Bla bla .... Qui n'ajoutent rien... Des insultent et des accusations en vain se basant sur ce que "racontent les gens"... En tout cas famma taakiib j crois dans l'affaire RCD...

fouduroi
| 24-05-2012 20:40
cette vermine était le cerveau de toutes les décisions et les magouilles de l'ancien regime .C'était lui qui pilotait tout en Tunisie et en Europe...En France,cette crapule distribuait billets d'avions et réservations dans les grands hotels tunisiens pour les politiciens et journalistes français bien sur sur le dos du contribuable tunisien ...Ce gouvernement de guignols n'a pas interet à le liberer....

Poirot
| 24-05-2012 15:02
Ce que j'ai constaté en lisant des commentaies ici et ailleurs c'est qu'on reclame des procès politiques puisqu'on ne prend pas en consideration les investigations. Okbdans ce cas il faudra inculper tous les anciens ministres y compris les premiers ministres ...et non pas les conseillers uniquement.

N
| 24-05-2012 14:59
Normal qu'il soit libere sur cette Affaire il n'a jamais ete a la tete du parti !! Le contraire aurait donc ete bien etonnant

ana
| 24-05-2012 13:41
de jour en jour et d'une audience à une autre on annonce des libérations "partielles " patience nouvelle-ancienne justice lave plus blanc que les meilleurs des détergents; ils seront tous (ex dignitaires politico- économiques )propres et libres

MOMO
| 24-05-2012 11:07
A mon avis il faut d abord, écarter les magistrats complices de l'ancien régime, si non comment nettoyer une vitre avec un chiffon sale?

THYBB ETHYOUBBA
| 24-05-2012 09:57
En observant de près ce qui se passe actuellement dans l'actualité, on constate, et sans équivoque, une certaine banalisation de la situation générale.
Et, il n'est pas exclu qu'un " DEAL " entre toutes les parties, influentes dans le pays, a été scellé depuis quelques temps.
Tous ces acteurs impliqués dans ce consensus veulent se partager la gestion du pays, le pouvoir.
La réalité se joue et se déroule dans les coulisses.
La troîka, les ex-ercédistes et ses notables, le clan du dictateur, certains exclus, tous les barons ce beau " monde politique " sont apparemment disposés à s'entendre.
Et ils ont pour mission principale le partage du pouvoir et la mise en place d'un nouvel ordre interne plus juste et plus acceptable.
Ainsi, la " fausse " révolution sera petit à petit confisquée et le pauvre peuple reprendra à rêver en attendant des jours meilleurs.
Le reste n'est qu'hypocrésie et le peuple sera d'avantage abusé, bien embobiné et endormi pour un nouveau bail de soumission soigneusement ficelée cette fois -ci.
Quant à la révolution, on n'en parle plus, c'est du passé !

Ahmed
| 24-05-2012 08:09
L'essence et le moteur de la Dictature est l'argent sale des hommes d'affaires ripoux. C'est à eux qu'il faut s'attaquer ! Ils ont amassés des tonnes d'argent grace à Ben Ali et à sa famille. Et ils doivent rendre cet argent là ! Et il faut juger les politiques qui leurs ont permit de se faire des gains sur le dos du peuple. Ces politicards sont libres comme le vent à commencer par les Premiers Ministres de Ben Ali !!

rach-rach
| 24-05-2012 00:55
si tu es révolutionnaire Mr. Haftarich , comme cela parait à travers tes propos , excuses-moi de te rappeler que le premier label de la révolution c'est la dignité : dignité pour tous bien -sure , car on ne peut pas l'appliquer ici et l'oublier ailleurs , comme la justice elle est indissociable , malheureusement pour toi et pour ceux qui n'y croient pas. la justice diffère de l'émotion , c'est la liberté , heureusement pour les gens intègres , elle a affaire à des preuves , à des dossiers ,personne ne demande l'aumône et personne ne demande pitié , c'est là une des qualités des hommes intègres d'ailleurs , ils se défendent jusqu'au bout croyant fort en la propreté de leurs mains et c'est pour cette raison et pour d'autres qu'ils ne demandent que justice et équité et je croix que c'est leurs droits les plus élémentaires et c'est le minimum qu'un état de droit doit respecter...si jamais on est dans un état de droit ...

A lire aussi

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a démenti, ce mardi 18 décembre 2018, dans

18/12/2018 22:51
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a accueilli, ce soir du mardi 18 décembre 2018, le

18/12/2018 22:20
0

L’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) a rendu public un communiqué, ce mardi 18 décembre

18/12/2018 21:39
1

Le ministre du Tourisme, René Trabelsi, est revenu, ce soir du mardi 18 décembre 2018, lors de sa

18/12/2018 20:58
2

Newsletter