alexametrics
Dernières news

Tunisie - Fathi Bhoury nommé Directeur général de Shems Fm

Tunisie - Fathi Bhoury nommé Directeur général de Shems Fm

Le conseil d’administration de la société Tunisia Broadcasting SA, propriétaire de Shems Fm, s’est réuni mercredi 22 février 2012. Il a décidé deux nouvelles nominations.

Ainsi, Khalil Laâbidi (administrateur représentant de l'Etat nommé par la commission de gestion des biens confisqués) vient d’être nommé au poste de président du Conseil d'administration au lieu de Chakib Nouira alors que Fathi Bhoury a été nommé directeur général de Shems Fm à la place d'Elyès Gharbi.

I.N.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Noury
| 23-02-2012 08:45
Ennahdha continue l'oeuvre de Ben Ali....il faut dire qu'ils ont été à la bonne école RCD

samia
| 23-02-2012 06:28
Maintenant que Jbali a rassuré les RCDistes qu il ne touchera pas à leur ZABA ...il fait appel à eux pour réitérer le sale boulot journalistique du temps de ZABA....

Fethi Bhoury un proche très proche des b ali qui reprend la place dont il a été dégagé au lendemain du 14 janvier.....
le slogan "sahha lihya ya tajamoô " est d'actualité plus que jamais!!!

Moez
| 23-02-2012 01:41
Mes amis
Ce Mr Bhouri, il a toujours été l'homme de maon de l'ex-propriétaire de Shems FM! Il etait le directeur général de Planet. C'était un collaborateur. Ils se moquent de nous

devantunisie
| 22-02-2012 22:56
Les membres du gouvernement d'annahda ne veulent pas réduire à néant la presse indépendante du pays, sont ils entrain d'agir de manière progressive en utilisant des mesures administratives répressives parfaitement au point, qui est déjà utilisées dans les pays dirigés par des dictatures comme l'Iran, l'Arabie saoudite, etc.
Le process de rédaction à néant la presse indépendante consiste à : contrôler l'ensemble du circuit de fabrication et de distribution des journaux.
Dans un gouvernement de type dictature: la méthode d'éradication est simple : multiplier les poursuites judiciaires à l'encontre des rédactions et s'assurer de leur condamnation pour les asphyxier économiquement

devantunisie
| 22-02-2012 21:52
c'est incroyable , ils n'ont aucun respect pour l'ensemble des tunisiens qui ont fait la révolution, ni les martyrs.
Les islamistes d'annahda est une race unique.

Citoyen
| 22-02-2012 21:48
C'est vieux comme le monde. La gangrène ne cesse de se propager. Apparemment, ils sont passés au plan B. Le musèlement de la Tunisie est en très bonne voie.

hh74
| 22-02-2012 19:10
F. Bhoury est un expert en traitement de l'Information, diplômé de Paris VI. Il était directeur chez HP ,Tunisie, avant de prendre part au lancement de Planet.

tito
| 22-02-2012 18:52
Et moi je me posais la question du pourquoi sofiene ben farhat n est plus aussi caustique. Il critique gentiment maintenant pas comme au début. Meme si j exagère il devrait ne pas être influencé par le pouvoir : le journalisme est indépendant ou pas.

tunisien
| 22-02-2012 18:18
la tunisie revient à la case RCD. la nahdha se RCDise et Ben Alise et l'opposition s'islamise. le cpr et le tak se dénaturent.
dégout pour la politique et les politiciens

observator
| 22-02-2012 17:45
Effectivement gharbi est un bon journaliste professionnel et je comprends pourquoi il avait quitté nessma.

A lire aussi

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook,

20/11/2018 13:43
1

Le parti Afek Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public le 19 novembre 2018, son étonnement

20/11/2018 12:38
1

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a relevé, ce mardi 20 novembre 2018, l’existence

20/11/2018 11:02
4

L’université tunisienne a perdu lundi 19 novembre 2018, un grand enseignant et chroniqueur, en la

20/11/2018 10:23
1

Newsletter