Tunisie – Guerre ouverte entre l’UGTT et le CPR

Businessnews.com.tn | publié le 20/11/2011 13:27

La tension semble être montée de plusieurs crans entre l’Union générale des travailleurs de Tunisie (UGTT) et le Congrès pour la République (CPR), notamment suite à la plainte déposée par Abderraouf Ayadi, SG adjoint du CPR contre Abdessalem Jerad l’accusant d’être impliqué dans des affaires de corruption.
Le CPR a beau préciser, selon des médias de la place, qu’Abderraouf Ayadi a déposé cette plainte en sa qualité d’avocat. Rien n’y fait, Abid Briki assure et accuse le Congrès pour la République d’être derrière les rassemblements hostiles organisés devant les locaux de la centrale syndicale aussi bien à Tunis que dans certaines régions.
Plus encore, il accuse ouvertement des membres appartenant au CPR d’avoir été présents parmi les assaillants du siège de l’UGTT. Cette dernière appelle à des mouvements sur le terrain pour exprimer son opposition catégorique à la candidature de Moncef Marzouki au poste de la présidence de la République. Des rassemblements de syndicalistes devaient avoir lieu aujourd’hui 20 novembre 2011 à Sfax et dans d’autres villes du pays.
Affaire à suivre…

Tunisie – Guerre ouverte entre l’UGTT et le CPR

publié le 20/11/2011 13:27

La tension semble être montée de plusieurs crans entre l’Union générale des travailleurs de Tunisie (UGTT) et le Congrès pour la République (CPR), notamment suite à la plainte déposée par Abderraouf Ayadi, SG adjoint du CPR contre Abdessalem Jerad l’accusant d’être impliqué dans des affaires de corruption.
Le CPR a beau préciser, selon des médias de la place, qu’Abderraouf Ayadi a déposé cette plainte en sa qualité d’avocat. Rien n’y fait, Abid Briki assure et accuse le Congrès pour la République d’être derrière les rassemblements hostiles organisés devant les locaux de la centrale syndicale aussi bien à Tunis que dans certaines régions.
Plus encore, il accuse ouvertement des membres appartenant au CPR d’avoir été présents parmi les assaillants du siège de l’UGTT. Cette dernière appelle à des mouvements sur le terrain pour exprimer son opposition catégorique à la candidature de Moncef Marzouki au poste de la présidence de la République. Des rassemblements de syndicalistes devaient avoir lieu aujourd’hui 20 novembre 2011 à Sfax et dans d’autres villes du pays.
Affaire à suivre…
N.H.
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration