Slim Khalbous : Nous ne pouvons plus recruter tous les docteurs dans la fonction publique

Businessnews.com.tn | publié le 18/10/2017 09:33

« Je veux être sincère avec les titulaires d’un Doctorat. On n’a plus aujourd’hui la possibilité de tous les recruter dans la fonction publique ou encore dans l’enseignement. Ceci doit être dit ! Ceci est la réalité du pays » a déclaré hier, mardi 17 octobre 2017, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique sur les ondes de Jawhara FM.

 

M. Khalbous a, lors de son intervention, expliqué que l’Etat n’a ni les moyens ni le besoin de recruter. Il a en outre annoncé : « Nous avons aussi communiqué aux facultés privées qu’il n’est désormais plus possible d’enseigner une spécialité sans avoir un docteur dans le domaine. Cette mesure touchait auparavant quelques établissements, elle concerne aujourd’hui tout le monde ».

 

Le ministre a aussi dit savoir que « les docteurs ne sont pas contents mais on essaye de les aider, avec des solutions. Nous leur avons aussi demandé de développer leur esprit entrepreneurial, pour démarrer leur propre activité. Et donc à partir de janvier 2018, nous leur proposerons une formation gratuite ». Il a ajouté que cette formation vouée à développer leurs capacités entrepreneuriales sera guidée par des spécialistes et sera accessible à Tunis, Sousse et Sfax. « Dans une seconde phase, l’Etat proposera un financement aux projets les plus importants avec des montants allant de 10 à 100 mille dinars » a révélé Slim Khalbous.

 

S.A

Slim Khalbous : Nous ne pouvons plus recruter tous les docteurs dans la fonction publique

publié le 18/10/2017 09:33

« Je veux être sincère avec les titulaires d’un Doctorat. On n’a plus aujourd’hui la possibilité de tous les recruter dans la fonction publique ou encore dans l’enseignement. Ceci doit être dit ! Ceci est la réalité du pays » a déclaré hier, mardi 17 octobre 2017, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique sur les ondes de Jawhara FM.

 

M. Khalbous a, lors de son intervention, expliqué que l’Etat n’a ni les moyens ni le besoin de recruter. Il a en outre annoncé : « Nous avons aussi communiqué aux facultés privées qu’il n’est désormais plus possible d’enseigner une spécialité sans avoir un docteur dans le domaine. Cette mesure touchait auparavant quelques établissements, elle concerne aujourd’hui tout le monde ».

 

Le ministre a aussi dit savoir que « les docteurs ne sont pas contents mais on essaye de les aider, avec des solutions. Nous leur avons aussi demandé de développer leur esprit entrepreneurial, pour démarrer leur propre activité. Et donc à partir de janvier 2018, nous leur proposerons une formation gratuite ». Il a ajouté que cette formation vouée à développer leurs capacités entrepreneuriales sera guidée par des spécialistes et sera accessible à Tunis, Sousse et Sfax. « Dans une seconde phase, l’Etat proposera un financement aux projets les plus importants avec des montants allant de 10 à 100 mille dinars » a révélé Slim Khalbous.

 

S.A

Commentaires (23) Commenter
Non respect des lois doctorales et de recrutement ds les universités tunisiennes
Univ.retraité
| 19-10-2017 17:25
Au ministère de l'Enseig sup il y a des lois pour le doctorat et les recrutements ds les universités( décret 1824/1993 et 1803/1997 circulaire 38/2006 Loi 19/2008 abrogé par circulaire 31/2011...).Dans les universités il y a des Chartes doctorales qui définissent et régissent l'étude en doctorat.Le problème:les Universités(les commissions doctorales)et le ministère de l'enseig sup( les jurys d'examens et des concours choisis)ne respectent pas ces lois et ces chartes doctorales!Les preuves de ces abus se trouvent à la direction du contentieux du dit ministère et au tribunal administratif ainsi qu'à l'université de la Manouba pour les études doctorales.
... ON EN A RIEN À CIRER DES "DOUCTOURS" ; POLITIQUEMENT, SOCIALEMENT, CULTURELLEMENT, ILS NE VALENT RIEN !!! ... METTEZ-Y PLUTOT DES DIPLOMES DE LA SORBONNE EN POLYTECHNIQUE ! ..... ILS SERONT PLUS CALES QUE NOS "DOUCTOURS"
URMAX
| 19-10-2017 16:26
...
Non mais ..... après qu'on nous a foutu un "douctour tartour" quelques années en arrière, "ils" n'en ont pas encore tirés les leçons ?!? ... 'faut vraiment être barjot !
...
URMAX
Thèse scandaleuse et pas un mot du Ministère de tutelle!
rz
| 19-10-2017 15:06
On n'a pas entendu le Ministre s'exprimer à propos de la très scandaleuse thèse sur la platitude de la terre soutenue à la faculté des sciences ou non sciences, de Sfax; je me demande comment cet étudiant, son encadreur, son directeur de thèse, le président de jury, le Doyen de la Faculté ( tous scientifiques de surcroît)ont accepté ce sujet anachronique ou bien alors eux tous aussi croient à une autre révolution copernicienne avec leur trouvaille de tapis volant des milles et une nuit!
fier de son echec
docteur chômeur
| 19-10-2017 12:57
Comme chercheur,on peut dire que l État et ses représentants suit deux logiques soit elle fournit des services publics santé ,éducation...soit elle protège les intérêts privés de certains en leguant les services publics et en desengageant .nous sommes sur cette voie ,dans les pays émergents ceci s'est traduit par une crise et une detriorisation des services publics,pauvreté ....vous désengager de recruter les docteurs est une chose ,les solutions que vous proposea en est une autre ,qui a un Doctorat dans ce gouvernement? N en parlons pas des administrations d Ennahdha et de la troïka .c est triste
sourie
kerkenien
| 19-10-2017 07:34
pas de quoi pavoiser à votre place je me retiendrais d'avoir un sourire aussi large il n' y a pas de quoi donc de la retenue mr le sinistre euh le ministre
@Software
DIEHK LE HARDWARE
| 19-10-2017 00:14
Votre logiciel est périmé et l'intelligence artificielle n'est pas le point fort des enfants de la merdolution de la brouette!!
Explique moi, comment un spécialiste sans diplôme va se démerder avec une pile atomique (du minerai au produit fini)?
Peut être dans les mosquées Tunes vous avez les meilleurs laboratoires du terrorise mais pour le savoir sans diplôme c'est comme la Tunisie sans vraie REVOLUTION!!!
Circulez y a rien à voir dans la connerie Tune!!
Comprendé!!!!!
Sans problème !
takilas
| 18-10-2017 21:31
L'il n'y a qu'à appeler Ali Larayadh, il recrutera pêle-mêle à sa guise.
C'est un génie dans la destruction ; et bientôt pareillement à son patron ghanouchi, il ira à la planète (X) pour recevoir un torchon de doctorat dans le domaine de la destruction massive.
@ SOFTWARE : CA AURAIT ETE PIRE AVEC LES USA !.....
Larry
| 18-10-2017 20:24
Le QI moyen des Américains est inférieur à celui des Européens !...

Et pour des gens qui n'ont pas plus de 300 ans d'histoire et de surcroît pays colonisé par ces mêmes Européens : Il faut revoir le commentaire !

Vous avez quelques exceptions, certes, mais ce n'est certainement pas une généralité en Amérique du Nord !

.... Et si c'était pour devenir comme vous : croyez-moi, je n'en suis pas jaloux ... Bien au contraire !
travail de bureaucrate ......
Software
| 18-10-2017 19:49
il y a travail et travail ...
si meubler un bureau, vous appelez çà un travail ...
95 % des ingénieurs qui "travaillent" ne font pas un travail d'ingénieur. juste pour meubler les bureaux ...
diplomes à la pelle .....
Software
| 18-10-2017 19:45
v attachez TROP d'importance au diplome = mentalité françaises, héritée de la colonisation.
Apple, Microsoft ... fondées par des jeunes de 19 ans sans diplome.
chose impossible chez vous.

si au lieu de la France, vous avez été colonisés par les USA ...
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration