alexametrics
Dernières news

Polémique autour de la nomination de Hafedh Caïd Essebsi à la tête des structures de Nidaa Tounes

Temps de lecture : min
Polémique autour de la nomination de Hafedh Caïd Essebsi à la tête des structures de Nidaa Tounes
La nomination de Hafedh Caïd Essebsi, fils du président de Nidaa Tounes, au poste du coordinateur général des structures du parti a provoqué une large polémique. C'est ce qu'a rapporté le journal "Le Maghreb", dans son édition d'aujourd'hui, 9 octobre 2013.

Il a été précisé que M. Caïd Essebsi junior a été désigné par une commission regroupant 15 dirigeants du comité exécutif du parti. Toutefois, cette nomination ne fait pas l'unanimité dans le parti. Certains y perçoivent une intention d'accaparer le leadership du parti dans le cadre restreint d'une même famille.

Il reste utile de rappeler, que le poste de coordinateur général des structures est considéré comme l'un des postes les plus importants et qu'il procure à son détenteur un pouvoir réel et direct sur les structures centrales et régionales. Le poste avait, selon le même journal, été occupé par Mohsen Marzouk, ensuite par un trio composé de Abdelmajid Sahraoui, Khemaïes Ksila et Hédi Ghodhbani.

Réagissant aux critiques, Hafedh Caïd Essebsi a affirmé au journal "Le Maghreb": "Est-ce parce que mon père est à la tête du parti qu'on doit m'exclure? Devrais-je alors intégrer un autre parti pour satisfaire ceux qui sont contre moi?".

Par ailleurs, et contrairement à certains médias qui affirment que M. Caïd Essebsi père serait derrière cette nomination, Le Maghreb affirme qu'il était plutôt contre cette nomination "afin d'éviter tout chevauchement entre le familial et le politique".

D.M

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

AMI DES TUNISIENS
| 03-01-2014 19:20
L'ami des Tunisiens, qui vit la Tunisie de l'extérieur, se demande si nous avons à faire à des aveugles ou des paralytiques.
Vous n'avez pas su négocier le départ de la famille Ben Ali et non pas Ben Ali lui même.

Alors, êtes vous si "Gambleur" que cela ?

Ce que vous proposera Nidaa Tounes avec ou sans Hafedh sera toujours plus encouragent et sécurisant pour l'avenir, que ces "fous de Dieu" extrémiste . Et si Hafedh est là ? C'est plutôt rassurant.
Les Tunisiens sont un peuple de bons et gentils,avec un pays de rêve; pitié ne jetez pas tout à la mer dans les profondeurs de l'abime , alors votez utile et sécurité pour l'avenir de vos enfants.
L'ami des TUNISIENS

MINI
| 12-10-2013 13:59
Voilà un nouveau Moubarek. De toute les façons, c'est comme dans le Joumhourya des Echabbi, voilà le Nidaa ses Essebsi.
Continuez.

Khalil
| 10-10-2013 21:29
Sarkozy a bien voulu placer son fils, tout le monde connaît le résultat. J'espère que les dirigeants de nos parties politiques comprennent l'exaspération des éventuels sympatisants devant ce genre d'attitude. Bonjour en est en Tunisie et en 2013 et nous croyons en nôtre démocratie.

houcine
| 10-10-2013 16:21
Houcine Bouslahi La conduite actuelle de Si Béji me rappelle les derniers jours de Bourguiba qui, au lieu d'avoir des collaborateurs, s'est entouré de courtisans. A bon entendeur !

mjr
| 10-10-2013 13:58
Ce n'est pas etonnant.La politique dans les pays arabes est fortement tributaire des relations familiales, tribales et regionales.Le paysage politique ne laisse plus le choix aux citoyens qu'entre un parti ou on trouve tout et n'importe quoi avec des relents de l'ancien systeme et un parti dont les preocupations ideologiques risquent de changer la trajectoire du pays vers le chaos.Malheurusement le niveau de conscience des citoyens et la mediocrite de la classe politique ne permettra pas de trouver une troisieme voie qui tiendrait beaucoup plus compte de l'interet du pays.La seule action qui reste pour sauver quelques meubles c'est de renforcer la societe civile pour limiter les degats a long terme.

KAIEDESSEBSI
| 10-10-2013 11:21
Les arabes ne méritent pas la démocratie et croyez moi, ça se mérite : on revient au galop ; d'ailleurs rien d'étonnant auprès de vieux disciples du pouvoir hériditaire, mais sachez une chose : celà baissera de quelques points vos scores car vous démontrez là, pour notre grande déception, un sens aberrant de la soumission. Heureusement qu'il reste bien des cadres de votre parti qui ont entendu l'appel de la modernité et qui n'accepteront jamais cette nomination. A la réponse de ce nouveau dirigeant je répondrai tout simplement : Oui et Bien Sur, et c'est parce que vous etes le fils du patron qu'il fallait bien refuser ce poste sauf que plein de gens comme vous sont assoiffés par le pouvoir que vous n'atteindrez jamais entre nous.

Tunisien
| 10-10-2013 10:09
Non M.Hafedh vous n'êtes pas besoin d'intégrer un autre parti pour satisfaire ceux qui sont contre toi.
Nida Tounes est la création de SI BCE, C'est lui qui a fait de ce parti une structure importante dans le pays, personne ne peut vous écarter.
Bon courage

barila
| 10-10-2013 09:15
le plus grand parti de Tunisie va être celui des abstentionnistes .
entre la peste et le choléra ......

wzat
| 10-10-2013 08:59
je ne finis pas de rigolr de ceux qui suivenet nide touines , ils pensent que ce sera le retour du rcd sous la robe de pere sibsi , ils oublient qu'ils sont simplement une gantra

Sweet
| 10-10-2013 08:32
Bon comme meme un HCE à un niveau meilleur que sahraoui pou ghdhbani , donc lui s'il trouve un contact avec chafik jarraya il fera tout et il sera son meilleur ami et ça ne lui regardera pas le parti , donc demande lui quesqu'il a fait avec JRAD et SAHBANI et dans ces deux cas est ce qu'iil a pensé à UGTT

A lire aussi

des réserves face à l’absence d’un gouvernement d’union

26/02/2020 00:01
0

suis déçu en écoutant, par exemple, les propos du député Safi Saïd. Non pas pour ce qu’il dit, mais

25/02/2020 23:23
0

cette mesure concernant l'amélioration du climat de l'investissement intervient dans le cadre de

25/02/2020 22:11
0

Newsletter