alexametrics
Dernières news

Neziha Laâbidi : 500 mille femmes rurales pourront bénéficier d’une couverture sociale

Neziha Laâbidi : 500 mille femmes rurales pourront bénéficier d’une couverture sociale

 

Le 11 août 2017 le plan national pour la femme rurale a été approuvé, conséquence : 2500 projets lancés par des femmes rurales ont ainsi pu être financés. Ce vendredi 22 juin 2017, la ministre de la Femme, de la Famille et de l'Enfance, Neziha Labidi, est intervenue sur Jawhara FM, où elle a tenu à remercier la Banque Mondiale (BM) pour son appui à ce projet qu’elle a qualifié de « très important ».

« Nous espérons financer 8000 projets à l’horizon 2020 et bien plus encore » a-t-elle déclaré.

Neziha Laâbidi a dans son intervention, assuré vouloir intégrer 500 mille femmes rurales dans le plan de couverture sociale. Elle a en effet dit : « Grâce à l’application lancée par un jeune tunisien, 500 mille femmes rurales pourront bénéficier d’une couverture sociale et donc d’une retraite. Un bus a été acheté par le ministère pour faire le tour des régions du pays afin de sensibiliser par rapport à cette application ».

Neziha Laâbidi s’est finalement félicitée de la solide coopération que les ministères tunisiens ont avec les institutions internationales telles que la Banque Mondiale.

 

S.A

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (11)

Commenter

Dr. Jamel Tazarki
| 23-06-2018 15:49
Aidek mabrouk!
Oui j'adore nos fêtes religieuses car elles sont celles du pardon! Elles nous permettent de se pardonner réciproquement et de se pardonner à soi-même afin d'aller de l'avant et se libérer du passé!

De même je souhaite un Aidek mabrouk à tous ceux qui me lisent sur Business News et je demande pardon à tous ceux à qui j'ai fait du tort sans mauvaise intention!

Très Cordialement
Jamel


Zohra
| 23-06-2018 14:48
Vius êtes vraiment ridicule avec votre mentalité pourrie, on parle de la femme rurale qui est même à la porte de tunis. Franchement avec votre sudistes et nordistes, je vous rappelle que la Tunisie est unie et un seule peuple, personne ne pourra désunir ce peuple grâce au père de la Nation Bourguiba.

Désolée d'être franche

Letranger
| 23-06-2018 13:34
cette photo explique exactement la situation. De toute vraisemblance cette femme est Tunisienne, Arabe ou Amazigh peu importe, mais elle est Musulmane et sans nul doute pas terroriste.
Je me pose la question : "comment croire en un Dieu quand on est dans un état de misérabilisme, de détresse comme elle semble l'être ?"
Croire en un Dieu, c'est pour les nantis, les riches... comment peut-on croire en un Dieu quel qu'il soit quand on subit la dictature de ceux qui se revendiquent de la religion.
Non, Dieu n'existe pas ou alors il est bien injuste ou bien faible, et s'il existe, j'aurais peur de le rencontrer dans un coin sombre.
Alors, une aide sociale terrestre, aussi minime soit-elle, le remplace beaucoup plus efficacement.

Zohra
| 23-06-2018 11:40
Bonjour Dr Jamel aidek mabrouk,

Tout à fait d'accord avec vous que la femme rurale est traitée comme une esclave, elle prend les charges les plus lourds, exploitée au maximum au delà de ces compétences physique avec un salaire de misère...

Mais moi je dis bravo c'est déjà un bon début ces couvertures sociales tant attendues. Le reste viendra venir petit à petit.

Bien amicalement

takilas
| 22-06-2018 23:16
Les sudistes tiennent bon à coloniser Tunis et la Tunisie. Ceci se confirme de jour en jour d'année en année.
La Tunisie va connaître une décadence jamais connue depuis des siècles.

Dr, Jamel Tazarki
| 22-06-2018 22:17
Au mois d'août 2017 Madame Naziha Laabidi a fait voter la loi contre les violences faites aux femmes. Ce qui renforce la protection de la femme face à toute violence, et annule l'éventualité que l'auteur d'un acte d'agression sexuelle pourrait échapper à des poursuites judiciaires en épousant sa victime!


De même au mois d'août 2017 Madame Naziha Laabidi a pris l'initiative der permettre à chaque femme rurale d'avoir une carte d'identité nationale afin qu'elle puisse profiter de son droit de vote. Sinon à quoi ça sert l'élargissement du droit de vote aux femmes, si la femme rurale est exclue de ce privilège! Il est ainsi temps de garantir les droits politiques pour les femmes rurales, et ceci en lui donnant la possibilité de voter et de choisir les parlementaires qui créent les lois auxquelles elles doivent obéir ==> afin que les lois garantissent à la femme rurale le droit à la qualification et à la formation.


Je prie Madame Naziha Laabidi de nous fournir des données empiriques concernant la répartition des différents métiers de la femme rurale, il est temps de differencier entre la femme rurale paysanne et la femme rurale ouvrière prolétaire qui était auparavant paysanne et qui a quitté la terre!


il est urgent de faire rentrer la femme rurale dans les statistiques afin que la stratégie nationale de l'autonomisation économique des femmes rurales devienne/soit une réussite.


C'est extraordinaire que "500 mille femmes rurales pourront bénéficier d'une couverture sociale et donc d'une retraite." par contre je voudrais rappeler que la femme rurale prolétaire est surexploitée, condamnée à un travail non qualifié et sous-payé. Elle reçoit souvent un salaire inférieur de moitié à celui des hommes, elle est la première au chômage en cas de crise. Elle subit parfois le chantage sexuel des autres ouvriers et doit éventuellement, pour survivre, supporter l'humiliation.

Pour que la stratégie nationale de l'autonomisation économique des femmes rurales réussisse, il est indispensable de donner à la femme rurale ouvrière prolétaire une formation professionnelle (couturière, infirmières, institutrice, etc., etc., etc.). C'est grâce à l'éducation et la formation professionnelle que la femme rurale prolétaire prendra conscience de sa dignité de femme et de prolétaire. Je plaide l'égalité des salaires, la journée de huit heures, le repos hebdomadaire, un congé et des allocations de maternité et l'admission des femmes rurales dans les syndicats.


Jamel Tazarki

C'est dans l'intensité, la régularité et le renouvellement du débat socio-politique que se forge le gouvernement du peuple. La bonne santé de notre jeune démocratie tunisienne se mesure à ses contre-pouvoirs. Voilà pourquoi l'indépendance des médias, de la justice, l'activité syndicale et la qualité du débat parlementaire concernent tous les Tunisiens.

Zohra
| 22-06-2018 21:26
Bonjour Gg,

http://maghreb.unwomen.org/fr/ressources-medias/publications/2017/01/travail-des-femmes-en-milieu-rural-et-protection-sociale-tunisie#view

Gg
| 22-06-2018 17:17
Peut on avoir des précisions, de quoi s'agit-il exactement? J'imagine bien sûr une couverture médicale efficace, CNAM + mutuelle, mais encore?
Ce projet est capital, car ces femmes admirables vivent dans le tiers monde.

Le ridicule tue : Et l'homme rural ?
| 22-06-2018 16:57
1/ Honteux. Attendre la BM pour financer des projets pour les femmes rurales ! Et la BCT et les banques elles n'ont plus de Dinars ?!!!!
2/ Sensibiliser à quoi / à une application ?!!

hass
| 22-06-2018 16:41
Pouvez vous nous donner l'application de ce jeune tunisien:/Ce que vous avez annoncé est très vague?

A lire aussi

Al Wataniya diffusera, tout au long de la journée du samedi 29 septembre 2018, un Théléthon qui aura

25/09/2018 15:57
0

L’Institut national de la météorologie (INM) a annoncé des changements climatiques à partir de ce

25/09/2018 15:14
1

La députée Hager Ben Cheikh Ahmed a appelé, dans un post Facebook daté de lundi 24 septembre 2018,

25/09/2018 14:31
5

Toujours membre de Nidaa Tounes et ayant rejoint le bloc de la coalition nationale, le député

25/09/2018 11:43
3

Newsletter