Nabil Karoui s’excuse et rejette toute mauvaise foi de sa part

Businessnews.com.tn | publié le 11/10/2011 14:45

« Nous sommes tous musulmans, nous savons parfaitement ce qui heurte la sensibilité des Tunisiens et nous ne nous permettons jamais de heurter cette sensibilité. Que dire alors que de toucher au sacré ?! Nous ne nous permettons jamais cela ».

C’est en substance ce qu’a déclaré Nabil Karoui, mardi 11 octobre 2011, sur les ondes de Radio Monastir tout en présentant ses excuses à ceux qui ont été heurtés par la scène qui a déclenché toute cette polémique.
M. Karoui rappelle que la scène en question a été visionnée par un comité interne de la télé et qu’il ne s’agit que des rêves d’une jeune enfant qui s’imaginait Dieu dans son esprit. Un peu comme tout enfant s’imagine Dieu dans sa tête.
Le patron de Nessma TV dément toute mauvaise foi de sa part et de la part de l’équipe de Nessma TV et toute volonté, aussi minime soit-elle, de toucher au sacré. « Plusieurs parmi ceux qui m’attaquent n’ont même pas vu le film », a fait remarquer Nabil Karoui attirant l’attention sur le danger qui nous guette en déplaçant le débat opposant l’islamisme au modernisme au terrain du sacré.

Or, en diffusant ce film, Nessma TV n’a jamais cherché à toucher au sacré, insiste Nabil Karoui.
N. B
Interview diffusée sur les ondes de Radio Monastir


Nabil Karoui s’excuse et rejette toute mauvaise foi de sa part

publié le 11/10/2011 14:45

« Nous sommes tous musulmans, nous savons parfaitement ce qui heurte la sensibilité des Tunisiens et nous ne nous permettons jamais de heurter cette sensibilité. Que dire alors que de toucher au sacré ?! Nous ne nous permettons jamais cela ».

C’est en substance ce qu’a déclaré Nabil Karoui, mardi 11 octobre 2011, sur les ondes de Radio Monastir tout en présentant ses excuses à ceux qui ont été heurtés par la scène qui a déclenché toute cette polémique.
M. Karoui rappelle que la scène en question a été visionnée par un comité interne de la télé et qu’il ne s’agit que des rêves d’une jeune enfant qui s’imaginait Dieu dans son esprit. Un peu comme tout enfant s’imagine Dieu dans sa tête.
Le patron de Nessma TV dément toute mauvaise foi de sa part et de la part de l’équipe de Nessma TV et toute volonté, aussi minime soit-elle, de toucher au sacré. « Plusieurs parmi ceux qui m’attaquent n’ont même pas vu le film », a fait remarquer Nabil Karoui attirant l’attention sur le danger qui nous guette en déplaçant le débat opposant l’islamisme au modernisme au terrain du sacré.

Or, en diffusant ce film, Nessma TV n’a jamais cherché à toucher au sacré, insiste Nabil Karoui.
N. B
Interview diffusée sur les ondes de Radio Monastir


N. B
Ads
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration