alexametrics
Dernières news

Moncef Marzouki accepte la démission de Chawki Abid

Moncef Marzouki accepte la démission de Chawki Abid

Dans un communiqué publié ce mardi 5 juin 2012, la présidence de la République informe que le président, Moncef Marzouki, a accepté la démission de Mohamed Chawki Abid, de son poste de premier conseiller auprès du président de la République, chargé des dossiers économiques.
C'est le deuxième conseiller de Marzouki à démissionner.

D'après communiqué
A lire également:
Tunisie - Chawki Abid présente sa démission de la présidence
Un conseiller de la présidence crie « BASTA Ennahdha » !

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

ahmed
| 11-06-2012 09:05
Incapable de critiquer le Gouvernement sur ses contreperformances sécuritaires, sociales et économiques, Moncef Marzouki s'appuie sur l'affaire Baghdadi Mahmoudi (aucun intérêt pour la Tunisie affaiblie) pour faire un bras de fer non fécond avec Jebali.
Il aurait dû de se positionner en Président de tous les Tunisiens pour faire entendre leurs soucis au Gouvernement.

Dr. Jamel Tazarki
| 07-06-2012 01:51
Monsieur Mohamed Chawki Abid a raison de critiquer la troïka, mais par contre il ne peut pas rendre Monsieur Mustapha Kamel Nabli, le gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), coupable de la crise financière que traverse la Tunisie ! Je suis convaincu que Monsieur Nabli est un brillant économiste, patriote, honnête et ayant un profil qui n'est que très peu politique. Toutes nos institutions sont depuis l'arrivé d'Ennahdha au pouvoir trop politisées. Il est très important que l'organe de supervision soit indépendant ! Pour imposer des décisions difficiles, il faut une personne respectée à gauche comme à droite. Question d'autorité et de crédibilité. Ennahdha veut dissimuler la crise socio-économique dans notre pays par de faux statistiques et de la fausse propagande pour favoriser sa réélection aux prochaines élections législatives. Il est clair que ne pas dire la vérité aux Tunisiens est une lâcheté. Je suis convaincu que Monsieur Kamel Nabli est capable de restructurer le système bancaire tunisien et pour cela il doit d'abord convaincre Ennahdha de l'absurdité de ces banques théologiques.

www.go4tunisia.de
Auteur: Dr. Jamel Tazarki
Allemagne

citoyen tun
| 06-06-2012 17:04
mr semir ben amor devrait etre démis pour abus d,un biens de l,ETAT (utilisation abusive de la voiture de fonction mise à sa disposition)

Ali Sellami
| 06-06-2012 15:11
M. Marzouki vient d'être pris en otage par Ennahdha, pour l'obliger à fermer les yeux et la bouche quand il s'agit de choses sérieuses. Mais, on le laisse causer de la culture et de la torture (yousfistes, baghdadi, bechara azmi, ....). J'aurais bien voulu qu'il s'adresse à son peuple pour évaluer la situation économique et émettre des recommandations au gouvernement (lui qui a chargé JBALI de former son équipe).

Mais..
| 06-06-2012 13:24
Attention des ripostes des millices d'Ennahdha.
Voilà, pour ceux qui le critiquait. Cet homme a préféré rester sans travail, sans salaire que de se taire!

BRABO MR ABID! VIVE LA TUNISIE!

S.Citoyen
| 05-06-2012 23:41
mais il s'avère que le chef se plait très bien au palais par pique à ben ali , et c'est les petits qui ont plus de conscience .A quand la démission de Abbou et les autres

bon citoyen
| 05-06-2012 22:26
M Abid ,quelque soit son poste ,agit de cette manière , je vous recommande de commencer par la BIAT son premier emploi

Mohamed 2
| 05-06-2012 20:34
Un conseiller qui s'est probablement trouvé à l'étroit dans son simple rôle de conseiller. Il se voit peut-être un destin de décideur.

faty
| 05-06-2012 18:37
Bravo Mr ABID

Tounsi anti chlayek
| 05-06-2012 18:24
Quand on a averti les gens avant les élections sur l'incompétence de ce Marzouki la plupart rigolaient et disaient qu'on ne comprend rien à la politique et que ce docteur va nous sauver!!! Je suis content que chaque jour qui passe, le vrai visage de ce chlaka est de plus en plus découvert par les gens civilisés (ceux qui lui embrassent la main n'en font pas partie)! Si on prend juste la peine d'analyser les déplacements de ce Mr, depuis qu'il est allé à Kalaa El Kbira là où il a travaillé et où les gens le connaissent et lui ont crié "dégage" parce qu'ils savaient son vrai niveau (une chlaka) il ne fait plus de visite que pour les zones unltra pauvres, sa récente visite au marché de Bir El Kassaa, pourquoi n'a-t-il pas visité le marché central de Tunis, le marché d'Ariana ou autre? Parce qu'il base sa politique sur la populace qui ne comprend pas qu'il est président de rien et qu'il ne fait rien et qu'il se fout pas mal de nous et de la démocratie!!! A l'opposé quand il va dans les zones super pauvres, on lui embrasse la main et en Février 2011 il a eu droit à une tri7a à la Kasba !!!! Moi plus je vois ce qu'il fait et combien il ment, plus il me dégoute et je suis content qu'au moins on a de la chance de se débarrasser d'une des chlayeks qui gouvernent ce bled. Si on ajoute à lui Ben Jaffar, cela explique bien les négociations que sont entrain de mener Ennahdha avec les autres partis de l'assemblée, je crois bien qu'ils savent que ces deux sont presque morts politiquement, à l'agonie et que dans leur chutre, ils voudront peut être entrainer Ennahdha avec eux donc les mecs se préparent à l'avance pour créer une nouvelle alliance qui sera certainement plus radicale!!! Allah yahdi ce peuple pour le vote qu'il a fait le 23 Octobre dernier!!!

A lire aussi

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook,

20/11/2018 13:43
1

Le parti Afek Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public le 19 novembre 2018, son étonnement

20/11/2018 12:38
1

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a relevé, ce mardi 20 novembre 2018, l’existence

20/11/2018 11:02
4

L’université tunisienne a perdu lundi 19 novembre 2018, un grand enseignant et chroniqueur, en la

20/11/2018 10:23
1

Newsletter