alexametrics
Dernières news

Moez Bouraoui annonce la création de l’Union nationale des indépendants

Moez Bouraoui annonce la création de l’Union nationale des indépendants

 

 

L’ancien président de l’Association tunisienne pour l’intégrité et la démocratie des élections (Atide) et activiste politique, Moez Bouraoui a annoncé, ce vendredi 19 avril 2019, la création de l’Union nationale des indépendants (UNI).

 

Invité de la matinale de Jawhara FM, M. Bouraoui a précisé que cette nouvelle formation est constituée d’un nombre d’experts, d’indépendants, d’associations et d’activistes de la société civile.

 

Ainsi, l’UNI englobe, jusqu’à présent, 6 initiatives citoyennes à savoir « Fekra », « Qadiroun », « Nejmet Tounes », « Tounes Al Aziza », « Yahya Al Chaâb » et « la Coordination nationale de la femme tunisienne ». Les concertations avec d’autres initiatives citoyennes se poursuivent encore en vue de rejoindre l’UNI.

 

Selon Moez Bouraoui, l’Union nationale des indépendants vise à rassembler toutes les initiatives indépendantes en une seule coordination nationale pour les prochaines échéances électorales constituant ainsi « une véritable alternative pour les Tunisiens qui ne font plus confiance aux partis politiques».

 

B.L

 


Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (24)

Commenter

le medecin
| 23-04-2019 08:13
c'est une bonne initiative de coordonner les efforts des indépendants. bonne chance et bon courage.

Blu
| 22-04-2019 07:05
En tout cas il a une bonne tête de bon vivant, ça ne suffit peut être pas mais ça donne confiance.

CESARIOS
| 20-04-2019 21:05
L'armada des partis qui se présentent à chaque période des élections est apparu le handicap le plus important de notre transition démocratique, chaque jour on constate la constitution des partis qui surgissent comme des champignons, les électeurs et les électrices vont se trouver perdus dans leur choix, jusqu'à ce jour on ne connait aucun parti , méme les plus anciens et les plus connus se distinguer par une claire vision de ce que sera notre chére TUNISIE à court ou à moyen terme et méme d'un programme bien pensé et bien établi dans chaque domaine et dans chaque secteur avec des de viables statistiques, des moyens de financement, des échéances d'exécution méme prévisionnelles.Des dépliants, des revues de quelques pages, des affiches et on ne sait quoi d'autres, qu'on distribue contenant des informations vagues, obscurs, et des propositions alléchantes, parfois mensongéres ou utopiques et irréalistes..On éspére voir un jour des débats télévisés de plusieurs représentants de partis sur un plateau expliquant leurs points de vues, leurs positions, leurs statégies, leurs solutions sur des sujets vitaux qui touchent de prés le peuple dans divers domaines économiques financiers ,sociaux, politiques. On a assez de vivre leurs futilités, leur appauvrissement de la vie politique, de leurs magouilles, de leurs querelles hypocrites, et de la bassesse de leurs discours , de leurs déclarations, et de leurs interventions

Hadj
| 20-04-2019 09:11
Encore un autre machin qui prétend vouloir nous servir !! Depuis 2011 nous n'avons eu droit qu'à des prétentieux sans expérience qui nous ont conduit là où nous sommes ,cad au bord du précipice! Ce groupement ne fera pas exception! Il poluera davantage le paysage politique et ses membres se serviront et passeront!

Maxula
| 20-04-2019 01:27
"Une véritable alternative pour les Tunisiens qui ne font plus confiance aux partis politiques".

Une union qui n'est pas un parti, tout en étant un parti sans en être un !

"Une seule coordination nationale pour les prochaines échéances électorales"

Si je comprends bien, ce n'est pas un parti mais une coordination pour les échéances électorales.
Fichtre !
Je ne fais pas de politique mais si je me présente aux élections ce n'est pas pour ne pas être élu !
Mazette ! c'est possible ça ?
C'est Tartuffe qui se présente aux élections !
A moins que ce ne soit Ubu ?
Maxula.

Drprince
| 20-04-2019 01:16
J ai vu et revu ..ce n'est pas un parti mais une ccoaltions des initiatives et agglomérations citoyennes ..je dis attendant de voir ..ma confiance dans les partis est morte et enterrée ..alors une autre piste ..je suis avant de juger

Bedra
| 19-04-2019 22:08
Bravo cher ami pour avoir pris le taureau par les cornes. Maintenant, il faut aller tirer les oreilles de Mouatinoun et de Ncharek qui font leur hob a3ziz et qui jouent les diviseurs. Ils se trompent royalement s'ils pensent gagner en allant seuls. Quelle naïveté. Degré zéro de la politique.

De Hammam -chatt
| 19-04-2019 20:06
UNI / les indépendants se regroupent en un parti pour les législatives !!! c'est un peu tôt.Attendons de voir le travail des listes indépendantes dans les Municipalités qu'elles dirigent où l'on constate des blocages de projets pour absence totale de cohésion entre groupes de listes indépendantes comme bien repris par TMT ( Douooiiiou ).
Une fois installés aux commandes ils tombent leur masque et à la poubelle les valeurs et les principes de la société civile de justice et du respect de la loi.
Lors d'une discussion avec un créancier qui réclamait son dû à la Municipalité, fort d'une Décision de Cassation du Tribunal Administratif , a eu comme réponse par un membre indépendant du Conseil Municipal « Obligez nous à vous payer ». Moralité : parfois les indépendants sont pires que les professionnels de la politique , méfions d'eux.

TD
| 19-04-2019 19:06
Je n'ai jamais eu confiance en ce Bouraoui. ICI à la Marsa, il a tout fait pour se faire élire au conseil municipal pour quelles résultats probants ? ?.Aucun.

kamel
| 19-04-2019 18:06
Il nous pour qui ce phénomène de l'après révolution. Le mot union est en contradiction avec celui de l'indépendant. On en marre de vous smasara

A lire aussi

En vertu de cet accord, Kamel Morjane, président d’Al Moubadara a été désigné président du conseil

24/05/2019 22:59
1

Le bureau régional a exprimé son soutien absolu à Toufik Laâribi, l’invitant à revenir immédiatement

24/05/2019 21:32
0

Janvier dernier l’Université Centrale a lancé un Short MBA en diplomatie économique et lobbying : un

24/05/2019 20:42
3

Slim Feriani, ministre de l'Industrie et des PME a annoncé, ce vendredi 24 mai 2019, l'engagement

24/05/2019 19:02
0

Newsletter