Le Tribunal administratif gèle les activités de la commission de tri des candidatures pour l’ISIE (audio)

Envoyer cette page

La députée de l'Alliance démocratique Nejla Bouriel a annoncé, dans une déclaration à Shems Fm ce mardi 14 mai 2013, que le Tribunal administratif a ordonné le gel des activités de la commission de tri des candidatures pour l’ISIE (Instance supérieure indépendante pour les élections).

Mme Bouriel a expliqué qu’il y a eu recours concernant la prolongation des délais d’acceptation des candidatures ainsi que concernant le critère d’évaluation qui passe outre le principe d’égalité. Ainsi, selon elle, il ya une remise en question des candidatures présentées après les 10 premiers jours réglementaires ainsi que des critères d’évaluation adoptés par la commission.

I.N.


Ads
6 commentaires
le tribunal doit LES POURSUIVRE
habib |15-05-2013 16:40
ces bandits ANC n ont fait que perdre du temps et depenser l argent du peuple a leur profit...
une ISIE existait deja et avait fait ses preuves..ils n en veulent pas.....ils veulent magouiller........
MOUROU a bien vu...ils seront passe en justice un jour, pour rendre compte de ce qu ils sont en train de faire...
ave JEBALI , mourou est le seul honnete et credible...le reste, des bandits......
Gravissime
Hassen |15-05-2013 13:45
Comment interpreter cette claque à la figure de personnes censées rédiger une constitution.
Plusieurs personnes ont dénigré une bonne partie de ces constituants pour leur incompétence et surtout leur manque de culture juridique.
Nous avons aujourd'hui la preuve qu'ils ne peuvent que commettre des bêtises et peut-être même l'irréparable.
Peuple de Tunisie, que nous faut-il de plus pour leur demander de débarrasser le plancher ou, qu'ils restent chez eux sans rien faire. Cela coûtera moins cher au contribuable.
Demandons la cooptation d'un collège d'experts en droit constitutionnel qui rédigera une constitution, reconduira la première ISIE, rédigera un code électoral et décidera d'une date pour les élections auxquelles il n'y a plus que les rêveurs pour y croire. Ainsi nous serons tranquilles.
Merci pour notre administration
HatemC |14-05-2013 18:56
Oui à Tarek, notre administration est encore debout, vestige qu'on le veuille ou non du système Français.
Je crois que notre administration finira par s'imposer et gagnera la respectabilité qui lui sied. Sans administration, un pays n'a aucune chance d'exister. Hatem Chaieb
A defaut d'un gouvernement
Tarek |14-05-2013 16:30
A defaut d'un gouvernement, d'une assemblée, de la présidence, de la justice, au moins on a une administration qui fait encore son boulot... Surement les restes de l'ancien régime, puisqu'ils bossent correctement...
MAL ÉDUQUÉE
3ABROUD |14-05-2013 16:24
Vulgaire, arrogante, impolie,...
Chez nous, on ne dit pas ça ! Vous étiez emportée par vos émotions, comme la dernière fois (le chien et l'avion). Je vous conseille de hausser un peu la barre ou d'aller voir votre collègue Bouriel à personnalité formidable et qui fait honneur à la politique tunisienne.
Elle est sexy mais pas intelligente
Ergo sum |14-05-2013 16:22
Geler en arabe *** pour elle!
1
Votre commentaire
Pseudo*
E-mail*
Titre*
Texte
Conditions d'utilisations
- Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne sont pas rédigés par les journalistes.
- Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ne sera publié.
- Aucun commentaire contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
- Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de modération
Conditions d'utilisation
Business News remercie vivement ses lecteurs pour leurs commentaires, qui en apportant leur contributions, participent à l'enrichissement du journal en ligne. Cet espace reflète une multiplicité de points de vue à l'unique condition que ces points de vue se respectent les uns les autres.


- Les commentaires envoyés seront archivés sur les serveurs de Business News et demeureront consultables, avec l'article objet du commentaire, tant que le site fonctionne ;
- Les mails des lecteurs seront conservés dans nos archives internes et ne feront l'objet d'aucune exploitation commerciale. Aucun mail non sollicité (spam) ne sera délivré après l'insertion d'un commentaire dans Business News.
- Les mails des participants aux commentaires seront conservés dans nos archivages internes. Ils ne seront jamais communiqués, sans autorisation de leur titulaire ou à la demande d'une autorité judiciaire tunisienne.
- Tout commentaire envoyé sera lu par un modérateur avant publication.
- Business News n'est pas garant de la véracité des commentaires des lecteurs. Le rôle de ses modérateurs s'arrête aux vérifications d'usage liées aux règles de modération indiquées ci-dessus et non aux vérifications journalistiques du fond de l'information.
- Les commentaires sont généralement publiés dans un délai maximal d'une heure approximativement après envoi et ce, les jours ouvrables de 9h à 18h.

Règles de modération
Tous les commentaires sont publiés à la condition qu'ils respectent les règles de conformité à la loi tunisienne et de bienséance. Les contributions qui ne seront pas validées sont celles qui :


- Encourageraient un sentiment raciste et/ou haineux de quelque nature que ce soit ;
- Déprécieraient un groupe de personnes, une profession entière, une entreprise entière ;
- Injurient ou diffament les personnes, les entreprises et/ou toute autre entité ;
- Attaqueraient sans argumenter, ou argumenteraient de manière haineuse ;
- Alimenteraient des rumeurs, qu'elles soient fondées ou non ;
- N'auraient aucun lien avec le sujet principal de l'article objet du commentaire ;
- Ne s'adresseraient qu'à un autre lecteur en particulier, sans que les autres lecteurs puissent être concernés par le débat.
- Assimileraient la rubrique « commentaire » à un forum de discussions.

Business News se réserve le droit de retirer, ou de rewriter, un titre ou une partie du commentaire, même après insertion, au cas où cela se justifierait dans les situations suivantes :
- Paragraphe hors sujet ;
- Paragraphe ou phrase diffamatoire ;
- Paragraphe ou phrase non conforme avec les règles de modération indiquées ci-dessus ;
- Commentaire trop long ;
- Paragraphes ou phrases formulés en langage abrégé ou comportant un nombre élevé d'erreurs.
- Paragraphes ou phrases formulés en langue arabe ou en langue autre que le français et ce pour des raisons techniques.

Nos lecteurs peuvent signaler tout message litigieux aux modérateurs par l'envoi d'un mail à : mail@dmc.com.tn ou par téléphone au +216 70 831 100 ou par fax au +216 70 831 025