Le SNJT dénonce les écarts d’Attounissia et d’Al Massa

Businessnews.com.tn | publié le 16/02/2012 11:16

Le syndicat national des journalistes tunisiens a dénoncé, dans un communiqué publié mercredi 15 février, les écarts du quotidien Attounissia et de l’hebdomadaire Al Massa.

Le syndicat trouve que le quotidien arabophone n’a pas respecté la déontologie en publiant une photo d’un footballeur tunisien avec un mannequin dénudé, bien que ce type de photos était régulièrement publié dans nos quotidiens, par le passé, et figurent encore sur les couvertures de magazines étrangers vendus librement en Tunisie.
Le même communiqué dénonce les écarts de l’hebdomadaire Al Massa qui touche à la réputation de plusieurs personnalités. Le SNJT cite la qualification du ministre Abderrazak Kilani de juif. Le même hebdomadaire s’est spécialisé, depuis quelques semaines, à publier sur sa une des articles attaquant des PDG de banques et des hommes politiques d’influence, donnant plus l’impression qu’il y a une histoire de règlements de comptes que de travail journalistique ordinaire. Les intéressés ont d’ailleurs déposé des plaintes en justice, contre l’hebdomadaire, demandant réparation.

On souligne par ailleurs que le SNJT s’est empressé de publier un deuxième communiqué, mercredi soir, dans lequel il dénonce l’arrestation du directeur d’Attounissia et de son rédacteur en chef et demande leur libération immédiate. Le SNJT dénonce l’intimidation des journalistes et un usage abusif de la loi où les arrestations interviennent en vertu du code pénal et non pas sur la base du décret-loi relatif à la liberté de la presse, d’impression et d’édition.

R.B.H.

Le SNJT dénonce les écarts d’Attounissia et d’Al Massa

publié le 16/02/2012 11:16

Le syndicat national des journalistes tunisiens a dénoncé, dans un communiqué publié mercredi 15 février, les écarts du quotidien Attounissia et de l’hebdomadaire Al Massa.

Le syndicat trouve que le quotidien arabophone n’a pas respecté la déontologie en publiant une photo d’un footballeur tunisien avec un mannequin dénudé, bien que ce type de photos était régulièrement publié dans nos quotidiens, par le passé, et figurent encore sur les couvertures de magazines étrangers vendus librement en Tunisie.
Le même communiqué dénonce les écarts de l’hebdomadaire Al Massa qui touche à la réputation de plusieurs personnalités. Le SNJT cite la qualification du ministre Abderrazak Kilani de juif. Le même hebdomadaire s’est spécialisé, depuis quelques semaines, à publier sur sa une des articles attaquant des PDG de banques et des hommes politiques d’influence, donnant plus l’impression qu’il y a une histoire de règlements de comptes que de travail journalistique ordinaire. Les intéressés ont d’ailleurs déposé des plaintes en justice, contre l’hebdomadaire, demandant réparation.

On souligne par ailleurs que le SNJT s’est empressé de publier un deuxième communiqué, mercredi soir, dans lequel il dénonce l’arrestation du directeur d’Attounissia et de son rédacteur en chef et demande leur libération immédiate. Le SNJT dénonce l’intimidation des journalistes et un usage abusif de la loi où les arrestations interviennent en vertu du code pénal et non pas sur la base du décret-loi relatif à la liberté de la presse, d’impression et d’édition.

R.B.H.
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration