alexametrics
Dernières news

La Tunisie dotée d'une « mini constitution »

La Tunisie dotée d'une « mini constitution »

L'Assemblée constituante a adopté samedi 10 décembre 2011, peu avant minuit, le projet de loi portant organisation provisoire des pouvoirs publics dans sa version finale à la majorité de 141 voix contre 37.
Deux articles ont été ajoutés au texte de loi relative à l'immunité des élus de la Constituante et à la Banque centrale de Tunisie alors que la proposition de limiter le mandat de la Constituante a été rejetée.

La commission de l'organisation provisoire des pouvoirs publics a décidé de reporter l'examen de la question de l'autonomie administrative et financière de la Constituante compte tenu de son "aspect technique complexe", a indiqué le président de la commission ad-hoc Habib Khedher.

La vote a été suivi par l’hymne national, entonné en chœur par les constituants. Ils ont par la suite scandé à plusieurs reprises : « Fidèle au sang des martyrs », avant de se féliciter mutuellement et de s’adonner aux politesses d’usage.

M. Ben Jaâfar a souligné le caractère historique du texte de la loi constitutive portant organisation provisoire des pouvoirs publics adopté qui sera "un véritable point de départ pour amorcer l'édification d'une nouvelle Tunisie".

L’opposition reste toutefois inquiète, considérant que les ambigüités ou l’insuffisance du texte laisse place à des interprétations ou d’éventuelles dérives condamnables, estimant que ce projet n’est pas à la hauteur des attentes démocratiques auxquelles ils aspiraient.

La Troïka, elle, se veut rassurante et insiste sur la nécessité d’accélérer les procédures pour enfin constituer un gouvernement et répondre aux problèmes urgents du pays.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

ourwa
| 13-12-2011 03:21
Mini constitution; mini compétences, mini honnêteté politique, mini confiance envers les bases électorales, mini avenir, avenir incertain et quasi sombre dominé par une idéologie antidémocratique, liberticide.

amadyka
| 12-12-2011 13:49
Un grand bravo pour ce travail de longue haleine (parfois fétide), réalisé vite fait
Sauf que nous allons passé aux choses sérieuses.: notre nouvelle Constitution. Et là, il faudrait beaucoup plus qu'une année pour en pondre une.
J'ai lu, quelque part :
Tunisie-Rédaction de la Constituante: 500.000 HEURES de travail '
Publié le 8 décembre 2011 par Habiba
Voilà ! Pour rédiger cette Constitution, un petit calcul montre que les 217 députés élus doivent consacrer, en tout et pour tout, 500.000 heures de travail.
Selon un décompte que j'ai fait, cette Constitution, à raison de 10 heures de travail par jour, hormis le vendedi, 6 h. (slèt éjjémaâ oblige), nous aurons ,notre Constitution en...2182, c'est à dire, dans 171 ans.
Et pour peu que ces 500 mille heures soient partagées entre nos con stituants, cela ne ferait plus "qu'à peine" 3 ans et demi.
Pour rappel, une autre nation ayant décidé d'avoir une nouvelle Constitution, soit celle de la Vème République, et il s'agit, vous l'auriez compris, l'a réalisé en quelques semaines :
Mi-juin à mi-juillet 1958 : travaux de préparation du projet de constitution
29 juillet-14 août 1958 : examen du projet de constitution par le Comité consultatif constitutionnel
7-28 août 1958 : soumission de l'avant-projet de constitution au Conseil d'État
3 septembre 1958 : adoption du projet de constitution en Conseil des ministres.
28 septembre 1958 : référendum pour l'adoption de la constitution.
4 octobre 1958 : Promulgation de la nouvelle constitution
Kol bléd wartalha, dirait l'autre !!!
hamadi khammar

Aboulghaïeb
| 12-12-2011 07:12
Un article de cette mini-constitution m'intrigue. Il concerne la "musulmanité" du Président de La République et comment la prouver:par le prénom de l'intéressé?Sami,sonia,linda,myriam, et d'autres sont portés indifféremment par des musulmans et des chrétiens. Fraji,Habib,Messaoud, Khalifa,ouazen, Brahim et d'autres sont indifféremment par des musulmans et des juifs.
Par la circoncision;juifs et certains chrétens la pratiquent.
Par le sermon devant Le Muphti, mais là aussi, pour parodier dit Henry IV, "Carthage vaut bien une prière".

S.D.E.C.N.F
| 11-12-2011 17:06
est-ce une concidence de voir l'élaboration d'une
loi provisoire tunisienne ayant trait à la réparti-
tion des pouvoirs le même jour que la célébra-tion de la DUDH"Déclaration Unverselle des
Droits de l'Homme"(1948)ainsi que la publica-tion de l'Ouvrage de Montesquieu(1748)intitulé
"de l'Esprit des Lois"?l'auditoire se rappelait de
Montesquieu,d'Abul Kacem Chabbi,le philoso-phe et le poète tous deux inoubliables,alors que
le concept de "démocratie"est d'origine grecque
"demos"=peuple,cratie=pouvoir.

Ridmir
| 11-12-2011 16:49
Le forceps implique-t-il une épisiotomie? Je vois q'u une déchirure imprévue plus délicate à réparer dans un futur proche. Eh oui, et vous allez bien me le rappeler un jour' !!!

Amicalement

R.F :alias Ridmir. Originaire de la ville de Monastir
« Être autodidacte, c'est être libre. »

l'idiot du bled
| 11-12-2011 15:07
"l'enceinte du Bardo" a donné naissance à la 2ième république miniaturisée.
En effet depuis quelques mois la Tunisie n'a pas eu ses "règles" pour travailler mais ses enfants, tous ses enfants l'ont soutenue.
L'ainée :la première république était jalouse de sa future soeur et a tout fait pour faire avorter sa mère en la privant de sécurité parfois de nourriture nécessaire au développement du foetus.
A la date résumée de la naissance la Tunisie a été emmenée à la maternité au Bardo.
E t la mise bas fut difficile. Et bien qu'elle ait déjà eu une première république la Tunisie est restée vierge c'était une naissance extra utérine plutôt in vitro..
Au Bardo ce n'étaient pas les sages femmes et les toubibs qui manquaient.Certaines sages-femmes impatientes optaient pour la césarienne telle Salma Baccar mais d'autres soutenues par des toubibs dont le radiologue Ben Jaffar qui est passé aussi mais obligé sous Ben Ali dans un service gynéco d'autres donc avaient patienté et tenaient à ce que la mise bas soit par les voies naturelles en utilisant des fois le "forceps"!

drbmn
| 11-12-2011 13:43
l'opposition n'est pas inquiéte mais elle est dépassée par les événements et ne sait pas sur qu'elle pied dansera t-elle0 d'ailleurs il y a une bonne brèche entre ces personnes qui prêchent la fausse modernité.

Ergo sum
| 11-12-2011 13:33
C'était du bon boulot, premiers échanges et fruit de la démocratie et de la révolution de nos martyrs et des courageux et dignes citoyens! Les moins que rien n'en peuvent plus, ils risquent de mourir, tellement ils ne veulent pas qu'on mette un pied sur terre!

A lire aussi

Le ministre des Affaires étrangères, Khemaies Jhinaoui a démenti, ce mardi 18 décembre 2018, dans

18/12/2018 22:51
0

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a accueilli, ce soir du mardi 18 décembre 2018, le

18/12/2018 22:20
0

L’Ordre national des avocats de Tunisie (Onat) a rendu public un communiqué, ce mardi 18 décembre

18/12/2018 21:39
1

Le ministre du Tourisme, René Trabelsi, est revenu, ce soir du mardi 18 décembre 2018, lors de sa

18/12/2018 20:58
2

Newsletter