alexametrics
Chroniques

Je serai le Roi d’Angleterre si les Nahdhaouis deviennent Tunisiens

Je serai le Roi d’Angleterre si les Nahdhaouis deviennent Tunisiens

 Par Nizar Bahloul 

 

Un berger torturé à mort ce week-end à Kasserine. Des terroristes lui ont arraché le nez et il a fini par succomber à ses blessures. Ce n’est pas la première fois que de telles scènes d’horreur se passent dans cette région frontalière avec l’Algérie. Cette même Algérie qui a vécu une décennie d’horreurs similaires et pires lors de sa lutte contre les terroristes islamistes et les islamistes tout court. Quelques poches résistent et il n’est pas interdit de penser que ces poches soutiennent leurs « camarades tunisiens ». Arracher le nez et humilier ses « prisonniers de guerre », voire les cadavres, est une technique des terroristes algériens, avant qu’elle ne soit exportée à Daech. Mais que les terroristes soient algériens, tunisiens ou daechiens, quelle différence ? Ces gens-là n’ont jamais cru en cette subdivision et ces Nations-Etats, pour eux il n’y a qu’une seule nation : la « umma » islamique du temps de gloire. Pour eux, un islamiste srilankais, afghan ou les Rohingyas birmans leur sont mille fois plus proches que leur voisin de palier athée ou leur « compatriote » laïc. Paix à l’âme de notre berger kasserinois et à tous ceux qui l’ont précédé et prompt rétablissement à tous nos soldats blessés lors de l’opération de son sauvetage !

 

Grosse polémique à Tunis, la semaine dernière, en marge de la Coupe du Monde de football. Notre amère défaite dans deux matchs (sur deux matchs joués) avec sept buts encaissés aurait pu nous occuper pendant des semaines pour faire notre autocritique sur la gestion de notre Equipe nationale, la discipline totalement inexistante de nos joueurs ou encore la politique sportive en Tunisie. On aurait également pu débattre pendant des semaines de la politique marketing du ministère du Tourisme après avoir constaté que les quelques milliers de fans partis en Russie soutenir l’Equipe nationale ont réussi à faire plus de bruit et à donner une magnifique image du pays. Voir des Tunisiens bons vivants, disciplinés et sportifs, cela nous éloigne de l’image véhiculée ces dernières années dans les médias internationaux de la Tunisie, premier exportateur mondial de terroristes. Non, on a su créer une polémique à partir de rien et le débat s’est essentiellement concentré autour du sélectionneur national Nébil Maâloul. Au vu de ses choix et de ses résultats, ce dernier est un incapable, il n’y a pas à dire. Mais le débat n’a pas tourné autour de ses compétences sportives, mais autour de sa prière d’avant et d’après match. Plutôt que de se concentrer sur ce quoi il est grassement payé, le sélectionneur a préféré faire de la politique et de l’auto-promo, probablement pour mieux se vendre à ses employeurs qataris chez qui il est analyste sportif, en invitant les caméras à le filmer faire ses prières et ses ablutions. Pour plusieurs d’entre-nous, la foi n’est pas une question entre l’individu et son bon Dieu, c’est une question d’ordre public. Être musulman, pour certains, n’est pas une question personnelle, c’est une question qui doit être médiatisée et promue. Être croyant est une marchandise qu’on vend. Être pratiquant vaut plus cher qu’être croyant et donc il est normal que quelqu’un comme Nébil Maâloul essaie d’obtenir plus d’Allah.

Cette mentalité de se faire rétribuer pour sa foi, c’est toute une philosophie et chacun met le curseur où il veut ou où il peut. Il y a ceux qui croient et pratiquent sans que personne ne le sache. Allah seulement les rétribuera pour leur foi. Il y a ceux qui invitent les caméras les filmer prier pour que les dirigeants d’Al Jazeera les rétribuent. Il y a ceux qui promettent d’appliquer la chariâa islamique pour que des électeurs les rétribuent. Et il y a ceux qui font du djihad (que les « mécréants » comme moi appellent terrorisme) pour être rétribués par les organisations islamiques mondiales, les dirigeants turcs et qataris, les « électeurs » (s’il y en a) et, cerise sur le gâteau, par Allah à coups de houris.

Nébil Maâloul figure donc dans une catégorie intermédiaire, il n’est ni ce simple croyant qui préfère vivre sa foi tranquillement sans déranger personne et sans que personne ne le dérange, ni ce terroriste radical qui vous tue pour imposer sa vision, tout en étant grassement payé.

Nébil Maâloul a donc invité les caméras pour le filmer et il a été rappelé à l’ordre par plusieurs médias dont notamment Mohamed Boughalleb et Mokhtar Khalfaoui. Polémique immédiate. Soudain, on a oublié Nébil Maâloul, son commerce religieux et son piètre rendement pour nous concentrer sur un débat d’ordre islamique. Les deux confrères subissent depuis plusieurs jours les pires injures et un bon nombre de menaces (nous sommes habitués il faut dire) juste parce qu’ils ont osé demander au sélectionneur national de s’occuper de son travail plutôt que de faire son défilé de mode religieuse.

Au diable l’étendard national, tu ne dois pas toucher à l’islam. A entendre et à écouter les différentes réactions, il n’y a aucun doute : l’islam passe avant, bien avant, la Tunisie. Tu as beau expliquer que l’islam est une question de foi personnelle et ne saurait être une question publique nationale, rien à faire. Tu as beau dire que la religiosité et le patriotisme ne se comparent pas et n’ont pas à être comparés, rien à faire. Pour les défenseurs autoproclamés de l’islam, on est musulmans d’abord, on verra ensuite pour le reste, tout discours contraire est assimilé à du kofr (apostasie, hérésie).

 

Parenthèse insolite sur l’un de ces autoproclamés avocats de l’islam, le célèbre et très influenceur Recoba, membre des anciennes Ligues de protection de la révolution. Dans une vidéo où il dénigre et injurie un pan de Tunisiens (parmi les habitants des quartiers chics, la « racaille de la francophonie », la gauche, etc), Recoba affirme que l’islam est plus fort que nous tous en rappelant, sans sourciller, que cet islam a vaincu les Pharaons et Jules César ! Défense de rire ! Cela nous donne une idée du niveau réel de ces avocats bruyants de l’islam et du degré d’estime qu’ils portent à une partie de leurs compatriotes.

Le jour où des gens comme Recoba, et les milliers de défenseurs autoproclamés de l’islam comme lui, comprendront que la patrie passe avant tout, ce jour-là, la Tunisie ira nettement mieux.

 

Il s’appelle Maher Medhioub, il est un des 68 députés du parti islamiste Ennahdha du Parlement. Du parlement tunisien qui porte le drapeau tunisien et l’emblème tunisien.

Dimanche 24 juin 2018, en marge des élections en Turquie, ce Maher Medhioub a transformé sa page Facebook en un organe de propagande du président sortant Recep Tayyip Erdogan. Mieux encore, il a changé sa photo de profil pour la remplacer par celle du dictateur turc. 

Dans sa brève fiche de présentation, Maher Medhioub se présente comme musulman, puis arabe, puis Tunisien, puis libre, puis citoyen du monde. En clair, sa tunisianité vient au troisième rang.

Le monsieur est libre de soutenir qui il veut, bien entendu, et il est libre d’affirmer sa loyauté à qui il veut. Sauf que voilà, il a juré sa loyauté à la Tunisie lors de son élection et son action d’hier, avant et après la proclamation des résultats, est digne des pires vendus. Nous ne sommes plus au stade où l’on préfère sa religion à sa patrie, nous sommes au stade d’affirmer bruyamment et publiquement sa loyauté à une autre patrie. Ceux qui nous traitent d’orphelins de la francophonie, de l’impérialisme, du communisme et j’en passe sont eux-mêmes des orphelins du califat et de l’empire ottoman. Il n’est pas le seul, l’ancien président et ancien défenseur des Droits de l’Homme Moncef Marzouki a également crié un peu trop sa joie après la victoire du dictateur Erdogan.

 

Cela a été dit et répété des centaines de fois, les islamistes ne mettront jamais leur « tunisianité » au premier rang. Pour eux, cette citoyenneté n’est pas et ne sera jamais prioritaire. Elle ne devrait même pas exister. Il y a ceux qui le disent franchement et honnêtement, comme le parti islamiste Ettahrir. Et il y a ceux qui louvoient et essaient de tromper le public comme le parti islamiste Ennahdha qui crie sur tous les toits sa « tunisianité », mais qui tombe, régulièrement, dans le piège du lapsus révélateur. Hier il y avait le califat de Hamadi Jebali (ancien Chef du gouvernement), aujourd’hui il y a Maher Medhioub (député) et entre-temps il y a eu Abdelfattah Mourou (vice-président du parlement) qui mise sur la génération future pour nous islamiser tous.

Que les islamistes de tous bords le sachent : la Tunisie restera indépendante et deviendra, tôt ou tard, officiellement laïque ! Cela prendra une, deux, trois, quatre générations, mais cela se fera. Les Européens ont combattu l’Eglise, les Tunisiens combattront le fondamentalisme. La Tunisie s’est libérée du colonialisme français, elle finira par se libérer de l’occupation arabo-musulmane. On est arabes aussi, on n’est pas arabes d’abord et encore moins arabes seulement. Quant à l’islam, cela ne regarde que les individus et personne d’autre ! 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (47)

Commenter

Chedly
| 02-07-2018 17:19
Je suis surpris de lire ces lignes sachant que leur auteur est Nizar Bahloul. Je le croyait plus lucide et intelligent pour ne pas tomber si facilement dans des contradictions horribles.

D'un cote, il blame les "islamistes" de vouloir monopoliser l'Islam et d'un autre il monopolise le patriotisme. Je ne pense pas que pour etre tunisien il faut penser et reflechir comme Nizar Bahloul. Sinon, dites-moi ou c'est ecrit ou archive?

Je pense qu'il y en a beacoup de criteres a remplir avant de commencer a juger le monde sur leur appartenance a la Tunisie. Et on ne fait pas mieux quand on crie contre les takfiristes de vouloir distribuer des tickets de l"islam alors qu'on fait la meme chose avec l'appartenance a la Tunisie.

Mettre la photo d'un dictateur sur son profil n'est pas revelateur de manque de Tunisianite. Sinon, que dira-t-on des supporteurs de Bachar (un sanguinaire, c.a.d. pire) qui font pareil? A-t-on vu quelqu'un questionner leur Tunisianite? Ou faut-il passer le test d'islamisme pour que tous les autres tests soient justifies? Encore, je pense que regarder l'ensemble de la Oumma comme etant un n'est pas une trahison non plus. Je peux croire et justifier que la Tunisie fera beaucoup mieux si elle reste unie avec les pays musulmans. Ca peut etre faux sur une base economique, sociale, culturelle mais pas un indice de trahision ou de manque d'appartenance. Il y en a des italiens, espagnols, francais, etc. qui croient que leur destin est uni sous l'Union Europeenne. Quelqu'un les a accuse de manque de patriotisme et de trahison - a part les partis nationalistes d'extreme droite?

"La Tunisie s'est libérée du colonialisme français, elle finira par se libérer de l'occupation arabo-musulmane"

J'aurai souhaite que vous commenciez votre article par cette phrase car elle represente bien le fonds du probleme chez-vous au lieu de nous bombarder par des contradictions et deviations sur islamisme, Nahda , Ricoba et je ne sais pas quoi. Et c'est ca le probleme avec nos "modernistes": ils menent leur bataille avec un proxy au lieu d'aller au fonds du sujet. Je ne pense pas que si les islamistes sont rayes de l'espace politique ca reglera votre probleme car il est plus profond que les conneries de Ricoba.

Enfin, moi je reve que la Tunisie soit libre de toute forme de fondamentalisme y compris le fondamentalisme laic, tant neglige et mis dans l'ombre alors qu'il est rampant et flagrant depuis l'independance.

Imed
| 28-06-2018 15:50
"Ce n'est pas la première fois que de telles scènes d'horreur se passent dans cette région frontalière avec l'Algérie. Cette même Algérie qui a vécu une décennie d'horreurs similaires et pires lors de sa lutte contre les terroristes islamistes et les islamistes tout court. Quelques poches résistent et il n'est pas interdit de penser que ces poches soutiennent leurs « camarades tunisiens ». Arracher le nez et humilier ses « prisonniers de guerre », voire les cadavres, est une technique des terroristes algériens, avant qu'elle ne soit exportée à Daech. "

Hannibal GENSERIC
| 27-06-2018 08:17
Génétique. Les faux Arabes d'Afrique du Nord
Dans notre article "Génétiquement, les Maghrébins ne sont pas des Arabes", nous avions écrit :
"Le Fantasme. Alors que la vaste majorité des Tunisiens (98 %), et des autres Maghrébins, s'identifient culturellement aux Arabes, des études scientifiques tendent à indiquer qu'ils seraient ethniquement plus proches des Berbères qu'ils ne le sont des Arabes."
Des études récentes démontrent qu'il en est ainsi pour toute l'Afrique du Nord, y compris l'?gypte et la Libye. Inversement, des pays qui rejettent toute affiliation arabe, comme l'Iran, sont majoritairement arabes.
Enfin, les conquêtes "arabes" en Europe sont, en réalité, des conquêtes berbères. Les Sarrasins étaient des Berbères islamisés, et non pas les "Arabes d'Andalousie" !
Dans l'étude ci-dessous, la désignation génome "nord africain" signifie génome berbère.
https://numidia-liberum.blogspot.com/2017/01/genetique-les-faux-arabes-refusent.html

Hanni2
| 27-06-2018 08:15
Salut l'ami,

Très triste en effet! Et concernant les mausolées carrément CRIMINEL!!! J'ai envie de leur retrouner un "compliment" qu'ils font souvent à ceux qui ne sont pas comme eux: Ce sont des harkis!!!....mais qui s'ignorent.. ;o)

Salutations,

Hannibal

h.genseric
| 27-06-2018 08:08
Il paraît que l'inénarrable entraîneur de l'équipe de Tunisie (devenu, depuis 2011, le Tunistan) a imposé aux joueurs sélectionnés qu'ils fassent Ramadan. Au lieu de l'entraînement physique, il les a entraînés spirituellement, en faisant quelques génuflexions tout en rendant hommage à l'émir du Qatar (gardien des lieux saints du Gaz et du Pétrole). L'article ci-dessus commence par nous donner un exemple édifiant des islamistes « modérément modérés » tunisiens. Vous voyez : ils n'ont coupé que le nez du berger. Les autres islamistes, ceux qui sont violents (comme les islamistes tunisiens en mission en Syrak), auraient coupé tout ce qui dépasse : nez, langue, oreilles, doigts, mains, jambes, zizi. Malheureusement, dans ce bas monde du foot international, nos footballeurs talibans (footalibans) n'ont trouvé en face d'eux que des footballeurs mécréants, qui, au lieu de faire le Ramadan et la prière sur le gazon, se sont entraînés au football. Ils ont laissé de côté leurs croyances et leurs grigris soit au vestiaire, soit ailleurs. N'étant pas écrasés par le poids de la religion, ils ont écrasé les pauvres footalibans tunisiens. Mais que l'on se rassure ; nos footalibans iront certainement au Paradis garanti par les Dollars du Qatar.

https://numidia-liberum.blogspot.com/

HAtemC
| 26-06-2018 18:53
Quand un étranger demande à un Tunisien de traduire certains mots en zarabe ...
Traduit moi
Poussin ... c'est falouss
Coq ... sardouk
Moustache ... chléghem
Comprimé .. 7arboucha
Mouton ... aalouch
Porc ... Halouf
stupide, naïf ..Doghfa
Enfant .. Fazghoul
Girge .. Garjouma
Balkoun ... Balcon ( Français)
Kartabla ... Cartable (Français)
Coujina ... Cuisine (italien)
................................... etc etc ...
Or tous ces mots ne sont pas de l'arabe mais du BERBERE ... ou des mots du Français .. Italien
le Tunisien ne parle pas arabe mais berbère à longueur de journée et mange des plats berbère et non zarabe ...
Si je me trompe corrigez moi ....
Tunisien tu parles zarabe ou berbère avec des mots empruntés de l'arabe et d'autre langue HC

HAtemC
| 26-06-2018 16:15
Ceux qui mettent en avant l'arabité et non la Tunisianité je vais leur demander de ne plus employer les mots berbères de tous les jours ... tel

chlaghem : les moustaches
ghounjeya ou mgharfa (plus courant) : une cuillère
guirsséne : du mot berbère signifiant avoir froid
guerjouma : pour la gorge est un pur mot berbère
7arboucha : pour comprimé.
ghoufa : pour quelqu'un qui a beaucoup de cheveux.
khammel : pour ranger, mettre en ordre apparaît dans le tamazight marocain.
iguermech pour croquer
namous(a) washwech(a): Moustique
khanfous(a): scarabée
farzazzou: bourdon
farzit: cigale
ga3lallou, grallou: cafard
sardouk : vieux coq
barkous: vieux mouton
atrous: Bouc
falous: poussin
khanfous: scarabées, cafards....
allouch: mouton; pluriel aléléch
hallouf: porc, cochon
babboush: escargot
fakroun: tortue
fartattou : papillon
doghfa : stupide, naïf
bahloul : quelqu'un qui fait rire
mtaktek : fou
msattek : stupide
jelf : morceau
jelf khobz : morceau de pain
mjouder : brutal
ykhanteb : qui écrit n'importe quoi
ydahdess : la nuit quand on marche et on ne sait pas où on va
yetbahnes : se moquer de la gueule de quelqu'un
yfar3es : qui fait n'importe quoi
ycharbek: qui fait n'importe quoi
ydagdeg: q ui casse; exp: dagdagt el me3oun: j'ai cassé la vaisselle
yedahness : faire des câlins
3agounn : muet
mkachred : frisé
fazghoul : Enfant
zghab : Petits poils sur le visage avant la puberté
zoghlel : Petits poissons qu'on peut l'apercevoir même en étant à 2 mètres de la plage
zont(a) : Nu(e)

Es ce que tous ces mots usuels de tous les jours sont ZARABES ? Ces zarabes parlent Berbère à longueur de journée et insultent cette culture 3 fois millénaires .. faut vraiment être dérangé et complètement siphonné .. e je ne parle pas de l'art culinaire de chaque région ... art culinaires berbères à près de 100% et non arabe ... pour ne citer qu'un seul le COUSCOUS ... n'est pas un plat arabe ... HC

HAtemC
| 26-06-2018 16:06
Je suis triste quand je lis de tels commentaires de ceux qui mettent en avant l'identité et la culture zarabe et crachent sur notre Tunisianité 3 fois millénaires ... c'est d'une tristesse ...

Seule le Maghreb a renié ses origines de tous les pays du monde ...
Toutefois en Algérie l'amazigh est maintenant enseigné et la langue devenu officielle au même titre que l'arabe ...
Au Maroc les berbères sont majoritaires et revendiques de plus en plus leur reconnaissance alors que l'arabe est minoritaire ... en Tunisie des régions entière encore aujourd'hui parle berbère à Doiurat ... Chneni ... Tamezret ...Taoujout ...

Ce qui me désole reste ces zarabes donc qui insultent l'Occident alors qu'il y vivent ...

Je me console tout de même en me disant que les descendants d'arabe ne sont que 16% et c'est eux qui rejettent notre culture et ils ont des relais en Tunisie tel les traitres marzouki ... daimi .. Ghannouchi qui n'ont rien de Tunisien que la CNI ...

Ces gens que je n'assimile pas à des Tunisiens sont formatés et complètement abrutis par l'arabisation qui a créé des mutants qui vomissent la Tunisie et son identité ...

Même le sefséfri a disparu pour adopter un code vestimentaire étrange venu d'ailleurs ...

Les Beni Hilel ont envahi le Maghreb il y a de cela 14 S et il y avait IL ME SEMBLE UN PEUPLE SUR CETTE TERRE TUNISIENNE QUI A DONNE SON NOM A TOUTE L'AFRIQUE ...

Comment peut-on renier ses origines Comment

Un proverbe Chinois que je sers à toutes les sauces ...

"Oublier ses ancêtres, c'est être un ruisseau sans source, un arbre sans racines ..."

J'ai envie de dire à ces gens qui mettent en avant leur Zarabité, que les Zarabes du Golfe Zarabique les méprisent ... les considèrent comme des zarabes de seconde zone, des bâtards, n'oublions pas que les Beni Hilel ont massacrés lors de leur conquête de la Tunisie les Tunisiens et violés nos femmes ... c'était leur politique pour semer leur graine dans notre pays .... les 16% de descendants d'arabe basanés pour la plupart sont le fruit de viole ( daimi ... marzouki ... ) sont issus de ces tribus qui encore aujourd'hui existent surtout dans le Sud et Kairouan ... Sidi Bouzid ... Ben Guerdene ...

Les zarabes ont colonisés tout le Sud Tunisien et ont établi leur capital à Kairouan et c'est de là que leur politique du viole a commencé pour propager l'islam ... puisque la religion est transmise par le père ... par contre le reste de la Tunisie fortement Berbère a résisté à ces envahisseurs tel Koceila ... qui a combattu l'envahisseur et tué le criminel Okba Ibn Nafaa ... Koceila qui était le mari de Al Keheena, elle a adopté un arabe, une fois grand il a trahi sa mère adoptif et tué pour le compte des zarabes qui voulaient se venger ...

Le Maghreb a ses héros mais c'est la statut de Okba qui est honoré pour mieux nous colonisé dans nos têtes ... et d'ailleurs comme celui qui a pondu son pamphlet sur l'arabité, il est complètement formaté ... Triste vraiment triste ... HC

Nady
| 26-06-2018 16:01
n'est ce pas monsieur Bahloul? Si j'étais née d'hier j'aurai certainement cru que vous éte parmi les plus fervent défenseur de la liberté, mais voyez-vous, je lisai déjà BN avant 2011.

Justinia
| 26-06-2018 15:07
Monsieur Bahloul a parfaitement raison et tout cela est bien triste.Allez leur expliquer le discours de la méthode de Descartes et l'esprit des lois de Montesquieu...
La Tunisie arabe?pourquoi? quand? et Comment? Arabe car on parle arabe? Le Canada,la belgique la Suisse etc...parlent français mais ne sont pas français pour autant.Les gens se VEULENT Arabes car il est écrit dans le Coran parlant des Arabes d'hier:" Voue êtes la meilleure nation qui fut révélé au monde".Un proverbe tunisien dit" Ne renie ses origines que le chien". Je suis Berbère et fier de mes origines. Nous existons depuis près de 3000 ans.Nous on n 'exhibe pas notre religion.
les Maures :( Maourer en latin ) c 'est le nom que donnaient les Romains aux Berbères. Les livres d'histoire se trouvent dans les bibliothèques.

A lire aussi

La recomposition que connait actuellement la scène politique tunisienne à la lumière des nouvelles

14/11/2018 15:59
6

Les députés ont validé hier, lors d’une plénière mortelle de platitude, les ministres proposés dans

13/11/2018 15:59
2

Le parlement examine ce lundi 12 novembre 2018 la nouvelle formation gouvernementale proposée par

12/11/2018 15:59
13

Le chef du gouvernement Youssef Chahed présentera demain sa nouvelle composition gouvernementale à

11/11/2018 15:59
9

Newsletter