Hezb Ettahrir dans une lettre ouverte à Hamadi Jebali et aux musulmans tunisiens

Businessnews.com.tn | publié le 05/02/2012 02:14

 

Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Hamadi Jebali ainsi qu’à tous les musulmans, Hezb Ettahrir met en garde les tunisiens contre la politique du gouvernement actuel  qu’il accuse de ne pas veiller à la réalisation des revendications citoyennes « dans le respect de l’Islam et de la parole de Dieu » et « honorant les engagements pris envers le peuple ».


Cette lettre accuse également le gouvernement de « céder du terrain aux mécréants colonisateurs » en citant l’exemple de la présence de Hamadi Jebali au forum de Davos « mendiant l’aide de l’Europe et des Etats-Unis et les rassurant que l’Islam ne sera pas la source de législation en Tunisie ».


S’adressant au Premier ministre - dont il remet en cause la légitimité démocratique -  il s’indigne de le voir « quémander les faveurs » des Etats-Unis « dont les soldats profanent les terres musulmanes et tuent les musulmans »,  la France « qui a semé la corruption dans notre pays et a soutenu Ben Ali jusqu’aux derniers jours de son règne », ou encore, l’Angleterre, « terre de mécréance qui a fait tomber le califat islamique et a brisé l’union des musulmans en apportant son soutien aux juifs ».


Dans cette lettre, Hezb Ettahrir regrette l’attitude de Hamadi Jebali qui « emboite le pas de Bourguiba et de Ben Ali en collaborant avec les occidentaux » fustigeant ainsi l’attitude complaisante du chef du gouvernement vis-à-vis du FMI qui « ne servira qu’à perpétuer le contrôle des Etats-Unis et de l’Europe sur le monde en général et plus particulièrement sur les pays musulmans afin d’y instaurer son régime capitaliste ».


Hezb Ettahrir dénonce également « le système capitaliste que le gouvernement essaye d’instaurer », un système « dont la chute est imminente».


Selon ce texte, « aucun changement véritable n’est possible sans éradication de la source du mal » et « les révolutions que le monde est entrain de vivre seront la clé de la liberté, de la dignité et de l’honneur et non la simple destitution de dictatures afin d’instaurer de nouveaux systèmes basés sur des objectifs égoïstes et immédiats ».


S’adressant aux musulmans tunisiens, Hezb Ettahrir les met en garde contre la « fausse démocratie » de leurs dirigeants qui « préfèrent sacrifier l’Islam afin de satisfaire les colonisateurs mécréants et pactiser ainsi avec l’ennemi » et qui ont « prouvé leur totale incompétence à satisfaire les revendications citoyennes».


Et de conclure, « Hezb Ettahrir vous appelle, au nom de ce grand jour du Mouled Annabawi, au nom de l’Islam, du califat islamique et des nombreuses victoires de l’Islam sur les mécréants. Nous vous invitons à vous allier avec nous afin de mettre fin à ces politiques corrompues, dictées par les pays occidentaux, afin d’éradiquer toute trace de colonisation politique et intellectuelle des terres musulmanes mettant ainsi en place une constitution basée sur le Saint Coran. Une constitution qui sera notre salut et celui de l’humanité entière ».


Cette lettre, publiée sur le site officiel de Hezb Ettahrir, est également distribuée par des militants du parti aux sorties des mosquées, dans nombreuses villes tunisiennes.


Cliquer ici pour lire la lettre dans son intégralité (en langue arabe)

 

Hezb Ettahrir dans une lettre ouverte à Hamadi Jebali et aux musulmans tunisiens

publié le 05/02/2012 02:14

 

Dans une lettre ouverte adressée au Premier ministre Hamadi Jebali ainsi qu’à tous les musulmans, Hezb Ettahrir met en garde les tunisiens contre la politique du gouvernement actuel  qu’il accuse de ne pas veiller à la réalisation des revendications citoyennes « dans le respect de l’Islam et de la parole de Dieu » et « honorant les engagements pris envers le peuple ».


Cette lettre accuse également le gouvernement de « céder du terrain aux mécréants colonisateurs » en citant l’exemple de la présence de Hamadi Jebali au forum de Davos « mendiant l’aide de l’Europe et des Etats-Unis et les rassurant que l’Islam ne sera pas la source de législation en Tunisie ».


S’adressant au Premier ministre - dont il remet en cause la légitimité démocratique -  il s’indigne de le voir « quémander les faveurs » des Etats-Unis « dont les soldats profanent les terres musulmanes et tuent les musulmans »,  la France « qui a semé la corruption dans notre pays et a soutenu Ben Ali jusqu’aux derniers jours de son règne », ou encore, l’Angleterre, « terre de mécréance qui a fait tomber le califat islamique et a brisé l’union des musulmans en apportant son soutien aux juifs ».


Dans cette lettre, Hezb Ettahrir regrette l’attitude de Hamadi Jebali qui « emboite le pas de Bourguiba et de Ben Ali en collaborant avec les occidentaux » fustigeant ainsi l’attitude complaisante du chef du gouvernement vis-à-vis du FMI qui « ne servira qu’à perpétuer le contrôle des Etats-Unis et de l’Europe sur le monde en général et plus particulièrement sur les pays musulmans afin d’y instaurer son régime capitaliste ».


Hezb Ettahrir dénonce également « le système capitaliste que le gouvernement essaye d’instaurer », un système « dont la chute est imminente».


Selon ce texte, « aucun changement véritable n’est possible sans éradication de la source du mal » et « les révolutions que le monde est entrain de vivre seront la clé de la liberté, de la dignité et de l’honneur et non la simple destitution de dictatures afin d’instaurer de nouveaux systèmes basés sur des objectifs égoïstes et immédiats ».


S’adressant aux musulmans tunisiens, Hezb Ettahrir les met en garde contre la « fausse démocratie » de leurs dirigeants qui « préfèrent sacrifier l’Islam afin de satisfaire les colonisateurs mécréants et pactiser ainsi avec l’ennemi » et qui ont « prouvé leur totale incompétence à satisfaire les revendications citoyennes».


Et de conclure, « Hezb Ettahrir vous appelle, au nom de ce grand jour du Mouled Annabawi, au nom de l’Islam, du califat islamique et des nombreuses victoires de l’Islam sur les mécréants. Nous vous invitons à vous allier avec nous afin de mettre fin à ces politiques corrompues, dictées par les pays occidentaux, afin d’éradiquer toute trace de colonisation politique et intellectuelle des terres musulmanes mettant ainsi en place une constitution basée sur le Saint Coran. Une constitution qui sera notre salut et celui de l’humanité entière ».


Cette lettre, publiée sur le site officiel de Hezb Ettahrir, est également distribuée par des militants du parti aux sorties des mosquées, dans nombreuses villes tunisiennes.


Cliquer ici pour lire la lettre dans son intégralité (en langue arabe)

 

Synda TAJINE
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration