Tunisie - Ennahdha s’attaque au journal Le Maghreb

Businessnews.com.tn | publié le 27/09/2012 14:58

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui 27 septembre 2012, le parti Ennahdha a répondu à un article paru au journal «Le Maghreb» en date du 25 septembre 2012. Cet article cité, faisait allusion à des tensions entre le leader Rached Ghannouchi et le président de la république Moncef Marzouki, ainsi qu’à une régression du pouvoir du leader d’Ennahdha au sein de son parti…

Selon ce communiqué, le bureau de communication du parti s’indigne face à la ligne éditoriale «pervertie» dudit média qui se base sur "le mensonge et la diffamation", preuves "d’échec professionnel et de bassesse morale".

Le même communiqué stipule que les rapports entre Rached Ghannouchi et Moncef Marzouki sont "des rapports de longue date, rapports intellectuels et politiques basés sur la confiance et le respect mutuel" … Il stipule également que Rached Ghannouchi n’a aucun rapport avec le ministère de l’Intérieur, "qui œuvre d’une manière autonome de tous les partis politiques et sous la direction du ministre Ali Laârayedh".

Quant à l’accusation à l’encontre de Rached Ghannouchi d’avoir comploté afin de faciliter l’accès des manifestants dans l’enceinte de l’ambassade américaine, Ennahdha considère ces accusations comme étant une "paillardise" et un crime et qu’il se garde le droit de porter plainte contre ledit journal.

D.M d’après communiqué

Tunisie - Ennahdha s’attaque au journal Le Maghreb

publié le 27/09/2012 14:58

Dans un communiqué rendu public aujourd’hui 27 septembre 2012, le parti Ennahdha a répondu à un article paru au journal «Le Maghreb» en date du 25 septembre 2012. Cet article cité, faisait allusion à des tensions entre le leader Rached Ghannouchi et le président de la république Moncef Marzouki, ainsi qu’à une régression du pouvoir du leader d’Ennahdha au sein de son parti…

Selon ce communiqué, le bureau de communication du parti s’indigne face à la ligne éditoriale «pervertie» dudit média qui se base sur "le mensonge et la diffamation", preuves "d’échec professionnel et de bassesse morale".

Le même communiqué stipule que les rapports entre Rached Ghannouchi et Moncef Marzouki sont "des rapports de longue date, rapports intellectuels et politiques basés sur la confiance et le respect mutuel" … Il stipule également que Rached Ghannouchi n’a aucun rapport avec le ministère de l’Intérieur, "qui œuvre d’une manière autonome de tous les partis politiques et sous la direction du ministre Ali Laârayedh".

Quant à l’accusation à l’encontre de Rached Ghannouchi d’avoir comploté afin de faciliter l’accès des manifestants dans l’enceinte de l’ambassade américaine, Ennahdha considère ces accusations comme étant une "paillardise" et un crime et qu’il se garde le droit de porter plainte contre ledit journal.

D.M d’après communiqué
Ads
Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration