alexametrics
Dernières news

Ferjani Doghman nommé au ministère des Finances avec effet rétroactif

Ferjani Doghman nommé au ministère des Finances avec effet rétroactif
La dernière version du JORT en date du 7 novembre 2013 comporte la publication d’un décret du ministère des Finances. Le décret n° 2013-4493 du 7 novembre 2013 stipule la nomination de l’élu d’Ennahdha, Ferjani Doghman, au poste d’inspecteur général des services financiers au ministère des Finances à compter du 4 juillet 2011, soit il y a plus de deux ans.

Notons que suite à cette nomination, Ferjani Doghman aura droit à un rappel de tous les salaires dus à travers ce poste. Ferjani Doghman est membre de l’ANC et président de la commission des Finances, de la planification et du développement.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Mohamed
| 17-11-2013 08:13
Le texte dont vous parlez n'existe pas, j'ai cherché dans le site du JORT, aucune trace. Es ce que vous pouvez nous trouver ce fameux texte?

mohamed 5003
| 16-11-2013 17:09
de quel cv vs parlez cher mr . mr doghman a eu son bac à l age de 21 ans section lettres . il a rejoint l ana pour 3 annees puis il a poursuivi ses etudes en france avec un diplome de commerce . de quel laureat vous parlez ; de quelle grande ecole vous parlez . avoir son bac à21 ans suinvi d un cycle court à l ena repoursuivi d un diplome d une quelconque ecole francaise apres 5 ans et vous parlez de grand cv . est ce que vous qu en tunisie il y a des centaines de milliers de diplomes autrement meilleurs que ton doghmane . et puis vous parlez d experience . parons en . il l a faite ou son experience . dans l administration ? donc il a bosse sous les ordres de ben ali ? c est un azlem comme vous aimez appeller tous ceux qui avaient travaille sous ben ali . li dicton tunisien dit : lorsque vous aimez souffler dans le ventre de quelqu un ......et justement là ou est arrive la tunisie c est parceque des gens comme vous qui avez accapare les reines de ce pays alorsque votre devise est : enhich; enhich; enhich pauvre tunisie

univrsitaire
| 16-11-2013 12:01
Pour information, je sais que les nominations dans les différents grades de l'enseignement supérieur passent par les concours de recrutement qui, après l'avis des commissions scientifiques puis les commissions paritaires, passent par différentes étapes, entre autre un enquête de la police de sureté de l'état jusqu'à l'arrivée au ministère de la fonction publique, ceci peut prendre jusqu'à un an avant d'être publié dans le journal officiel. Ceci au temps de Ben Ali. Actuellement, je ne sais pas si toutes les étapes sont suivies. Pour le candidat il est titulaire de son poste depuis le jour où la commission scientifique appropriée et qui est élue par les collègues, ai formulé un avis favorable.
Je sais que pour les cadres administratifs cela peut prendre autant de temps, mais pourrait être abrégé par des interventions directes auprès des différents opérateurs, qui ont la possibilité d'accélérer un peu les démarches.
Donc l'effet rétroactif avait toujours été appliqué.

Rafik al falah
| 16-11-2013 10:23
Beaucoup de gens se sont demandes les raisons pour lesquelles Laarayedh a décrété une lois permettant aux fonctionnaires d'avoir une autre activité lucrative alors que jamais le chômage n'a été aussi important. Cette lois venait en avance sur les recrutements des bénéficiaires de la lois d'amnesty générale qui sont pour la plus part des Nahdhaouis et des hommes d'affaire installés avec patentes et sociétés en Tunisie et a l'étranger, chose qu'ils ne vont pas quitter. Donc il leur a fait une lois sur mesure pour leur permettre de bénéficier des avantages des fonctionnaires et en même temps continuer a mener leurs affaires. Et pour couronner le tout il leur donne un pactole en faisant que les salaires soient rétroactifs de deux ans au moins. De quelle lois d'indemnisation vous parlez ils ont été hyper-indemnisés.
Il ne faut plus demander a ce gouvernement de partir. Vous couvrez ces malversations en prenant la relève sans condition d'audit de la situation. Il ne faut plus que le gouvernement parte nous demandons des comptes
Sur les finances, la sécurité intérieur, sur les relations étrangère, sur les nominations, sur l'éducation, aucun ministre n'a fait son travail, ils ont touts échoues.

tounsi
| 16-11-2013 10:13
Pourquoi ne pas communiquer le CV de Mr L'inpecteurf General des services financiers. Certes laureat d'une grande ecole avec tant d'années d'experience....

mohamed 5003
| 16-11-2013 08:16
est ce que tu sais lire correctement un article ? j en doute fort . on te dit que ce mr a ete nomme offciellement le 07 nov 2013 (jort à l appui) avec effet retroactif à partir du 04 juin 2011. comme ces gens ont la sale habitude de yaklou eddenia w yetsa7rou bil ekhra tant qu ils ont et le temps et l occasion . alors s il vous plait ne defendez pas l indefendable. et surtout ne faites pas inserer des gens qui vous sont suprieurs et de loin au moins sur le plan impartialite et proprete . allez y continuez votre tbendir . on verra bien ou est ce que vous allez arriver avec votre incompetence et votre partialite.allah le trabbah illi kan fikoum sbeb.

A.
| 16-11-2013 05:41
Non my friend! Le jeu est un peu plus subtile que cela.
En fait ennakba a tout simplement arnaque le peuple. C'est peut etre l'une des arnaques du siecle.

Il faut essayer de comprendre leur resonnement nakbaoui:

Étape 1: Accéder au pouvoir
Étape 2: Utiliser l'argent public pour rattraper le temps perdu (c'est ce qu'ils appellent indemnisation)

Obstacle 1: Les pourvoyeurs de fonds internationaux et le peuple s'oppose

Étape 3: indemnisation indirecte: COmment la faire: regarder l'exemple de cet *** humaine Ferjani Doghman: Nomination a effet retroactif. C'est ce qu'on appelle *** le peuple magistralement.

avec notre dialecte: Chey i bekki il 7jar!

@ BN: je m'auto sensure moi même. Je vous facilite la vie n'est ce pas? lekin brabbi laissez les lettre que j'ai gardé. ce n'est pas pour insulter mais ce n'est pas normal se qui se passe dans le pays.

contre l'obscurantisme
| 16-11-2013 03:36
Ennahdha agonise et accélère ses nominations pour infiltrer définitivement l'administration tuisienne

ourwa
| 16-11-2013 01:26
Gare à vos critiques !!!...C'est normal et légal...selon la démocratie version Ennahdha. Vous avez porté ce parti aux commandes, maintenant bavez ! et vous n'avez pas fini d'en baver; quand on introduit les loups dans la bergerie, il ne reste plus qu'à se préparer à un long deuil...avec la bénédiction d'Allah. La seule issue, c'est la rue, comme en 2010-2011. Autrement, vous saurez ce que veut dire le maxime:" L'enfer est pavé de bonnes intentions" ;or le intentions d'Ennahdha ont été toujours mauvaises, totalitaires, tribales, dictatoriales. C'est le prix de votre cécité...

Maxula
| 16-11-2013 00:19
Nommé avec effet rétroactif à compter de Juillet 2011(28 mois)...ce qui signifie aussi que ce Monsieur Doberman peut prétendre à bénéficier d'un rappel sur salaire de la bagatelle de 112 millions (112 000 dinars)...Ce n'est rien, une paille...la Tunisie est tellement riche, n'est-ce pas ? ses caisses débordent d'artiche et ses comptes sont sains...Alors autant en profiter pour faire...profiter les copains et les coquins...La "proie" (la Tunisie) a la chair si tendre ces temps-ci que ce serait un crime de laisser passer les dernières occasions pour y planter ses crocs et se faire une carrière et un cv à si bon compte...à moins que sa nomination ne tombe à point (pur hasard, hein ?) pour pervertir sinon maquiller les comptes du ministère des Finances puisque "le loup sera dans la bergerie"...
"Inspecteur général des services financiers"...ce n'est pas banal...mais on aimerait tout de même en savoir un peu plus sur le niveau d'études...sinon les mérites ( autres qu'affidé des islamistes) de ce Monsieur Doberman...
Maxula

Que de crimes (de népotisme, entre autres...) on commet au nom de la religion et plus particulièrement au nom de l'Islam !

A lire aussi

Le bureau exécutif de l’Utica a annoncé dans un communiqué rendu public ce mercredi 14 novembre

14/11/2018 21:15
0

Lors d'une séance d’audition organisée par la commission des finances, de la planification et du

14/11/2018 20:48
0

Salma Elloumi, cheffe de cabinet de Béji Caïd Essebsi, a pointé du doigt aujourd'hui, une

14/11/2018 19:45
5

L’association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) a dénoncé, dans un communiqué rendu public ce

14/11/2018 16:26
0

Newsletter