Ericsson prévoit 1 milliard d’abonnements 5G en 2023

Businessnews.com.tn | publié le 30/11/2017 16:13

La marque Ericsson a organisé,  mercredi 29 novembre 2017, une conférence de presse à Gammarth pour présenter son dernier rapport, en présence de Habib Debbabi, secrétaire d’Etat à l’Economie numérique et de Fredrik Florén, ambassadeur de la Suède en Tunisie.

 

Slim Ghariani, directeur général Ericsson Tunisie, a commencé par saluer les responsables présents dans la salle, puis il a cédé la parole au secrétaire d’Etat qui a rappelé que la Tunisie a fait le premier pas vers la transition numérique en lançant l’initiative Tunisie 2020.

Il a expliqué que cette transition n’est possible que par le développement de l’infrastructure et c’est pourquoi l’année 2017 a été dédiée à l’amélioration de l’infrastructure des télécommunications.

Il a dans ce contexte, indiqué que l’Etat avait investi 200 millions de dinars en matière d’infrastructure ainsi que 45 millions de dinars pour connecter les administrations et les établissements à caractère administratif sur la capitale et les régions.

 

 

 

Le secrétaire d’Etat a ensuite mis l’accent sur le cadre légal et législatif, 2ème pilier de la transition numérique. Il a dans ce sens, affirmé que l’année 2018 sera l’année de la transition légale et ce à travers la création d’un Code du numérique susceptible de faire de la technologie un outil économique social rompant avec les codes de l’économie classiques des années 60 et 70.

Au final, Habib Debbabi a réitéré l’importance de l’éducation et de la formation en rappelant que les universités tunisiennes produisent tous les ans 13 mille spécialistes du numérique et des télécommunications, et que l’objectif de la Tunisie n’est pas cependant, quantitatif mais plutôt qualitatif dans la mesure où les jeunes diplômés soient immédiatement opérationnels sans qu’ils aient besoin de formation complémentaire pour se lancer dans la vie professionnelle.

 

De son côté, l’ambassadeur de la Suède en Tunisie, Fredrik Florén est revenu sur les relations d’amitié entre les deux pays et de la coopération bilatérale notamment dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.

Il a également réitéré son appui à la Tunisie dans son processus de développement dans le domaine du numérique et a félicité les efforts fournis dans ce cadre.

 

 

 

Cette conférence s’est déroulée également en présence de Corinne Muller, directrice de la communication et marketing pour la région France, Algérie et Tunisie, Zied Malouche, directeur solution réseaux d’accès radio et internet mobile France, Benelux, Algérie et Tunisie, et Radhi Nouira, directeur des solutions de transformation digitale pour la même région qui sont intervenus pour présenter leurs chiffres.

En effet, le rapport qui porte sur la mobilité indique que la 5G couvrira plus de 20% de la population mondiale d’ici 2023 avec un milliard d’abonnements, ce qui s’explique par une évolution soutenue par le besoin d’un haut débit mobile aux capacités améliorées.

Les premiers réseaux commerciaux basés sur la technologie 5G devraient entrer en service en 2019 suivis de déploiements plus vastes à compter 2020 aux Etats-Unis, en Corée du Sud, au Japon et en Chine.

 

 

 

 

En ce qui concerne les données mobiles, leur trafic poursuit sa progression, principalement sous l’impulsion de la consommation de contenus vidéo. En effet, ce trafic devrait être multiplié par huit d’ici 2023, atteignant ainsi 110 exaoctets par mois, l’équivalent de 5.5 millions d’années de streaming vidéo en HD.

La consommation de contenus vidéo continue à mouvementer cette croissance du trafic haut débit mobile puisque la génération Y, qui correspond à la tranche d’âge 15-24 ans consomme plus de vidéos à des résolutions élevées que les plus de 45 ans.

 

Au final, le rapport s’est intéressé à la LTE (Long Term Evolution) qui est l’évolution des normes de téléphonie mobiles GSM/EDGE, CDMA2000, TD-SCDMA et UMTS. D’ici la fin de l’an 2017, le LTE deviendra la technologie d’accès prédominante, le nombre d’abonnements devrait atteindre les 5.5 milliards, voire 85% de la population mondiale d’ici fin 2023.

Le VoLTE(voix sur LTE) a également été lancé sur plus de 125 réseaux dans plus de 60 pays. Les montres connectées, en outre, sont un des derniers équipements à utiliser cette technologie où l’utilisateur peut passer un appel vocal directement sur sa montre, sans smartphone à proximité. Il peut également transférer des appels de son smartphone vers sa montre.

 

Crédit photos : Nebil Charfeddine

 

B.L

 

 

 

 

  

Ericsson prévoit 1 milliard d’abonnements 5G en 2023

publié le 30/11/2017 16:13

La marque Ericsson a organisé,  mercredi 29 novembre 2017, une conférence de presse à Gammarth pour présenter son dernier rapport, en présence de Habib Debbabi, secrétaire d’Etat à l’Economie numérique et de Fredrik Florén, ambassadeur de la Suède en Tunisie.

 

Slim Ghariani, directeur général Ericsson Tunisie, a commencé par saluer les responsables présents dans la salle, puis il a cédé la parole au secrétaire d’Etat qui a rappelé que la Tunisie a fait le premier pas vers la transition numérique en lançant l’initiative Tunisie 2020.

Il a expliqué que cette transition n’est possible que par le développement de l’infrastructure et c’est pourquoi l’année 2017 a été dédiée à l’amélioration de l’infrastructure des télécommunications.

Il a dans ce contexte, indiqué que l’Etat avait investi 200 millions de dinars en matière d’infrastructure ainsi que 45 millions de dinars pour connecter les administrations et les établissements à caractère administratif sur la capitale et les régions.

 

 

 

Le secrétaire d’Etat a ensuite mis l’accent sur le cadre légal et législatif, 2ème pilier de la transition numérique. Il a dans ce sens, affirmé que l’année 2018 sera l’année de la transition légale et ce à travers la création d’un Code du numérique susceptible de faire de la technologie un outil économique social rompant avec les codes de l’économie classiques des années 60 et 70.

Au final, Habib Debbabi a réitéré l’importance de l’éducation et de la formation en rappelant que les universités tunisiennes produisent tous les ans 13 mille spécialistes du numérique et des télécommunications, et que l’objectif de la Tunisie n’est pas cependant, quantitatif mais plutôt qualitatif dans la mesure où les jeunes diplômés soient immédiatement opérationnels sans qu’ils aient besoin de formation complémentaire pour se lancer dans la vie professionnelle.

 

De son côté, l’ambassadeur de la Suède en Tunisie, Fredrik Florén est revenu sur les relations d’amitié entre les deux pays et de la coopération bilatérale notamment dans le domaine des technologies de l’information et de la communication.

Il a également réitéré son appui à la Tunisie dans son processus de développement dans le domaine du numérique et a félicité les efforts fournis dans ce cadre.

 

 

 

Cette conférence s’est déroulée également en présence de Corinne Muller, directrice de la communication et marketing pour la région France, Algérie et Tunisie, Zied Malouche, directeur solution réseaux d’accès radio et internet mobile France, Benelux, Algérie et Tunisie, et Radhi Nouira, directeur des solutions de transformation digitale pour la même région qui sont intervenus pour présenter leurs chiffres.

En effet, le rapport qui porte sur la mobilité indique que la 5G couvrira plus de 20% de la population mondiale d’ici 2023 avec un milliard d’abonnements, ce qui s’explique par une évolution soutenue par le besoin d’un haut débit mobile aux capacités améliorées.

Les premiers réseaux commerciaux basés sur la technologie 5G devraient entrer en service en 2019 suivis de déploiements plus vastes à compter 2020 aux Etats-Unis, en Corée du Sud, au Japon et en Chine.

 

 

 

 

En ce qui concerne les données mobiles, leur trafic poursuit sa progression, principalement sous l’impulsion de la consommation de contenus vidéo. En effet, ce trafic devrait être multiplié par huit d’ici 2023, atteignant ainsi 110 exaoctets par mois, l’équivalent de 5.5 millions d’années de streaming vidéo en HD.

La consommation de contenus vidéo continue à mouvementer cette croissance du trafic haut débit mobile puisque la génération Y, qui correspond à la tranche d’âge 15-24 ans consomme plus de vidéos à des résolutions élevées que les plus de 45 ans.

 

Au final, le rapport s’est intéressé à la LTE (Long Term Evolution) qui est l’évolution des normes de téléphonie mobiles GSM/EDGE, CDMA2000, TD-SCDMA et UMTS. D’ici la fin de l’an 2017, le LTE deviendra la technologie d’accès prédominante, le nombre d’abonnements devrait atteindre les 5.5 milliards, voire 85% de la population mondiale d’ici fin 2023.

Le VoLTE(voix sur LTE) a également été lancé sur plus de 125 réseaux dans plus de 60 pays. Les montres connectées, en outre, sont un des derniers équipements à utiliser cette technologie où l’utilisateur peut passer un appel vocal directement sur sa montre, sans smartphone à proximité. Il peut également transférer des appels de son smartphone vers sa montre.

 

Crédit photos : Nebil Charfeddine

 

B.L

 

 

 

 

  

Commentaires Commenter
Votre commentaire
(*) champs obligatoires
Conditions d'utilisation
Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction.
La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.
Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.
Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

» Cliquer ici pour lire les conditions d'utilisation et les règles de mod�ration