alexametrics
Dernières news

Coup d'envoi du Mouvement des Destouriens Libres

Coup d'envoi du Mouvement des Destouriens Libres

Lors d'une cérémonie organisée aujourd'hui 6 mai 2013, six partis dits destouriens ont annoncé le lancement du nouveau-né politique "Mouvement des Destouriens Libres" (MDL). S'agissant du Mouvement Réformiste tunisien, l’Alliance pour la Tunisie, le parti Al Watan, l’Union du nouveau bourguibisme, le Parti Liberté et justice, et le Parti Libre Destourien Démocrate, ces partis ont donc fusionné pour donner naissance à un nouveau mouvement de tendance bourguibiste, démocrate et réformateur.

Plusieurs figures emblématiques des partisans destouriens étaient présentes à cette cérémonie, dont Rachid Sfar, Mustapha Filali, Mansour Moalla, Abdelmajid Chaker, Noureddine Hached, Mohamed Ennaceur et Amor Chedly. D'autres personnalités conviées et annoncées, ont pourtant manqué à l'appel, à l'instar de Béji Caïd Essebsi, leader de Nidaa Tounes et Foued Mebazzaâ, ancien président de la République.

Amor S’habou, en tant que secrétaire général de ce nouveau mouvement, a prononcé un discours afin d'exposer les objectifs qui ont motivé le lancement d'un tel mouvement.
Revenant sur l'appellation de ce nouveau parti, M. Shabou a expliqué: "Nous avons opté pour le terme "Mouvement" et non parti pour donner une connotation active et dynamique à notre action. Le choix de "Destouriens" nous ramène forcément à l'école bourguibiste. Enfin "Libres", pour mettre en valeur la grande différence entre les partisans du RCD et le système de Ben Ali qui a viré vers une sorte de mafia", a-t-il précisé.

M. S'habou a longuement évoqué l'apport du bourguibisme à la nation tunisienne. "Oui, nous croyons en cette nation (Oumma) et surtout en la valeur de l'identité tunisienne à travers des milliers d'années!", a-t-il clamé.
En hommage à Bourguiba, les présents ont longuement applaudi et entonné en chœur l'hymne national.

M. S'habou a enfin affirmé: "Nous, destouriens, avons notre place sur ces terres et nous aurons un avenir devant nous. Nous avons encore la capacité de beaucoup donner à notre chère patrie" avant d'ajouter "Et ce ne sont pas les partisans d'Ennahdha, qui vont nous apprendre notre Islam, ni décider pour notre avenir. Ennahdha et nous sommes sur deux lignes bien distinctes et bien parallèles et nous ne risquons jamais de nous rapprocher, ni dans cette vie, ni à l'au-delà, a-t-il ajouté avec une pointe d'humour.

Notons par ailleurs qu'un petit incident a eu lieu entre Amor S'habou et le correspondant d'Al Jazeera. M. S'habou était ennuyé de voir tomber, à chaque gestuel, un des micros installés sur le pupitre. Se demandant qui était le propriétaire du micro et ayant su qu'il s'agissait d'Al Jazeera, il a déclaré: "Qu'ils aillent au diable!". Face au journaliste indigné, il a ajouté: "Oui, je réitère ce que j’ai dit et j'assumebien ma responsabilité!".

D.M

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

tounsi m7ar7ar
| 08-05-2013 07:25
Dommage, grand dommage, ces acolytes ont tombe tres bas. Bourguia etait reduit au silence et etait mort dans lhumiliation et ces gueux nont mm pas eu le courage dassister a ses funerailles. Bourguiba est mort et ces charognes veulent commercer avec son cadavre, deja pourrie!!!

griguer
| 07-05-2013 16:21
ils n 'ont rien compris , amor shabou et sa bande , bce et sa bande , morjane et sa bande . trop de partis politiques pour 12 millions . ils n'ont pas bien analysé la défaite de 2011, ils ne lisent pas les sondages et enquêtes d'opinions . ennakba fondée dans les années 70 a montré et démontré sa puissance , la société civile lors des élections a montré qu'elle est en majorité conservatrice . au lieu de s'unir et de fusionner pour l'intérêt de la démocratie ils font l'opposé . ça sera une dictature théocratique et après ils diront GHALTOUNI . la droite conservatrice pour les élections ira en front islamiste " ennakba + wafa + cpr + tahrir " . le paysage politique est anarchique

vipère à corne
| 07-05-2013 10:07
SAYEH et ses milices.Un autre bémol:il fallait entonner "ALA KHALLIDI" au lieu de l'hymne. actuel.

Ergo sum
| 07-05-2013 09:15
khir minl chlèyks et leur retour et ils ne reviendront pas, comprenez le.

C'est fini, game over!!! Ils n'iront nulle part, tout le monde les détestent... Ces partis réunis n'ont pas réussi à rassembler plus de 10 mille personnes, un prédicateur a fait mieux dans des villages... pauvres cons, vous ne voyez rien!!!!
En tout cas, la révolution a dit son mot et ceux qui sont pour "le retour du RCD quel qu'il soit" sont des traitres, des sales traitres..

JOJO
| 06-05-2013 22:57
quel sera le plus pour le peuple ????

Mennani et Bouna
| 06-05-2013 19:00
Il n est jamais trop tard pour bien faire,Omar
S habou que j apprecie enormement depuis notre
scolarite a Sadiki,a su dire les mots qu il fallait pour eloigner tout malentendu sur l adhesion aux idees de Bourguiba.La sincerite dans la parole
et la defense viscerale des interets des Tunisiens et de la Patrie

tounsi 56
| 06-05-2013 18:44
depuis le 14 janvier,( déclenchement de la destruction de la Syrie et non printemps arabe ) ,on assiste chaque jours à des mascarades , la dernière : à une réponse d'un journaliste sur la différence entre le front dèstourien de kamel morjèn et ce nouveau destour bis, un des fondateur a répondu bizarrement :le front de Morjène commence à s'aligner avec ennahdha , alors on a décidé de faire un autre front destourien pour s'allinger avec nida touness

.c'est la boulitik à la tunisienne ! ! ! ! ! !! !

Gafsi
| 06-05-2013 18:40
La tunisie est-elle devenue le pays des pharaons. des congénères du vieux bourguiba, des momies vivantes, ont été exhumés par le pas très jeune shabou pour chercher à prendre le pouvoir dans un pays constitué essentiellement des moins de 30 ans. on doit assister a un nouveaux film d'horreur intitulé " le retour des morts-vivants". film interdit au moins de 80 ans...
:D :D :D :D

HatemC
| 06-05-2013 17:52
Les foulouls feront des pieds et des mains pour trouver a redire sur ce nouveau parti. Nida Tounes a essuyé les plâtres.... Au suivant, aiguisez vos plumes les wahabites. Le néo destour devenu le PSD et malheureusement transformé en RCD en 88. J'ai mal vécu cette transformation qui avait pour but de phagocyté le Bourguibisme. Certains du PSD ont fait allégeance à BenAli et d'autres ont disparu, ainsi va la vie des partis.
Je reste tout de même persuader que ce courant comme le dit un intervenant n'est pas composé que de vieux, OUI surement il y a des anciens mais c'est dans les vieilles marmites qu'on fait les meilleurs soupes !!! Passons, ce critère dénote d'un esprit étriqué et animé par l'esprit de vengeance. Ce parti aura dans quelques mois des sympathisants et des adhérents et pourra surement se prévaloir de près de 20% d'intention de vote s'il s'installe.
Ce parti incarnera une idéologie cher à beaucoup de Tunisiens, ceux là s'identifieront à ce courant, un courant qui s'identifie à la Tunisie à l'image de Nida Tounes.
Il faut maintenant passer une étape celle de la guéguerre du pouvoir et PARLER AU PEUPLE, présentez un programme clair, qu'allez vous faire pour juguler la descente aux enfer, qu'elle est votre programme économique pour le pays, étayer votre discours par des idées, qu'elle est votre programme sociétale, étayer le ..... Passez aux choses sérieuses bon sang. Aucun parti à ce jour n'a de programme ou alors évasif sans relief; Que les autres partis prennent exemples sur vous et nous présentent leur programme, confrontez les et laissez le peuple juger. Passez à l'action, laissez le religieux à nahdha MAIS vous, présentez dans vos meetings, vos interventions TV le programme pour la TUNISIE. Sauriez vous le faire ou laissez tomber. Hatem Chaieb

Sa7li7or
| 06-05-2013 17:47
Ce n'ai pas un partie qui leurs faut mais plutôt une maison de retraite.

A lire aussi

Le chef du gouvernement Youssef Chahed a reçu, ce samedi 17 octobre 2018, à Dar Dhiafa à Carthage,

17/11/2018 13:40
0

En préparation de la grève dans la fonction publique, prévue le jeudi 22 novembre 2018, les

17/11/2018 10:11
5

Après son départ du ministère des Domaines de l'Etat et des Affaires foncières, l'ancien

17/11/2018 09:30
1

Rachid Khechana vient d'être nommé PDG de l'agence de presse Tap tel que décidé lors de la réunion

17/11/2018 09:12
0

Newsletter