alexametrics
Dernières news

BCE rend hommage aux destouriens lors du congrès du 2 mars 1934 à Ksar Helal

BCE rend hommage aux destouriens lors du congrès du 2 mars 1934 à Ksar Helal

Quelques milliers de personnes ont été présentes aujourd’hui, samedi 2 mars 2013, au meeting populaire organisé par le parti Nidaa Tounès, à Ksar Helal, en commémoration du 79ème anniversaire du Congrès historique de 1934.

A cette occasion, le leader du parti, Béji Caïd Essebsi, a prononcé un discours d’ouverture dans lequel il a rendu hommage aux habitants de Ksar Helal et aux grands militants issus de la région mais aussi, et surtout  aux destouriens. Béji Caïd Essebsi a remercié ses alliés de ‘’l’Union pour la Tunisie’’, également présents au meeting, déclarant que
« c’est ici qu’est né le parti libre destourien démocratique et aujourd’hui, 79 ans après, nous revenons avec une coalition de 5 partis qui en représente le prolongement ». Un discours ponctué par l’hymne national et dans lequel un évident hommage a été rendu au bourguibisme et aux destouriens qui ont, selon lui, «  contribué à la création d'un Etat tunisien indépendant, moderne et musulman ».

Béji Caïd Essebsi a lancé, à l’adresse de la foule, « nous gagnerons les prochaines élections et personne ne peut aujourd’hui exclure les destouriens de la scène politique nationale  et ce, dans l’intérêt du pays », insistant sur « l’entente entre les différents partis composant la scène politique » et soulignant que « personne n’était capable de gouverner seul, y compris le parti islamiste Ennahdha ».

« Nous sommes propriétaires et non locataires et nous avons notre place dans ce pays », a-t-il tancé à l’adresse de « ceux qui souhaitent aujourd’hui les exclure de la scène politique
».


Egalement au programme, une visite de BCE au mausolée de Habib Bourguiba pour y réciter la Fatiha.

S.T.

 


 

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Ergo sum
| 04-03-2013 16:08
n'iront nulle part et ne voteront pour eux que les ex-activistes rcdistes et les aveugles haineux d'Ennahda soit un petit pourcentage de cette société tunisienne qui montré et démontré son intelligence et sa veille et qu'il faut arrêter de la prendre pour des dupes.

Le temps des ****** est révolu

observator
| 04-03-2013 09:37
C'est l'anniversaire du complot contre l'ancien destour par le regionaliste arriviste bourguiba.
Ils se réunissent de nouveau aujourd'hui pour essayer de récuperer le pouvoir.
Cela demontre clairement que nidaa rcd n'est autre que la réorganisation des forces regionalistes alliées aux autres arrivistes mercenaires et corrompus.
jusqu'au depart de ben ali bce etait dans l'oubliette et les regionalistes l'ont remis en scelle juste pour l'utiliser.
Il n'est qu'un pion sans réelle envergure.
Comme le sont les autres qui forment la façade de nidaa rcd comme boussaha, gassas monther bel ghaj marzouk et akremi, un ramassis depourvu de tout screpule tou court. Franchemnt est ce que avec ces tranches que la tunisie pourra etre gouvernée demain ?.
Les vrais instigateurs agissent derriere et ce sont eux eux qui financent et organisent cette corporation en coulisee.
Eux les responsables du pillage de regions entieres, des gros maux qui durant 55 ans ont affecté la majorité du peuple tunisien.
Voilà le symbole de cette réunion de ksar hlal.
Regionalisme, corruption dictature sous-developpement.....

dragon
| 04-03-2013 08:03
BCE est le seul personnage qui va remettre la tunisie sur les railles . vous allez voir inchallah.

hachana hassi jerbi zarzis
| 04-03-2013 01:02
la Tunisie qui pleure
la Tunisie qui saigne
elle crie et se plaigne

'(( vite ! il faut instaurer le destour ( n 85)
pour ampecher le retour
aux tyrans oppresseurs
ces sanguinaires vautours

interdire l espace
aux tortionnaires rapaces))

abdelmajid. merci ibn alwaha


bani watani
| 04-03-2013 00:05
La Tunisie revit le passé .Les retrouvailles du bon vieux temps nous ramènent à revivre l'histoire d'une certaine journée de 1934, au moment des congres du néo-destour présidé par le leader Habib Bourguiba .La grande foule de ksar helal a bien vécu des moments de souvenirs inoubliables de la colonisation du pays. Un meeting, encadré par le chef de nida tounes a été bien fait et organisé avec une présence parfaite. Pour la plupart des habitants de la région, ce rendez vous a été une occasion de garantir l'appui a son organisateur La Tunisie demeure toujours a l'appel d'un militant de haute qualité qui puisse la sauver d'une situation catastrophique.BCS est actuellement la personne politique la plus apte à diriger le pays en tenant compte de sa carrière riche en cette matière. Le pays a nécessairement besoin de revoir la reprise économique .Le pays ne supporte pas aussi cette situation désastreuse et catastrophique. Le peuple tunisien a beaucoup souffert durant le passage de la révolution qui a ruiné complètement le pays. Le calme devra reprendre automatiquement afin de revoir le retour à la vie normale du pays.

IBN ALWAHA
| 03-03-2013 21:56
Bravo ya Akkari,
Je suis d'accord et je suis fier de toi.

essoubeiss
| 03-03-2013 20:36
la tunisie appartient aux voleurs ,de la tunsie........les preuves j'en ai plein ,,,,le sahel je connais bien

IBN ALWAHA
| 03-03-2013 18:03
Tant que son parti était fragile et tant que son impact et sa popularité semblaient incertains, Monsieur BCE faisait profil bas, était modeste et se comportait en parfait homme d'état et n'avait pas commis de faux pas.
Mais là, se perçoit une certaine assurance pour ne pas dire arrogance et aussi certaines imprécisions pour ne pas dire contre-vérités :
1. « C'est ici qu'est né le parti libre destourien démocratique » : libre, peut-être ; destourien, sans aucun doute mais démocratique, jamais, sinon la dictature de Ben Ali n'aurait jamais été possible. Le ver était dans le fruit, Monsieur BCE. Ben Ali était dans Bourguiba !
2. « Nous sommes propriétaires et non locataires et nous avons notre place dans ce pays » : les élus ne sont propriétaires de rien. Ils sont mandatés. Et les Députés, le Gouvernement, le Président de la Républiques, bref tous les édiles ne sont que des locataires. La propriété comme la souveraineté revient au peuple.
3. Attention à l'oxymore : « contribué à la création d'un Etat tunisien indépendant, moderne et musulman »

nazou
| 03-03-2013 17:50
je peux vous affirmer,que les sionistes,tremblent deja.

Oui les bourses principales du monde,ne leur rapportes plus assez d'argent.
Parceque,ce vol organise, structure',et mis au point par les sionistes,s'essouffle.
Regardez l'etat financier du monde dit civilise',et vous comprendrez.
Les sionistes ont tellement peur,de ne plus pouvoir alimenter israel en dollars et en euros,qu'ils se sont resolus a traiter avec la confrerie des freres musulmans,pour sauvez leur avenir.
BHL n'avait il pas dit "ce que je fais je le fais pour israel"?

Mais la fin du petrole sonne le glas !!!

liss
| 03-03-2013 17:22
il n'existe plus de personnage de la trempe de BCE, c'est vraiment le sauveur de la Tunisie
le peuple te soutient vas-y

A lire aussi

La députée et militante Bochra Belhaj Hmida a annoncé lundi 19 novembre 2018, sur sa page Facebook,

20/11/2018 13:43
1

Le parti Afek Tounes a exprimé, dans un communiqué rendu public le 19 novembre 2018, son étonnement

20/11/2018 12:38
1

Le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a relevé, ce mardi 20 novembre 2018, l’existence

20/11/2018 11:02
4

L’université tunisienne a perdu lundi 19 novembre 2018, un grand enseignant et chroniqueur, en la

20/11/2018 10:23
1

Newsletter