alexametrics
Dernières news

Alia Abdallah empêchée d'exercer ses fonctions à la tête de la Banque de Tunisie


Selon une source digne de foi à la BCT, Alia Abdallah, DG de la Banque de Tunisie, se serait plaint ce matin à la Banque Centrale de Tunisie prétendant qu’elle a été empêchée d’accéder à ses bureaux du 8ème étage de la banque.
Vérification faite auprès de sources concordantes au sein de la Banque de Tunisie, l’histoire est légèrement différente de celle qu’aurait présentée Mme Abdallah qui ne se serait même pas déplacée au siège en ce lundi 17 janvier 2011.
Selon nos sources, le syndicat de la BT, soucieux des intérêts de la banque, a décidé de ne laisser personne accéder à ce 8ème étage en demandant à toutes les personnes qui y occupent des fonctions, toutes proches à Mme Abdallah, d’occuper d’autres bureaux.
Il s’agit, selon nos sources, d’éviter toute tentative de destruction de documents importants par ces personnes réputées proches à la DG.
On a ainsi mis en sécurité tous les documents de la direction générale et notamment l’ordinateur portable de la directrice.
Les agents de la BT ont poussé la prudence jusqu'à arrêter le système d'information lié à la direction.
Demeure un point délicat que le personnel ne peut gérer et qui devrait trouver une solution dans les plus brefs délais : comment retirer le pouvoir de signature à des personnes proches à Alia Abdallah et qui pourraient, éventuellement, signer des documents importants ou des virements portant atteinte aux intérêts de la banque. Ces personnes, dites proches, ont toutes été recrutées au cours des dernières années du mandat de Mme Abdallah.
On rappelle que parmi les administrateurs de la banque figure Belhassen Trabelsi et que Alia Abdallah est l’épouse de Abdelwaheb Abdallah, ministre conseiller du président Ben Ali déchu.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

nédia
| 31-01-2011 17:00
voici ma syntax, ne vous en deplaise. c le seul comment que vous avé trouvé!!!

El Pacha
| 29-01-2011 10:30
Comme tous les modérateurs des revues de France, je vous prie de veiller aux textes que vous adressent tous les intervenants. Les règles de la modération vous chargent entre autres, de la correction de la syntaxe et du style des commentaires pour sauvegarder la langue de Voltaire sur vos colonnes et montrer au public francophone qui vous suit sur la toile que vous publiez en ligne un magasine bel et bien en langue française à l'abri du mélange franco-arabe de la culture du régime du despote déchu et dont les symboles sont les publicités de Tunisie-Telecoms, Orange, Mosaique, et autres médias "macaques".
Un citoyen qui apprécie votre revue et lui veut du bien

Réponse : Nous vous remercions pour l'intérêt et la fidélité. Nous signalons tout d'abord que nous n'avons pas encore les moyens humains et matériels de procéder à de telles corrections. Nous remarquons par ailleurs que les commentaires de lecteurs dans les magazines électroniques français sont publiés tels quels avec leurs erreurs et coquilles.

le syndicaliste
| 23-01-2011 07:39
vous comprenez pas qu on mene la lutte des classes? vous les capitalistes et le patronat vous nous avez traités en esclave, ce temps est revolu! c la revolution du peuple, pas la revolution des adorateurs du dollar!

kenza
| 21-01-2011 18:42
ALIA ABDALLAH prend tes voleurs mafieux à la Banque de Tunisie ET DEGAGE DEGAGE DEGAGE (des directeurs de ALIA et deux traitre de la B.T)

foulen
| 20-01-2011 23:26
C'est inexcusable !
On se bat pour la liberté et pour la démocratie, mais ils ne peuvent exister sans un état de droit. De quel droit le syndicat de la BT empêche-t-il le 1er responsable de la banque d'accéder à son bureau et de farfouiller dans ses papiers. Ça c'est l'affaire de la justice et c'est justement contre ces pratiques arbitraires qu'on s'est battu. L' UGTT s'érige maintenant en justicier, pourquoi pas en bourreau également.
Non et non.
Au personnel de cette banque de dénoncer à la justice tout abus ou irrégularité dont il a connaissance et à la justice d'instruire, juger et condamner.
La démocratie c'est ça aussi.

alia
| 20-01-2011 21:51
ALIA ABDALLAH LA MAIN DES VOLEURS.

BOUBAKER
| 20-01-2011 21:48
belhassen, alia et leurs voleurs à la Reine des Banque la Banque de Tunisie. la Banque de Tunisie reprendra inchallah rapidement grâce à son personnel solide qui résiste malgrée tout bravo la fammille BT

karam horria
| 20-01-2011 21:41
LA BT était le rêve de BELHASSEN TRABELSI le voleur il a volé avec les mains de alia abdallah l'incompétente la grande catastrophe qu'a connu la BT ses dernières années malheureusement après BOUBAKER MABROUK et FAOUZI BELKAHIA ...entre la BT et préside la BANQUE DE TUNISIE quel honte ...

TOUNSSIHORR
| 20-01-2011 13:26
je vous confirme que La PDG de la BT ALIA ABDALLAH et impliqué directement et indirectement avec LEILA BEN ALI et BELHASSEN TRABELSI sachant que tout monde y compris le personnel de la BT savent bien k'elle était copine de LEILA BEN ALI et c'est elle qui a été choisi pour présider le conseil d'administration de la BT avant l'introduction de BELHASSEN et comment ont diminué la valeur des cours de la BT
ALORS ALIA ABSALLAH EPOUSE DE ABDEWAHEB ABDALLAH DEGAGE!

Tounsi 7or
| 20-01-2011 10:18
@ Imena :
Je vous prie de croire que bon nombre de réactions à cet article sont loin d'être infondées. Je ne vais pas vous conter mon expérience personnelle basé sur des faits qui m'ont été rapportés à la fois par des cadres en relation directe avec les directoires de la BT et de l'UIB bien avant ces évènements et qui sont affligeants (les portraits de taille monstrueuse dans son bureau de ZABA, les "chiffres d'affaires" au lieu "PNB"...

@ Reveillez vous:
Monsieur, les Mabrouk, ce n'est pas que "les biscuits", c'est également des participations dans des institutions financières (BT et BIAT) bien avant leur alliance avec les "40 voleurs", c'est la distribution agroalimentaire (Monoprix) négocié par l'un des frères qui n'est pas allié à la famille... Il faut absolument arrêter cette chasse aux sorcières et chercher les vrais coupables et on ceux qui ont participé à la dynamisation du tissu économique tunisien au lieu d'alimenter des comptes en Suisse, Golfe, France et que sais-je encore..., ou qui ont exproprié des gens pour réaliser des projets immobiliers pharaoniques pour 2 clous rouillés.

Les coupables sont ailleurs cher ami

A lire aussi

Les ministères de l’Education et de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique ont

21/11/2018 16:49
0

Le ministère du Transport a démenti, ce mercredi 21 novembre 2018, ce qui a été diffusé sur les

21/11/2018 16:17
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a présidé, ce mercredi 21 novembre 2018, au Palais de la

21/11/2018 16:08
1

L’Union des médecins généralistes de la santé publique a appelé, dans un communiqué rendu public le

21/11/2018 14:25
2

Newsletter