alexametrics
Dernières news

ANC : Halima Kanni tire sur les médias, les journalistes boycottent la séance, Sahbi Atig s'excuse

ANC : Halima Kanni tire sur les médias, les journalistes boycottent la séance, Sahbi Atig s'excuse

Lors d’une intervention à l’Assemblée nationale Constituante, la députée d’Ennahdha, Halima Kanni, a regretté « l’absence de patriotisme et d’indépendance » des médias en estimant qu'ils sont tenus par les « journalistes de Ben Ali », selon ses dires et les a appelé à « plus de décence, parce que le peuple n’est pas assez naïf pour croire que ces médias militent réellement en faveur de la liberté de la presse ».

 

Halima Kanni a également accusé le SNJT de « recevoir des ordres de parties étrangères compromettant la réussite de la révolution et semant le chaos dans le pays » et ce, suite à la visite de l’ambassadeur français au siège du syndicat des journalistes et son soutien à leur grève en Tunisie.  Le comportement de l’ambassadeur, « soutenant les journalistes dans leur conflit avec le gouvernement » serait, selon elle, « un dépassement de ses prérogatives  et une ingérence dans les affaires de la Tunisie ».

« Il s’agit d’un comportement irrespectueux et d’une offense à la dignité des Tunisiens ainsi qu’à la souveraineté de l’Etat », ajoute t-elle, tout en appelant le gouvernement et les partis politiques à « condamner fortement ce comportement qui dénote d’un esprit colonial ».

Et de prétendre "qu'à travers ce comportement, le SNJT a perdu toute sa crédibilité, si toutefois il en avait une, et a prouvé son implication avec les ennemis de la Tunisie et de la Révolution ».

« Ce genre de médias, contre-révolutionnaires,  n’a pas cessé de défendre Ben Ali et est aujourd’hui encore nostalgique de l’ancien régime ».

Mme Kanni semble ignorer l'objet de la visite de l'ambassadeur de France au siège du SNJT qui était programmée depuis longtemps et elle était destinée, juste, à soutenir la liberté de la presse en Tunisie.

 

Halima Kanni va même jusqu’à déclarer  « la majorité de ceux qui contrôlent les médias aujourd’hui se nourrissent de mensonges et de rumeurs et tentent de diviser les Tunisiens en imposant la discorde et la violence verbale » en concluant par : « les médias libres et honnêtes ont été exclus du paysage médiatique post-révolutionnaire ».

 

Suite à ces propos, l’ensemble des journalistes présents à l’hémicycle a préféré quitter la salle, en signe de protestation et d’indignation et a refusé les excuses présentées par Sahbi Atig, président du bloc parlementaire d'Ennahdha, qui a qualifié les déclarations de la députée d’ « inacceptables et ne représentant pas l’ensemble du bloc parlementaire du parti » et a appelé à « ne pas faire d’amalgame ».


S.T.

 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires

Commenter

Noury
| 22-10-2012 12:33
Normal que cette "femme" s'inquiète pour son salaire inespéré et qu'elle s'accroche bec et ongles à ceux qui le lui ont offert sans mérite particulier de sa part sinon l'allégeance aveugle et bête

Citoyen_H
| 22-10-2012 12:11
Pour répondre à votre question concernant la mocheté, sachez que cela a un lien direct avec la méchanceté.
En règle générale, ça va de pair.

ghazi
| 22-10-2012 09:55
Bonjour,

Vous êtes allé trop loin avec vos questions, légitimes et logiques, mais avant tout, il fallait poser (A mon sens) une autre question VITALE, quel est leurs nivaux instructif et intellectuel, je veux dire leur CV, elles ne sont pas les seules, il y a beaucoup d'ignares soit d'Ennahdha soit de l'opposition, c'est la faute à Kamel Jandoubi et à l'ISIE, une telle bande d'ignorants et d'incompétents qui vivent au dépend du contribuable, 10 fois le SMIG pour écrire une constitution !!!!!! Tiens à propos d'écrire ? Est-ce qu'ils/elles savent le faire ???

Citoyen de Tunisie
| 22-10-2012 09:03
Ennahdha tire sur tous ceux qui ne la suivent pas. C'est la politique ancestrale, tu es avec ou contre moi et si tu es contre donc tu es l'ennemi à abattre. Quelle bassesse?
Une question amis, pourquoi sont-elles toutes laides les voilées de l'ANC? J'aurais aimé apprécié l'une d'elle, mais rien à faire.

consultant
| 21-10-2012 22:13
OUI Bravo Halima
il faut appeler un chat un chat
il faut appeler un hypocrite un hypocrite.

mizaanoun
| 21-10-2012 22:07
En effet personnellement je ne me sens en aucun cas représenté ni par ce monsieur le ministre des affaires étrangères, ni par tous les membres de ce gouvernement d'incompétents.

D'ailleurs je me suis bien posé la question sur le nombre de citoyens qui le seraient. Et je maintiens toujours. Quant aux élections dont vous faites, cher compatriote, allusion restent à discuter.

En tout cas les suffrages ne signifient jamais un blanc seing et ne légitiment pas nécessairement un gouvernement de faire ce qu'il veut.

En ce qui concerne monsieur le ministre, personne ne lui connait un passé militant dans aucune direction à part celle d'avoir appartenu à Annahdha de par sa parenté avec le fondateur de ce parti.

Et comme « grande expérience » il a celle d'avoir été au service du saurien du Qatar. Une expérience qui ne constitue aucune gloire. Tout à fait le contraire.

Ce n'est pas avec de sinistres personnages, comme ceux du Golfe qu'on peut rêver d'un avenir meilleur pour les arabes et encore moins pour les musulmans. Vous êtes certainement mal informé sur ces personnages : ils constituent séparément et unis tout un énorme obstacle contre tout progrès, contre tout avancement, contre toute renaissance nulle part dans le monde arabe ou musulman et je dirais même que leur présence sur terre est une malédiction pour toute l'humanité.

Non cher monsieur, c'est contre ces individus justement qu'il faut continuer la lutte pour changer notre société. Notre société dans ses dimensions les plus larges.

Reste à vous dire que nous devançons ce jeune homme de plus de trois décennies de lutte. Autrement dit quand nous avons commencé à lutter contre la dictature, ce monsieur n'était pas encore né. Si ça vous dit quelque chose.

Enfin si ça vous intéresse lisez ce que j'écris dans le futur, car ce soir je n'ai pas beaucoup de temps pour m'étendre plus sur ce sujet.

Tounsi Horr , Horr
| 21-10-2012 18:22
Qui elle est celle ci pour parler du peuple " CHA3bouna" , la prochaine fois dit les Nahdhaouis, tu ne me représente pas.
A vomir, il te faut une Sert-pierre, pour te frotter la bouche.
A vomir , A vomir, A vomir

NessNess
| 21-10-2012 16:09
J'appelle les Compétences tunisiennes honnetes a NE travailler avec cette xxx AU POUVOIR !

Les laisser dans la merde! ils vont gouverner la ruine...

NessNess

contre l'obscurantisme
| 21-10-2012 15:28
Cette harza d'ennahdha (avec mes excuses aux harzettes) avait l'air de lire uniquement un texte, écrit par d'autres personnes, sans comprendre vraiment le sens et la portée. La pauvre inculte, il faut peut être lui pardonner: elle ne sait pas

papadjo
| 21-10-2012 14:32
ya dagaza bara chouf ekhwanji o jiblo 12 zighr

A lire aussi

Les ministères de l’Education et de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique ont

21/11/2018 16:49
0

Le ministère du Transport a démenti, ce mercredi 21 novembre 2018, ce qui a été diffusé sur les

21/11/2018 16:17
1

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed a présidé, ce mercredi 21 novembre 2018, au Palais de la

21/11/2018 16:08
1

L’Union des médecins généralistes de la santé publique a appelé, dans un communiqué rendu public le

21/11/2018 14:25
2

Newsletter