alexametrics
Dernières news

22 mille infractions sanitaires en 2014

22 mille infractions sanitaires en 2014

Les services d’hygiène ont enregistré 22 mille infractions sanitaires sur l’année 2014, c’est ce qu’a déclaré le secrétaire général du syndicat de la police municipale, Mohamed Ouelhazi, dans une interview à Jawhara Fm, jeudi 26 février 2015.

 

« Un chiffre à la fois hallucinant et inquiétant » dit-il. M. Ouelhazi tire, ainsi, l’alarme sur l'état de certains produits alimentaires « Pas loin qu’hier, cinq cent kilos de viandes avariées ont été saisis à l’Ariana » a-t-il glissé. Le responsable syndical s’est également plaint de l’insuffisance des moyens mis à disposition des agents de contrôle, signalant, par la même, le nombre réduit de ces agents « Il y en a seulement 600 répartis sur tout le pays » a-t-il précisé. Mohamed Ouelhazi appelle, par ailleurs, à revoir les lois actuelles qui régissent le secteur ainsi qu’à consulter les professionnels lors de l’élaboration de nouvelles législations en relation avec le métier.

 

E.Z.

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (3) Commenter
90% INSALUBRES
jaghmoun
| 26-02-2015 23:34
24 000 Cad 2000 par mois c'est énorme
Et c'est le mélange de mentalité, du
Niveau,de la négligence,de la non formation ou mêmes des critères minimals.
N'importe qui peut faire n'importe quoi.
Des bouchers qui sortent de l'école
Du café, des pâtissiers qui sortent de
L'école des délits,des restaurateurs
Qui étaient hier des maçons....... Etc.
Le métier de l'alimentation nécessite
Une formation sérieuse,une expérience
Professionelle.
En Tunisie aucun contrôle des personnes
Qui ouvrent un débit alimentaire.
L'hygiène laisse a désirer.
90% ne respectent pas les règles minimales
De propreté, de fraicheur et de conservation des aliments.
L'État est absent 60 ans et on va éduquer
Maintenant des gens qui ne comprennent
Rien et dépassés par les normes.
Des malades avec des affections dermatologiques contagieuses préparent
Et vendent des sandwichs,du pain,des
Gâteaux,de la viande.......etc.
Des restaurateurs avec des ongles bourrés
De détritus,des cas de tuberculose,des
Mal propres sont en contact direct avec
Ce qu'on mange.
Comment voulez vous qu'on soit un pays
Touristique respecté et visité.
Dans les villages,il est impossible de
Trouver un restaurant propre,de l'hygiène
Souhaitée,que dire du sanitaire,de l'évier
Du lave main.
Des restaurants a Tunis avenue principale
Vous donne un papier craft blanc pour
S'essuyer les mains et la bouche de la
Sauce et de l'eau.
A commencer par ce papier qu'il faut
Interdire,la Tunisie fabrique des serviettes par paquet de 500 a un prix
De 1dinars 500 millimes.
C'est une honte de voir cette image
Inacceptable et Tunis la capitale.
Il faut être plus sévère,faire des analyses,des visites médicales,des
Prélèvements,fermer,sanctionner,et
Exiger des formations de métiers.
Si non avec la vie chère,on risque tous
D'attraper des maladies,parfois graves
Et mortelles.
impossible
waf-waf
| 26-02-2015 19:11
C est impossible sur le marché de Monastir a majorité islamistes...ou certain diffusent meme en direct via webcam aux couleur d Ennahdha...!
il y a que la punition qui peu dissuader ces sales fraudeurs
hamahama
| 26-02-2015 16:26
tous commerçant , qu'il soit vendeurs, restaurateurs ,trafiquant,qui ne respecte pas, les normes d'hygiènes des produits qui vend a ces concitoyens, et qui veux s'enrichir sur leurs dos , ils sont considérer comme des assassins , alors il faut frappé fort et très fort, sans pitié, fermeture de son local, interdiction d'exercer son activité, lui retiré son k bis, suivant le degré de la fraude une grosse amandes , et si nécessaire
le condamné par la prison , vous verré si tous ces malfrats entend de ces choses réalisé et appliqué , je suis certains que les choses changeront ,et la crainte des receleurs évoluera

A lire aussi

Le secrétaire général de la Fédération générale de l'enseignement secondaire, Lassâad Yaâcoubi, a

15/12/2018 22:07
0

La colère des experts comptables ne s'est pas atténuée et ils ne vont pas s’arrêter

15/12/2018 17:53
3

A l’issue de sa visite à Riyadh en Arabie Saoudite, le chef du gouvernement Youssef Chahed a fait le

15/12/2018 17:18
6

Le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi a exprimé son regret suite au rejet du projet de

15/12/2018 14:38
6

Newsletter