alexametrics
Dernières news

Yadh Elloumi : Kaïs Saïed a associé son populisme au fascisme de Abir Moussi

Temps de lecture : 3 min
Yadh Elloumi : Kaïs Saïed a associé son populisme au fascisme de Abir Moussi

 

Le député de Qalb Tounes, Yadh Elloumi, a été l’invité de Hamza Belloumi dans la Matinale du 24 septembre 2020 sur Shems FM. Dans son intervention, il a réagi aux critiques virulentes adressées par le président de la République, Kaïs Saïed, au chef du gouvernement, Hichem Mechichi, sur les dernières nominations à la Kasbah, en particulier celles de Taoufik Baccar et Mongi Safra désignés conseillers à la présidence du gouvernement.

Mercredi, lors d’une rencontre avec le chef du gouvernement, le locataire de Carthage exprimé son opposition aux nominations de ces deux conseillers appuyant sa position par les poursuites judiciaires en cours contre ces personnalités.

« Il est de mon rôle et de ma responsabilité de pointer en public et devant tous les Tunisiens les dernières nominations effectuées. C’est dire que les personnalités désignées font l’objet de poursuites judiciaires et la justice n’a pas dit son dernier mot dans les affaires les impliquant », a-t-il indiqué.

Notant que Hichem Mechichi a le droit de choisir ses conseillers comme il l’entend, Yadh Elloumi a déploré l’opposition du président de la République à ces nominations. Kaïs Saïed « n’est pas un empereur. Il est le président de la République et il doit exercer son pouvoir dans la limite de ses prérogatives », a-t-il lancé.

« C’est une position politique, populiste. Le président est un mauvais perdant. Il n’arrive pas à digérer le fait que le gouvernement de Mechichi soit devenu un gouvernement politique. Le Parlement le lui a arraché », a-t-il déclaré notant que Kaïs Saïed se trouvait actuellement isolé politiquement mais veut continuer à faire croire qu’il est « le maître à bord ».

Interpellé sur les motifs de l’opposition de Kaïs Saïed à la nomination de Taoufik Baccar et Mongi Safra, Yadh Elloumi a avancé : « Le peuple tunisien s’est révolté aussi contre Kaïs Saïed (en 2011). Kaïs Saïed n’a jamais participé à une activité syndicale. Il était un briseur de grève. Quand il était enseignant il n’a fait qu’amender la Constitution tunisienne pour en faire un texte sur mesure pour Zine El-Abidine Ben Ali. Il faisait partie de l’ancien régime ! Il n’est que le fruit d’une coïncidence ! ».

Estimant que le président de la République n’est pas conscient de la situation du pays et de l’ampleur de la crise sanitaire et économique, il a ajouté que Kaïs Saïed n’avait jamais pris d’initiative constructive. « Hormis ses discours insipides et truffés de lourdeurs et de répétitions, Kaïs Saïed n’a jamais rédigé ou adressé une seule ligne au Parlement ».

Selon Yadh Elloumi, en s’opposant à Hichem Mechichi, le président de la République a associé son populisme au fascisme de Abir Moussi, présidente du Parti destourien libre (PDL).

Admettant que la situation est difficile pour Hichem Mechichi, il a soutenu que le chef du gouvernement devrait éviter d’entrer en conflit avec le président de la République et de trouver une solution en étudiant profondément la situation.

 

N.J. 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (27)

Commenter

Mansour Lahyani
| 27-09-2020 17:46
'?a aurait pu être une bonne idée : profiter de l'émoi public pour instiller dans l'esprit des citoyens que Abir Moussi est une figure du fascisme. Malheureusement, ce gros lourdaud d'Elloumi n'a pas eu la main heureuse : personne n'a repris à son compte cette accusation - si on excepte, naturellement, les autres klb tounès et leurs néfastes séquelles d'El Khara-ma, Mais tout ça était couru d'avance et ne tire donc à aucune conséquence réelle... Non, parce que tout le monde sait que les fascistes sont bien dans les rangs de ceux-là, kleb et khara-ma, qui naviguent de concert sous le pavillon noir d'Ennahdha, instaurateur officiel de l'islamo-fascisme en Tunisie ! Alors, le gros tas qui répond au nom d'Elloumi connaît bien tout ça, puisqu'il le pratique quotidiennement et ardemment avec la foi du néophyte (il vient de débarquer sur la scène politique nationale), et fait semblant de reconnaître les vices de son groupement tripartite dans les déclarations de Abir : on ne saurait être plus maladroitement cynique que ce gros tas !

alouane
| 25-09-2020 08:43
La Tunisie vit un psychodrame qui fait de nous la risée de tout le monde. En humiliant de la sorte, le chef du gouvernement et en faisant fi de l'obligation de réserve il ne fait que détruire l'autorité de l'état, qui est actuellement au plus bas, pour preuve toute la gabegie qui s'est installée en Tunisie : Kammour , CPG , brigandage, manifestations illégales , obstructions des voies de communications routières et ferroviaires et une innombrable multitude de crimes contre les intérêts supérieurs de la Patrie et du peuple. Est-ce en vous chamaillant que vous arriverez , Monsieur le président, à résoudre tous ces problèmes au bénéfice de Notre chère patrie et de notre peuple? Est-ce en détruisant l'adversaire que vous sauverez la Tunisie et la remettrez sur le droit chemin en rétablissant ses institutions et en lui permettant de retrouver l'aura dont elle bénéficiait à l'international du temps de Bourguiba. Monsieur le Président l'union fait la force, déposez tous les armes et unissez vos efforts avec loyauté et abnégation pour le sauvetage du Pays, il y va de votre honneur , de l'intérêt de tous et de l'avenir de notre pays L'Histoire ne pardonne pas

SOSO
| 25-09-2020 08:35
ton devoir premier toi et ton partie est d'être fidél à vos électeurs qui vous ont élu sur la base de vos engagements.
revoyez les déclarations de votre patron quant à votre position vis à vis des parties auxquels vous venez de vous associer.
avec votre soutien,je vous rend le premier responsable de la situation de notre pays et ce depuis votre votre vote pour l'élection du président de l'assemblée.
je vous défie de relever la moindre contraction chez ABIR MOUSSI ET JE VOUS INVITE A CONSULTER wikipedia pour la définition des mots que vous utilisez..
j'espère qu'il n'est pas trop tard pour arriver aux prochaines élections vu votre complicité active au programme qui se met en et la complicité objective des autres partis.
NB: APPEL AUX MEDIA POUR RETRANSMETTRE LES DECLARATIONS DE NABIL KAROUI.

Fares
| 24-09-2020 23:52
Un match blid rkik entre des imbéciles qui font de la politique. Les tunisiens regardent tout ce beau monde en spectateurs comme s'ils regardaient un match de foot.

Je doute que ce match va durer jusqu'à 2024. Notre pays est à l'agonie. Une crise économique doublée d'un désastre sanitaire et on s'amuse à accorder de l'importance à ces vermines.

Le jour où vous perdrez un parent à cause de la covid-19, vous vous reveillerez peut être, entre temps just enjoy the show.

Dans une chute tout va bien, jusqu'au moment de l'impact.

B .moha
| 24-09-2020 22:54
Machabbou.

Norey ben Mahmoud
| 24-09-2020 20:46
Abir Moussi n'est pas populiste , elle est populaire !

Fares
| 24-09-2020 20:02
C'est un traître et grand affabulateur, manipulateur et baratineur. Il ne dort plus la nuit, il a peur de la montée du PDL et de ABIR MOUSSI.
Traître un jour traître toujours ancien RCD, ancien antiennahdha et maintenant !!! grand collaborateur de kakakarama.

Mon.
| 24-09-2020 19:32
qui veut noyer son chien l'accuse de la rage.
Je me demande pourquoi Belloumi fait l'interview de ce gros lard qui insulte le Président et se prend pour un grand politicien qui connaît tout alors qu'il est le valet des Kwangia, il se permet de classer Lalletou Abir de fasciste alors que ça s'applique exactement à lui, le monde est à l'envers, je ne reconnais plus mon pays investi par les islamistes rétrogrades et les mafieux qui se sont coalisés pour contrôler le parlement et le pays tout entier. Bourguiba réveille-toi, ils sont devenus fous.

Watani
| 24-09-2020 19:07
Il ne veut pas se TAIRE, il n'est pas intéressant. Il cherche une notoriété perdue. Mesquine el magboune. C'est Déplorable et IGNOBLE.

Ghazi
| 24-09-2020 18:08
Là c'est TROP, c'est une "CHOUTA" (Tire), même Attouga ou Naili ou le feu Kamel Karya, ne pourront même pas l'arrêter. C'est trop, lé dine lé milla et 3ala 3inak ya Tajir, plus bas que ça tu meurs. Il faudra que tu explique pourquoi cette attitude ? :

Je vais l'expliquer à ta place (C'est ton collègue député aussi, qui me l'a balancé wallahou a3lam) :

La mission d'Alkarama est de contrer abir et le PDL
La mission des Klebs Tounes est de contrer KS et Carthage
La mission mission du Mostakbel est de gérer les pôts-de-vin, les agendas et le cash
La mission de Montplaisir (2ème étage) est la propagande, les rumeurs, les médias, la sécurité et la justice.
Le reste, les députés Nahdhaouistes sous Bhiri se chargeront des recrutements et des CGV.

Voilà, à quoi s'attendre dès le 1er Octobre, le retour de l'ARP.

A lire aussi

Une réunion s'est tenue ce mercredi

21/10/2020 21:45
0

Ce projet de loi a été retiré pour révision afin de préserver les intérêts du secteur et des

21/10/2020 19:51
6

Selon le bilan du ministère de la Santé

21/10/2020 19:09
0