alexametrics
samedi 27 février 2021
Heure de Tunis : 19:38
Dernières news
Utica : Les actes de vandalisme n’ont rien à voir avec la liberté d’expression !
18/01/2021 | 13:50
1 min
Utica : Les actes de vandalisme n’ont rien à voir avec la liberté d’expression !

 

L'Union tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (Utica) a vivement condamné, ce lundi 18 janvier 2021, dans un communiqué signé par son président Samir Majoul, les actes nocturnes de violences, de pillage et de vandalisme perpétrés sur des biens publics et privés enregistrés ces derniers jours dans plusieurs quartiers à travers le pays.

 

Pour le patronat, ces dépassements n’ont rien à voir avec des protestations pacifiques ou avec la liberté d’expression. Ils ont causé des dommages à plusieurs entreprises privées ainsi que des institutions et administrations publiques en plus de biens privés.

L’Utica a également mis en garde contre les discours populistes. Et d’appeler les trois présidences ainsi que toutes les composantes de la classe politique, les organisations nationales et la société civile à prendre leurs responsabilités et à œuvrer à arrêter cette hémorragie de violence et de vandalisme, de pousser vers le calme et de privilégier le langage du dialogue, la violence et le vandalisme ne pouvant servir les intérêts d'aucune partie, avec des conséquences désastreuses pour tous.

 

L’organisation a salué les efforts des forces armées pour contrer ces actes de vandalisme et de violation de la loi. Elle a souligné la nécessité d’appliquer la loi et le rôle important que peuvent jouer les familles et les parents dans la protection de leurs enfants.

 

I.N

18/01/2021 | 13:50
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Houcine
Parler de sa position.
a posté le 18-01-2021 à 14:24
Sans effort aucun, si j'en crois le résumé proposé, on peut vite identifier la position de classe.
Le patronat de quelque pays qu'il soit né parle toujours que de ses intérêts et au nom de ses biens, son capital.
Les intérêts, les droits des citoyens, il n'en a cure. Et ceux qui croient au sens de l'intérêt national chez ces gens ne fait que les créditer d'une passion étrangère à leurs visions, à leur façon de concevoir le monde.
Ainsi, ils ne retiennent de toute contestation que l'écume, les formes, ce qui peut légitimer le rappel à l'ordre. Entendre, être à l'écoute d'expressions contre l'ordre injuste, c'est leur demander l'impensable.
C'est pourquoi lorsqu'un aréopage déclare parler au nom de l'intérêt national, il faut se poser la question de qui parle, d'où il parle et l'on a alors une chance d'approcher ce qui se dit. D'en saisir la portée.
L' Utica n'a qu'un objectif, dire ses intérêts de boutiquiers et manifester sa vigilance à ce propos. On applaudit la troupe, si besoin, quand il faut protéger les biens.
Les autres, ceux qui n'ont pas de bien, qui peinent à survivre, qui n'ont que leurs bras et force de travail pour quêter les moyens de leur subsistance, à l'aune de cette perspective, deviennent les ennemis.