alexametrics
vendredi 09 décembre 2022
Heure de Tunis : 19:56
Dernières news
Unimed : Le mandat du PDG, Ridha Charfeddine, renouvelé
02/11/2016 | 10:46
1 min
Unimed : Le mandat du PDG, Ridha Charfeddine, renouvelé

Le Conseil d’administration de la société Unité de Fabrication de Médicaments (Unimed), réuni le 23 octobre dernier, a décidé de renouveler le mandat de Ridha Charfeddine en tant que PDG pour une période équivalente à son mandat d’administrateur, correspondant aux exercices 2016, 2017 et 2018, avec délégation des pouvoirs les plus étendus.

 

Le conseil a, également, renouvelé le mandat de Lotfi Charfeddine au poste de DGA pour cette même période.

 

D’après communiqué

02/11/2016 | 10:46
1 min
Suivez-nous

Commentaires (2)

Commenter

G&G
| 02-11-2016 22:07
Merci pour votre analyse sur la face cachée de l'industrie pharmaceutique en Tunisie.
Les apparences sont souvent trompeuses.
J'ajouterai que depuis 2002 on encourageait la médiocrités dans les études de médecine et de pharmacie. Nos élites se trouvent aujourd'hui concurrencé par des nullards, richards fils à papa qui achètent leurs diplômes de la Roumanie.
Vous m'avez permis de comprendre comment un président d'une équipe sportive serait capable de faire un don de 25 millions de dinars à son équipe.
Merci de me permettre de diffuser votre article sur les réseaux sociaux.
Et Merci encore à Businessnews.
Cordialement.

Dr. Jamel Tazarki
| 02-11-2016 18:08
On nous dit que la société pharmaceutique Unimed a réalisé une Hausse du chiffre d'affaires de 15,6% au 3ème trimestre 2016 mais on nous ne dit rien sur le résultat net ou sur le taux de rentabilité nette (Résultat net/Chiffres d'affaires), et vous savez pourquoi!

Je pourrais augmenter le résultat net de la société Unimed de 1000%, diminuer les dépenses pour les importations pharmaceutiques de 60% et augmenter nos exportations de 80% seulement en moins de 6 mois et ceci grâce à la culture des plantes médicinales en Tunisie.

Oui, la société Unimed est très mal gérée, comme la majorité des entreprises du secteur privé!

Je ne suis pas pharmacien ou médecin, mais je vais essayer de faire une analyse empirique (statistique) de l'industrie pharmaceutique en Tunisie, en tant que mathématicien.

Il est temps de revoir les statistiques publiées par le Conseil national de l'ordre des pharmaciens en Tunisie. Je donne quelques données statistiques:
Jusqu'à la fin des années 80, principalement une industrie d'état (la Pharmacie Centrale de Tunisie) occupait le paysage industriel. Elle couvrait 5 à 6% des besoins de la Tunisie. Avec l'arrivée de Ben Ali au pouvoir, il y a eu une augmentation du nombre d'unités industrielles dans les domaines du médicament et des dispositifs médicaux (privatisation de l'industrie pharmaceutique).

Je conseille, entre autres, de lire le manuscrit de Mr. Dr. Lassaad Boujbel
http://www.unido.org/fileadmin/user_media/Services/PSD/Pharma/BOUJBEL-Addis-Pharma-4June2012.PDF

Nous observons, d'après les statistiques, que la couverture par la fabrication locale a connu un accroissement important entre les années 80 (6% en 1986) et l'année 2000 (46% en 2000), après cette date il y a eu une stagnation. On est toujours à 46% depuis l'an 2000.

Puis, je rappelle que la fabrication locale concerne en particulier des médicaments génériques dont le coût est relativement faible par rapport à ceux importés mais qui nous coûte aussi de la devise étrangère.

Evidemment, c'est extraordinaire que nous produisions 60% en nombre d'unités par notre propre fabrication locale, mais par contre en valeurs de dépenses budgétaires on est encore dépendant à 80% de l'importation des produits pharmaceutiques. .

Il est temps aujourd'hui de faire une analyse intelligente des publications statistiques afin de pouvoir évoluer l'industrie pharmaceutique en Tunisie et la faire sortir d'une stagnation permanente qui est à sa deuxième décennie.

Je donne quelques raisons de la stagnation de l'industrie pharmaceutique en Tunisie:
- L'entrée en vigueur des accords de TRIPS et la fin de la période de grâce en 2005 pour la Tunisie.
- La petite taille de notre marché national est un handicap pour l'innovation et la recherche pharmaceutique. Il est temps de faire un programme commun avec les pays magrébins et même au niveau africain
- L'organe exclusif d'importation (la Pharmacie Centrale de Tunisie) devrait plutôt 1) encourager l'utilisation des plantes médicinales et 2) acheter tunisien que français ou allemand en vue d'approvisionner de nos hôpitaux.

Les accords de TRIPS ont arrêté l'évolution de notre industrie pharmaceutique. Je propose d'essayer de prolonger la période de grâce pour notre pays. Puis, il faut savoir faire le premier pas vers une production pharmaceutique à 100% tunisienne en particulier à base de plantes médicinales. On ne peut pas stagner au niveau de la reproduction, les grosses têtes ne manquent pas en Tunisie'

Je donne une liste de nos laboratoires pharmaceutiques qui pourraient donner un coup de pouce à l'industrie pharmaceutique en Tunisie: Act pharma s.a, Adhe-els, adwya, Afrimed, Alliance pharma, Berg life sciences, Bms-u p s a-tunsaid, Ceva s.a. tunisie, Dar-essaydali., Dorcas, fresenius-tunisie., Galpharma et Ibn al baytar

Jamel Tazarki

in my Defence - Freddie Mercury:
https://www.youtube.com/watch?v=YkLSkBewa3o