alexametrics
Dernières news

Un steward essaye de faire passer 200 mille euros à l’aéroport Tunis-Carthage

Temps de lecture : 1 min
Un steward essaye de faire passer 200 mille euros à l’aéroport Tunis-Carthage

 

La brigade de contrôle des voyageurs à la Douane de l’aéroport Tunis-Carthage a réussi, aujourd’hui dimanche 15 décembre 2019, à faire avorter une tentative de trafic de devises par un steward. Il s'agit d'un montant de 200 mille euros en devises, soit l’équivalent de 624 mille dinars.

 

C’est ce qu’a indiqué Haythem Zanned, porte-parole officiel de la Douane sur Mosaïque Fm, précisant encore que l’argent était caché dans le pantalon du steward qui affirme avoir reçu la somme d’un collègue pour la remettre à une personne qu’il ne connaissait pas, dans un aéroport en France. Informé, le ministère public a remis le dossier à la brigade des investigations douanières pour poursuivre l’enquête.

 

 

 

D’autre part, un communiqué de la Douane apporte d’autres éclaircissements sur l’opération dans le sens où un agent de sécurité à la salle d’embarquement a remarqué un comportement suspect de l’équipage de nationalité tunisienne d’un avion alors qu’il s’apprêtait à monter à bord. Lors de son passage au portail de sécurité, les agents de la douane ont d'ailleurs détecté une liasse de billets bancaires d’un montant de 100.500 euros.

Une fouille au corps, effectuée par les agents de la Douane, a permis de découvrir une somme supplémentaire de 99.500 euros, placée au-dessous de la ceinture du pantalon du steward en question. Soit la saisie d’une somme globale de 200 mille euros.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (11)

Commenter

URMAX
| 16-12-2019 17:09
... le chef-lieu de service des mafia locales ... pour ne dire QUE ça !
...
"L'eau y est très calme" ... et "trouble" !
- Méfiez-vous toujours de l'eau qui dort ....
- Naviguer en eaux troubles, est très risqué ... des brisants / rochers peuvent se trouver à fleur d'eau ... et percer la coque de tout navire fragile s'y aventurant "malencontreusement" et les couler ...
...
La solution ?
Torpiller les brisants à leur base !

Microbio
| 16-12-2019 16:03
Et le port de La Goulette?

La révolution est toujours en marche, lentement mais sûrement et dans la bonne direction!
___________________________________________________________________
A la frontière, un homme conduit un vélo, un sac sur le porte-bagages.

Agent des douanes: "Avez-vous quelque chose à déclarer?"

Homme: "Non"

Collecteur d'impôts: "Et qu'avez-vous dans le sac?"

Homme: "Sable".

Lors de la vérification, il s'avère: en fait du sable.

Pendant une semaine entière, l'homme vient avec le vélo et le sac sur le porte-bagages tous les jours. Le huitième jour, l'agent des douanes le soupçonne.

Collecteur d'impôts: "Qu'avez-vous dans le sac?"

Homme: "Seulement du sable."

Collecteur d'impôts: "Hmm, voyons voir ..."

Le sable est tamisé cette fois. Résultat: seulement du sable.

L'homme continue de venir à la frontière tous les jours. Deux semaines plus tard, cela devient trop étrange pour le garde-frontière et il envoie le sable au laboratoire. Résultat: seulement du sable.

Après un autre mois de "transports de sable", l'agent des douanes ne peut plus le supporter et lui demande: "Eh bien, je vais vous le dire par écrit que je ne révélerai rien, mais vous faites de la contrebande. S'il vous plaît dites-moi, quoi!"

L' homme: "Vélos ..."

URMAX
| 16-12-2019 15:21
Le tout est un problème d'éducation, de civisme, de bon sens, et de Nationalisme.
...
IL y en a qui ne comprennent qu'avec le bâton !
Je regrette les triple décimètres en bois, à section carrée dans les écoles (pour commencer).
...
Ces parents-poules ne voulaient pas que l'on donne la fessée à leurs poussins ?
Voilà le résultat que de gâter les mômes à les pourrir !
Maintenant, qu'ils en assument le poids de leur fuite / exil / condamnation pénale et autres !

Monday
| 16-12-2019 14:30
200 mille euros (multiplié au moins par 3.3= 660 mille dinars), sucé du sang des tunisiens, alors que le pays agonise;

La sanction doit être proportionnelle au crime commis (car à mon pont de vue c'est un crime que d'affaiblir l'économie du pays), imaginez avec ce montant combien de dispensaires ou d'hôpitals on peut faire pour les tunisiens et les démunis.

Ce dont on a peur c'est que "ma khafiya kana a3dham"!
si on en est arrivé a attraper ce petit poisson qui ne pouvait échaper au mails du filet de la douane, il faut imaginer l'existence même d'un trafic bien organisé, c'est pourquoi il faut trouver une solution pour toute fouille systématique pour tout le personnel naviguant tunisiens et étranger (y compris les pilotes et autres, et les agents de sécurité qui ont accès à la zone international ou dans l'avion) en plus des passagers.

"Rabbi yostér Tounès wbarra", y'en a vraiment marre, après 9 ans, on en est encore chaque jours avec son lot de nouveauté, de malheur et de problème à n'en point finir, c'est ecoeurant et désolant, la Tunisie ne mérite pas ça.

URMAX
| 16-12-2019 11:10
Voila le malheur de la Tunisie : Des salauds qui ne pensent qu'à eux et non à la Nation !
Bravo aux agent de contrôle de sécurité !
(des mal-intentionnés diront : che'n zammer mel "bravo" m'te3ek ?). Des imbéciles individualistes.
....
Nous comptons beaucoup de lâches parmi notre population, préférant s'installer dans des contrés où les Lois sont strictement appliquées et la qualité de vie meilleure qu'ici, que de plutôt faire l'effort en contribuant à améliorer le pays ; Notre Pays !
Des opportunistes cherchant des "solutions faciles".
...
Pour ce stewart : Carrière brisée avec un encrier déversé sur son C.V.
Un bon séjour au frais de "plusieurs années" en perspective ...

Jimmy
| 16-12-2019 10:00
Que les diplomates, les députés exportent illégalement des devises c'est vrai ce n'est pas normal n'empêche que ce qu'a fait le steward s'appelle un délit pour lequel il faut qu'il soit sanctionné donc l'un ne justifie pas l'autre! Néanmoins il faut chercher à connaître le Pourvoyeur de fonds, car il est impossible pour lui de posséder 624 millions et en devises en plus, une fois le Pourvoyeur démasqué il faut trouver le destinataire et savoir à quoi allait servir cette somme, peut être à quelqu'un en fuite... Pour cela il faut croire le steward sur parole s'il dit que c'est pour x ou y ou z!

Zamit
| 16-12-2019 08:08
Il faut fouiller les hommes politiques, les corps diplomatiques et les députés lors de leur voyage et vous verrez que 200.000 euros c'est une goutte d'eau.

BRAVO
| 15-12-2019 21:32
Il ne faut pas oublier qu'avec l'aide du personnel des compagnies aériennes, le financement illicite de certaines ONGs ou partis politiques pourrait être pratiqué.

Barg-ellil
| 15-12-2019 20:53
Ce steward n'a vraiment pas de chance ni les connaissances qu'il faut pour l'aider . Ceci dit , la prise reste insignifiante par rapport aux millions qui échappent à la vigilance des autorités.

A . V .
| 15-12-2019 20:32
Encore sera pire si l'état donne des passeports diplomatique a certains députés voyous comme Al Karama .
Les frontières tunisiennes sont des vrais passoires pour les voyous et les bandis.
En Corée du sud ont trouvé un système pour traquer les trafiquants et ceux qui ne respectent pas la loi .
Un système , former des indicateurs qui travaillent avec les autorités du fiscs pour dénoncer les trafiquants et ceux qui sont hors la loi .

A lire aussi

Le président du parti Al Badil, Mehdi Jomâa a indiqué dans une déclaration médiatique à l’issue de

23/01/2020 21:15
0

Al Karama soutiendra, sous conditions, le futur gouvernement d’Elyes Fakhfakh.

23/01/2020 20:48
3

Le secrétaire général de Tahya Tounes, Selim Azzabi, a rencontré ce jeudi 23 janvier 2020, le chef

23/01/2020 20:17
2

Le président de la République, Kaïs Saïed a reçu, ce jeudi 23 janvier 2020, le ministre allemand des

23/01/2020 19:38
5

Newsletter