alexametrics
vendredi 02 décembre 2022
Heure de Tunis : 14:22
Dernières news
Signature d’un accord de partenariat entre Mattel et Huawei
05/10/2022 | 15:55
1 min
Signature d’un accord de partenariat entre Mattel et Huawei

 

Mattel, filiale du Groupe Tunisie Telecom en Mauritanie, a signé un accord de partenariat stratégique avec Huawei pour le renforcement de ses infrastructures Haut Débit et le développement de services numériques à destination de sa clientèle particuliers et entreprises et qui vise à consolider ses performances et sa position sur le marché.

Ont procédé à la signature de cet accord, le directeur général de Mattel Elyes Ben Sassi et le vice-président Huawei pour la région de l’Afrique du Nord Jerry Cui.

 

A cette occasion, M. Ben Sassi a affirmé : « Le contrat conclu aujourd’hui avec Huawei rentre dans le cadre de notre ambitieux programme d’investissement. Il nous permettra de renforcer davantage nos infrastructures par des équipements à la pointe de la technologie et positionner Mattel en tant que leader sur le marché du Très Haut Débit en Mauritanie offrant des services innovants et contribuant au développement de l’économie numérique du pays ».

Pour sa part, M. Cui a considéré que ce contrat-cadre représente une nouvelle preuve de confiance qui caractérise les relations entre les deux entreprises. Et d’assurer que son groupe réitère son engagement ferme à accompagner Mattel pour atteindre son plein potentiel, en mettant à sa disposition un line-up complet de solutions, produits et services, à la fois compétitifs et sécurisés, permettant à Mattel de se développer et de prospérer.

 

Rappelons que Mattel est le premier opérateur de téléphonie mobile en Mauritanie et l’acteur principal des nouvelles technologies d’information du pays.

Il a enregistré au premier semestre 2022 une croissance importante de son chiffre d’affaires et de son EBITDA ainsi qu’une augmentation de sa part de marché, confirmant ainsi la dynamique de croissance enregistrée depuis la mise en place de son plan stratégique de développement en 2019.

 

I.N

05/10/2022 | 15:55
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Gardons un minimum d'honnêteté!
Les compétences tunisiennes en tant que plateforme intelligente entre les entreprises multinationales et l'Afrique en voie de développement.
a posté le 06-10-2022 à 07:13
Ce modèle de société de services à l'exemple de Mattel est une très bonne démonstration d'une entreprise publique qui ose opérer dans une mentalité commerciale.

A mon avis, l'intention ne devrait pas consister à privatiser les entreprises publiques et les offrir à un prix dérisoire à notre oligarchie entrepreneuse, non ce que dont ont besoin nos entreprises publiques est plutôt le fait de devoir opérer dans une mentalité commerciale et ceci même si elles sont la propriété de l'?tat tunisien. Il faut que l'on se débarrasse de cette idée archaïque que les entreprises publiques ne devraient pas être commerciales.
-->
Et ainsi on pourrait se demander, comment les entreprises publiques pourraient acquérir un esprit commerciale? La réponse est évidente, Il faut accorder à nos entreprises publiques plus d'autonomie, ce qui signifie qu'elles ne devraient pas fonctionner selon les désirs intuitifs de nos ministères. Il faut y placer plutôt des directeurs commerciaux compétents avec un savoir-faire dans la gestion des grandes entreprises et les laisser faire sans l'intervention de nos fonctionnaires.
-->
Nos ministères et notre gouvernement devraient contrôler plutôt la performance de nos entreprises publiques par des indicateurs prédéfinis.
-->
De ce fait, nos entreprises publiques ont plutôt besoin de conseils stratégiques et non pas administratifs dont les membres étaient imposés par le parti politique gagnant de l'élection législative --> c'était la faute de notre ex-troïka qui n'acceptait que les considérations politiques qui n'avaient rien à voir avec le coté commerciale de nos entreprises publiques...

Puis, il faudrait éviter l'effet domino qui est une réaction en chaîne qui peut se produire lorsqu'un changement mineur provoque un changement comparable à proximité, qui provoquera un autre changement similaire --> je m'explique: la Sonede fait énormément de perte et elle est ainsi incapable de payer Steg, --> et de ce fait (par conséquent) Steg est aussi en difficulté --> et ainsi le collapse de Sonede pourrait entraîner aussi le collapse de Steg
-->
on avait au juste une entreprise étatique en très grande difficulté et voilà que l'on a deux'?'
Les dettes croisées sans remboursement entre les entreprises publiques sont complètement absurdes, et on risquerait ainsi même de ruiner la totalité de nos entreprises publiques par ce que l'on appelle "Réaction en chaîne"


Fazit:
- Nos entreprises publiques engendrent de très grandes compétences que l'on pourrait commercialiser sous forme de services en Afrique et ailleurs en collaboration avec des partenaires étrangers à l'image de Huawei:
- Commerce, transports, hébergement et restauration ;
- Information et communication à l'image de Mattel / Tunisie Telecom
- Activités financières et d'assurance ;
- Activités immobilières ;
- Activités scientifiques et techniques ; services administratifs et de soutien
- entreprise de services médicaux
- etc., etc., etc.

Certes, il faudrait aussi éviter des investissements à la con comme celui de Tunisie Telecom à Malte: nous avons injecté notre argent de l'endettement afin de construire les réseaux de télécommunications à haut débit de Malte, sans avoir droit aux dividendes :((

bonne journée