alexametrics
Dernières news

Réponse incendiaire de Khaled Krichi à Abdelkarim Harouni

Temps de lecture : 1 min
Réponse incendiaire de Khaled Krichi à Abdelkarim Harouni

Le dirigeant au sein du mouvement Echaâb, Khaled Krichi a répondu d’une manière virulente à Abdelkarim Harouni à travers un statut publié, dimanche 10 novembre 2019, suite aux accusations portées à l’encontre du mouvement Echaâb et Attayar, faisant mention d'une entrave à la formation du gouvernement.

 

« Echaâb et Attayar ne possèdent que, respectivement, 15 et 22 sièges sur un total de 217. Ainsi, Ennahdha pourrait former son gouvernement d’une manière aisée sans avoir besoin d’eux. Toujours est-il, le rejet d’Echaâb et d’Attayar des conditions posées par Ennahdha n'implique pas qu’ils tendent à bloquer la formation du gouvernement. Au contraire, ils cherchent la formation d’un gouvernement stable bénéficiant d’un large soutien politique pour le salut de la Tunisie », indique Khaled Krichi.

 

Il a ajouté, « les accusations de Harouni nous rappelle le comportement d'un jeune homme qui, après avoir été rejeté par une demoiselle, commence à la traiter de tous les noms », poursuivant qu’il défie M. Harouni s’il fournit la moindre preuve selon laquelle le mouvement Echaâb aurait revendiqué ne serait-ce qu'un portefeuille ministériel.

 

S.H


 

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

observator
| 11-11-2019 15:04
Voilà un mouvement qui a obtenu 15 sièges au parlement et pour une éventuelle participation à un gouvernement ne revendique pas de poste ministériel !!!!
Je rappelle à ce monsieur que dans un système démocratique les partis vont aux élections , avant tout, pour prendre le pouvoir ou y particioer pour tenir le minimum d'engagements envers ceux qui les ont élus.
Or dès le soir des élections des législatives et la sortie des sondages, Echaab et Tayar se sont inscrits dans une logique d'éternels d'opposants et se sont surtout attaqués à Ennahda parti arrivé premier et un potentiel grand allié de ces deux mouvements dans la perspective de la formation d un future gouvernement dans le sens du souhait populaire.
La majorité du peuple tunisien attendent de vous d'etre des acteurs dans un tel gouvernement en tout cas sans tous ces grands corrompus qui ont pillé et le pays et qui n'attendent qu'une seule chose c est l echec de la volonté populaire matérialisée par les résultats des élections pour rebondir sur le pouvoir.
Je suis resté hébété en regardant Tayar et Echaaab faire le sale boulot à la place du système corrompu quand ils s'adressent aux médias de ce système pourri.
Ce dernier leur a ouvert ses médias à tel point qu'on dirait qu il y a deux adversaires dans ce pays, Tayar et Echaab d un côté et Ennahda de l'autre. Les dirigeants du Tayar et d'Echaab n'ouvrent leurs bouches que pour pointer Ennahdha alors que ceux qui ont voté pour eux s'attendent d'eux qu'ils mouillent leurs chemises.
Tout se passe comme s'il y a une volonté manifeste chez les dirigeants de ces deux formations de tout faire pour ne pas participer sérieusement à la formation d un gouvernement populaire dans l'esprit des élections. Le fauteuil de l'opposant à l'ARP est beaucoup plus reposant il est vrai. On y vient on gueule et puis on rentre sans prendre trop de risques ni perdre trop d énergie que quelques caloris.
On se rappelle que Monsieur Abbou avait quitté le gouvernement de la Troïka et s'est "mis" dans l'opposition dans les moments les plus difficile ou la contre-révolution mettait le paquet pour faire avorter la transition démocratique.
C est bien de quitté le navire dans les pires moments de la tempête.
Ce faisant objectivement Abbou a servi la contre-révolution.
Je n ai jamais été nahthaoui mais je le répète sans la résistance et les man'?uvres d'Ennahdha, de la neutralité
de notre armée, et la mobilisation des forces vivent du pays , il y a de très fortes que les élections 2019 n auraient pas eu lieu et Tatar et Echaab n'auraient pas été là ou ils sont aujourd'hui.
Donc qu'on arrête cette adolescence éternelle d'opposants politiques.
Il faut former un gouvernement populaire reflétant la volonté populaire avec un programme minimal dans le sens de l'intérêt des tunisiens et du pays en tenant compte de toutes les contraintes internes et externes.
Ne restez pas des éternels adolescents en politique, allez mouiller vos chemises si non le peuple ne vous pardonnera pas la prochaine fois et vous sanctionnera.
Mais avant cela, vous n'avez pas le droit de jouer avec les voix de tous ceux qui vont ont élus souvent des gens modestes des zwawla qui ont cru à vos promesses et qui attendent de voir leurs conditions économiques et sociales améliorées, moins de corruption plus de libertés et de considération.
Je vous rappelle que le peuple tunisien sait juger les élus et à conscience de tout ce sui se passe dans ce pays..
Il l a démontré lors de ces élections.
Et à l'avenir, il sera plus déterminé à punir ceux qui l'auront trahi.

CITOYEN
| 11-11-2019 14:09
Avant de publier un article, il faut le lire et le relire. Votre texte contient beaucoup de fautes de langue indignes d'un "journaliste".

biz
| 11-11-2019 13:33
pauvre tunisie dans qulles mains est tombée tous ceux islamistes nahdhaoui aux enfers sans pitié

RIGOLO
| 11-11-2019 13:22
Les choses bougent dans des sens croisés ! Chacun s'accroche à fond par ses mains et ses pieds pour ne pas tomber de la chaise du parlement. En plus il rêve d'en avoir mieux ! HEL MIN MAZID ?Pour le reste ce n'est que du tape à l'oeil ! ...........

Aldo
| 11-11-2019 12:01
Avant que ça soit trop tard , ATTENTION ça ne va pas être facile , ils vont pourrir la vie des tunisiens , cassez leurs genoux tout de suite .

A lire aussi

« Ces informations n’ont aucun fondement. Les photos et statues de Habib Bourguiba sont à leurs

15/12/2019 17:00
8

Le député et président de la commission provisoire des Finances, Iyadh Elloumi est intervenu, ce

15/12/2019 16:41
8

Aujourd’hui, les autorités tunisiennes ont donné l’ordre d’accoster le navire conformément aux

15/12/2019 14:57
2

Newsletter