alexametrics
lundi 03 octobre 2022
Heure de Tunis : 05:17
Dernières news
Raoudha Karafi : l’exclusion des magistrats révoqués du mouvement est illégale et immorale
18/08/2022 | 16:25
1 min
Raoudha Karafi : l’exclusion des magistrats révoqués du mouvement est illégale et immorale

La présidente d’honneur de l’association des magistrats tunisiens (AMT), Raoudha Karafi, a indiqué ce jeudi 18 août 2022, lors de son passage sur les ondes de Mosaïque FM, que le dernier mot revient au Tribunal administratif concernant le dossier des magistrats révoqués qui avait décidé de suspendre la décision de révocation.

 

Raoudha Karafi a assuré que le président de la République est contraint d’appliquer la décision du Tribunal administratif concernant la suspension de la révocation des magistrats, tout comme le ministère de la Justice. « En tant que professeur de droit constitutionnel, Kaïs Saïed sait pertinemment que la décision du Tribunal administratif ne peut être occultée que s’il existe un texte l’empêchant. Sur le plan politique, Kaïs Saïed a laissé la porte ouverte pour la régularisation des dossiers d’une manière institutionnelle. Ainsi il se doit de respecter les résultats des recours », a-t-elle affirmé.

 

Raoudha Karafi a considéré que la décision du Tribunal administratif avait rétabli leur qualité aux magistrats révoqués, soulignant que leur exclusion du mouvement dans le corps des magistrats est illégale et immorale.

 

On rappellera que le ministère de la Justice est revenu dimanche sur l’affaire des juges révoqués en affirmant, dans un communiqué, qu’envertu du décret 35 rédigé le 1er juin 2022, les juges révoqués font l’objet de poursuites pénales.

Le Tribunal administratif avait décidé de suspendre l'application de la décision de révocation en faveur de près de cinquante magistrats sur un ensemble de 57 juges révoqués.

 

S.H

18/08/2022 | 16:25
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Abidi
Immoral
a posté le 19-08-2022 à 12:41
Mme svp et leur agissements et comportement étaient normal et en rapport avec la morale et puis si le tribunal administratif a une autorité supérieure à celle du président de la République autant le prendre pour président
Mansour Lahyani
Réponse à Abidi
a posté le à 11:45
Enfin une parole raisonnable : le Tribunal Administratif a effectvement une autorité supérieure à celle du président ! C'est bien de le reconnaître, enfin !!!
Mansour Lahyani
Et alors ?
a posté le 19-08-2022 à 10:22
Tout le monde s'en fiche, en général et en particulier... Seule importe la satisfaction immorale et illégale du détenteur illégal et illégitime de tous les pouvoirs !
Nino
Nous aussi
a posté le à 23:31
Lahyani en s'en fiche de ton avis aussi... Tu t'apercoit
A4
Immoral ?
a posté le 18-08-2022 à 21:46
Ce qui est encore plus immoral, c'est la justice qui protège les assassins !!!
Qui a tué Chokri BELAID ?
The Mirror
Le Président Said démasque les magouilles du Tribunal administratif
a posté le 18-08-2022 à 21:01
Dans son discours d'hier, le Président Said est revenu sur le Tribunal administratif, en relation avec les juges révoqués.

- en janvier 2013, le Tribunal administratif s'est déclaré incompétent pour se prononcer sur les décisions de l'ANC (Assemblée nationale constituante),
- en août 2022, le Tribunal administratif annule le décret présidentiel sur la révocation de 57 juges, et demande avec insistance et arrogante au ministre de la Justice, de permettre immédiatement aux juges révoqués, de reprendre leur travail.

Je parlais des juges de Bhiri, maintenant, je peux parler des juges de Bhiri et du Tribunal administratif de Bhiri.
Mansour Lahyani
Réponse à The Mirror
a posté le à 10:25
Magnifique, de bêtise et de connerie, votre post : vous avez atteint le maximum qu'on pouvait attendre de vous... Mais je suis persuadé que vous ferez encore mieux la prochaine fois !!
Zba
Les masques sont tombés !
a posté le 18-08-2022 à 20:08
Mme karafi est une grande déception,comme elle comme cette association amt.
En 10 ans, on a vu que le corporatisme, l'opportunisme et les magouilles surtout chez cette femme qui dit quelque chose et elle fait le contraire
Le service de la justice est à son plus bas niveau
Des grèves pour des mois, des rémunérations egales à celles ministres, la prostitution chez les juges, le blanchiment d'argent, les pots de vins,...
Des compromis avec ennahdha et nida touness, et tous les corrompus .
Si la magistrature et si toi même madame raoudha etait propre et intègre, JAMAIS, JAMAIS , EL AKREMI ET TAIEB RACHED ne seraient respectivement procureur général de la république et 1er président de la cour de cassation
Vous faîtes partie d'une classe sale et corrompue

Houcine
Invoquer la morale ?
a posté le 18-08-2022 à 19:16
La morale est une catégorie floue, et on pourrait même dire morales au pluriel.
Selon les cultures, les conditions historiques, et les peuples, morale varie.
Pour ce qui concerne les magistrats de façon générale, on peut douter de leur morale.
Considérant les cas de ceux ayant été écartés, madame se souviendra sans doute des égards qu'elle et eux accordent aux justiciables et néanmoins citoyens, et devrait avoir à l'esprit qu'on parle de charges contre les juges cités.
En bonne justice, par conséquent, la prudence commanderait qu'elle s'abstienne de nous jeter des formules générales.
Il faudrait avoir le sens de la morale pour en inférer.
The Mirror
Les magistrats révoqués, c'est-à-dire les magistrats de Bhiri
a posté le 18-08-2022 à 19:03
Je ne veux pas être incorrect avec vous chère Madame, je me limiterais à deux remarques:

- tout le monde sait que vous êtes une alliée active d'Ennahdha. Vous avez été gracieusement payée pour cette alliance avec les khouanjia, et aujourd'hui, vous essayez de nous faire avaler vos saloperies de morale, pour défendre des juges révoqués,
- vous savez bien Madame que les juges révoqués, ne sont rien d'autre que les juges utilisés par Bhiri, pour blanchir les crimes d'Ennahdha. Ces juges ont trahi leur profession, leur conscience et leur pays. Ces juges ne méritent pas le coup de pieds, ils méritent la peine capitale, tous, sans exception.
Ancien '?lu de la république française
Madame une goutte de goudron fait gâter un bidon du miel attention attention la guerre civile n'est pas exclue
a posté le 18-08-2022 à 18:53
Madame, s'il vous plaît arrêter de mentir, j'ai sillonné beaucoup des pays européens pendant le mois de juillet, j'ai honte pour vous, vous avez dégradé vos propres images , quand je dis, je suis d'origine tunisienne, la première chose que j'entends, la justice en Tunisie est gravement malade, j'ai des amis européens qui me disent pourquoi la corruption dans les pays musulmans est partout , il y'a aussi énormément des personnes qui me disent pourtant dans la religion musulmane est strictement interdite , je me souviens d'une juge, elle m'avait dis tant que la justice tunisienne est cancérigène le président de la république Tunisienne aura énormément de travail pour remettre le pays sur pieds , madame je pense que vous allez pousser le peuple tunisien a réagir sévèrement, vous êtes prévenu chacun assume sa responsabilité
Bruno
La vérité
a posté le 18-08-2022 à 18:09
Où en est l'affaire de son fils accusé pour terrorisme et blanchi par Ennahdha ? Cette femme corrompue ose défendre ses semblables. Elle devrait revoir ses cours de droit. Le verdict du tribunal administratif ne peut être appliqué tant que ces juges limogés ont des procès en cours. De même le tribunal n'est pasdans ses habilité d'arrêter l'application dudécret présidentiel selon l'article 117. Le tribunal administratif a enfreint la loi.
veritas
Raouda parle de morale '?'?
a posté le 18-08-2022 à 18:08
Mme vous une alliée des criminels islamistes comme plusieurs de vos collègues qui ont créer l'état des juges au dessus de l'état '?'
Par ce que vous avez une religion vous pensez que vous êtes dispensée d'avoir une morale chose que vous demandez aux autres '?'Raouda parle de morale c'est le comble .
Risque
d'amalgame...
a posté le 18-08-2022 à 17:57
Aujourd'hui, nous vivons un grand risque d'amalgame entre un "état de droit" et un "état des juges". Dans toutes les démocraties qui se respectent, le juge n'est pas une autorité, mais un fonctionnaire de l'état auquel il appartient. En matière de droit et concernant les juges révoqués, les poursuites judiciaires administratives peuvent, le cas échéant, être suivies de poursuites judiciaires pénales. Tout dépend de la nature des accusations et de la consistance des dossiers présentés par le ministère public. Dans les cas en question, (soupçons de corruption, abus de pouvoir et malversations), seules des procédures judiciaires pénales pourraient innocenter définitivement les juges révoqués. Si la justice pénale innocente les juges révoqués, ces derniers doivent être dédommagés moralement et matériellement avant de regagner leurs postes avec tous les honneurs. Ces procédures légales sont communément admises dans les systèmes judiciaires de tous les pays démocratiques du monde occidental.
Tintin
Exactement madame...
a posté le 18-08-2022 à 17:53
KS est professeur de droit constitutionnel, donc s'il a fait c'est que il sait ce qu'il fait. Par contre vous autres vous êtes tous à côté de la plaque. Il vaut mieux pour vous de retourner sur les bancs de fac et vous recycler.
Dark vador
Madame vous êtes hors jeux
a posté le 18-08-2022 à 17:15
Attention, les magistrats qui ont traîner les pieds pendant 11 ans et infeodé au clan Bhiri et les partis de la troïka et surtout les nahadaoui, pour les citoyens lamda vous ete haïs bien pire que Israël
nono
tttttttttt
a posté le 18-08-2022 à 16:46
va les remonter le moral
il y a que des hauts parleurs
aidez votre président au lieu de critiquera