alexametrics
lundi 25 janvier 2021
Heure de Tunis : 04:47
Dernières news
Près de 45% de la population active travaille dans l’informel
18/09/2020 | 14:56
1 min
Près de 45% de la population active travaille dans l’informel

 

Les dernières statistiques publiées ce vendredi 18 septembre 2020 par l'Institut national de la statistique (INS) sont sidérantes et prouvent à quel point notre économie est gangrénée par le secteur informel et à quel point notre système fiscal est inéquitable, tout le poids étant porté par le contribuable honnête.

 

En effet et selon les indicateurs publiés, élaborés à partir qu’enquêtes réalisées au cours des 2ème, 3ème et 4ème trimestres 2019, 44,8% de la population active soit 1.598.500 personnes travaillent dans le circuit informel, dans le sens où leur employeur n’a pas d’identifiant fiscal et n’a pas de comptabilité régulière déposée auprès du fisc annuellement. Hors du secteur de l’agriculture et de la pêche, 1.178.500 travailleurs sont concernés, soit 38,3% du total des actifs. Ce qui est un chiffre assez conséquent.

 

Le même rapport établit que ceux qui travaillent dans l’informel sont plutôt des hommes que des femmes. Selon les chiffres présentés du 4ème trimestre 2019, 81,2% d’hommes (1.297.600 personnes) contre seulement 18,8 de femmes (301.100 personnes) œuvrent dans le circuit non-officiel.

 

Selon les secteurs d’activités, celui de l’agriculture et de la pêche arrive en première position avec 85,6% de travailleurs œuvrant dans le secteur informel, suivi par celui de la construction et des travaux publics avec un taux de 69,2% et enfin celui du commerce avec 64,7%. Ces trois secteurs emploient les 2/3 de travailleurs dans l’informel.

Selon la situation professionnelle de ces travailleurs, 810.800 sont des salariés et 680.300 travaillent pour leur propre compte.

 

Qu’ils soient employés ou entreprises, ces travailleurs privent ainsi l’Etat de ressources importantes pour la clôture du budget et pour assurer le développement du pays, notamment en ce qui concerne la santé, l’éducation, le transport et l’infrastructure.

 

I.N

18/09/2020 | 14:56
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Alya
Ca me rappelle la Grèce il y a quelques années
a posté le 18-09-2020 à 17:07
Ils étaient 70/ 100 à travailler dans l informel. Le problème en Tunisie que plusieurs tunisiens ne savent pas qu ils hors la loi.LA CONTREBANDE N ETANT PAS UN RIBA. DONC LICITE POUR EUX.ILS S EN FOUTENT QUES LE CONTRIBUABLE HONN'?TE ASSURE L EDUCATION DE LEUR ENFANTS,LEURS SOINS DE SANTE,LETAT DE LEURS ROUTES ETC......
Lamine
L informel
a posté le 18-09-2020 à 15:58
En Tunisie il y'a 2,4 million de motos SANS ASSURANCE, vous vous rendez compte le manque à gagner pour les caisses de l état ?