alexametrics
lundi 22 avril 2024
Heure de Tunis : 10:17
Dernières news
Où en est la consultation nationale sur l’éducation ?
27/10/2023 | 11:01
1 min
Où en est la consultation nationale sur l’éducation ?

 

La consultation nationale sur l’éducation a débuté le 15 septembre 2023. Jusqu’à ce jour, elle a mobilisé 315.482 participants. 150.590 sont des hommes et 164.892, des femmes.

Ce sont les 41-65 ans qui se sont le plus mobilisés pour répondre aux questions posées, soit 26,4% des participants. Ils sont suivis par les 12-15 ans (23,4%) et ensuite par les 16-20 ans (19%).

 

 

Les gouvernorats ayant enregistré le plus grand nombre de participants jusqu’à présent sont, dans l’ordre :

-      Sfax (31.780)

-      Tunis (24.200)

-      Nabeul (21.742)

-      Ben Arous (19.660)

-      Monastir (18.531)

-      Sousse (17.751)

 

Dans le monde, les pays ayant le plus participé sont :

-       France (578)

-        Allemagne (203)

-        Qatar (191)

-        Arabie Saoudite (170)

 

Annoncée par le président de la République, le 10 août 2023, lors de la célébration de la Journée du Savoir au palais de Carthage, la consultation nationale relative au Conseil Supérieur de l'Éducation, créé en vertu de la Constitution  afin de mettre en place une loi concernant cette nouvelle institution constitutionnelle.

A cette occasion, Kaïs Saïed avait souligné que « l’instauration d’un nouveau système éducatif est une priorité étant donné que les mesures qui ont été prises par le passé n’ont fait qu’affaiblir le plus important des services publics, à savoir l’éducation et l’enseignement ».

 

R.B.H

27/10/2023 | 11:01
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Tunisino
Quelle méthode?
a posté le 27-10-2023 à 18:52
315 milles participants après toutes les compagnes entreprises et l'argent gaspillé, c'est peu, d'où il faut se poser les bonnes questions avant de fuir vers l'avant comme pour les autres consultations. Qui reforme pour qui, les simples citoyens pour les vrais experts ou les vrais experts pour les simples citoyens? Reformer dans quel but, développer le pays ou satisfaire des fantasmes personnels malades? Quelle est la mission d'une machine éducative, produire des diplômés suivant les besoins du pays ou pour les jeter dans la nature? Pourquoi et comment identifier et former les meilleures têtes, pour les exploiter afin de servir le pays ou pour les marginaliser? La guerre de Gaza doit donner de la vision aux littéraires et illettrés de la république des imbéciles qui ne reconnaissent que le passé, le présent et le futur n'existent pas pour eux, mais aussi les citoyens qui sont sensés être servis. La planification stratégique, au sens anglophone, est incontournable pour économiser du temps, de l'effort, et de l'argent afin de rendre la Tunisie un pays non seulement développé mais aussi avancé. C'est possible, dans quelques dizaines d'année, suivant une planification scientifique où les littéraires et illettrés sont de simples spectateurs.
Hassine
Bn
a posté le 27-10-2023 à 16:01
Ou est la touche du chroniqueur,journaliste
Article trop sec