alexametrics
mercredi 17 août 2022
Heure de Tunis : 20:01
Dernières news
Nabil Karoui dépose sa candidature à la présidentielle
02/08/2019 | 08:39
1 min
Nabil Karoui dépose sa candidature à la présidentielle

 

Le patron de Nessma et président de « Au cœur de la Tunisie », Nabil Karoui, s’est rendu ce vendredi 2 août 2019, au siège de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (Isie), déposer officiellement sa candidature à l’élection présidentielle.

 

Les dépôts des candidatures sont possibles du 2 au 9 août d’après le nouveau calendrier de l’Isie. L’élection présidentielle anticipée aura lieu le 15 septembre 2019.

 

I.L.

02/08/2019 | 08:39
1 min
Suivez-nous

Commentaires (14)

Commenter

Maxula
| 03-08-2019 20:59
"Il a trompé son vieillard père en tendance de ses propres intérêts personnels." !!!
"son avidité du profit personnel" !!!
"on a voulu le mettre en balance pour faire l'équilibre avec la force électorale du parti d'Ennahdha." !!!
"La destitution du premier ministre Mahdi Jomaa" !!!
"j'en doute jusqu'aux Cieux" !!!
"pour s'acquérir une immunité du côté de l'opinion publique" !!!
"l'initiateur principal de cet enterrement emphatique du défunt" !!!

J'en passe et des incongruités plus hilarantes les unes que les autres !
Le reste est à l'avenant, sans queue ni tête et d'une fadeur ampoulée à souhait !

"Vive la liberté d'expression." ?

Certes ! Mais à bas la liberté d'expression en charabia et tout en boursouflures puantes !
Maxula.

Abel Chater
| 03-08-2019 13:20
J'en suis sûr et certain que Hafedh, le fils du défunt président Béji Caïd Essebsi, ne finira qu'à la manière de la veuve de Mao Zedong, en Chine. Il a trop abusé d'un pouvoir qui ne lui appartient nullement. Il a trompé son vieillard père en tendance de ses propres intérêts personnels. Il a tout manipulé suivant son avidité du profit personnel. Il a tout vendu au plus payant. Il a intrigué contre la réussite de notre transition démocratique. Tous ceux qui l'avaient côtoyé témoignent de la machinerie des "Trabelsia" dont il s'est monopolisé pour lui et pour sa famille. Les nominations qui passaient par lui. La monopolisation d'une grande partie du commerce avec les boissons alcoolisées. La destruction du parti Nidaa Tounes, qu'on a voulu le mettre en balance pour faire l'équilibre avec la force électorale du parti d'Ennahdha. La destitution du premier ministre Mahdi Jomaa, après seulement une année et la destitution de son successeur Habib Essid, après seulement une année et demie, à cause de rixes hiérarchiques qu'ils avaient eues plutôt avec Hafedh Caïd Essebsi, qu'avec son vieillard père le défunt Béji Caïd Essebsi. Sa guerre déclarée contre l'actuel premier ministre Youssef Chahed, jusqu'à l'avoir chassé de Nidaa Tounes. Et la liste des méfaits de Hafedh Caïd Essebsi, ne s'arrête sûrement pas là ni qu'il n'ait jamais reculé devant quoi que ce soit. C'est pour cela d'ailleurs, que j'en doute jusqu'aux Cieux, qu'il est l'initiateur principal de cet enterrement emphatique du défunt président Béji Caïd Essebsi, pour s'acquérir une immunité du côté de l'opinion publique. Surtout après évaluation du comportement anormalement domestique du ministre de la Défense Abdelkerim Zbidi, qui ne cherchait qu'à témoigner sa reconnaissance à la famille du défunt président, dans l'espérance qu'elle le maintienne dans son futur clan. La manipulation médiatique qui s'ensuivit autour d'Abdelkerim Zbidi, comme poussent les champignons sauvages autour d'un arbre, le témoignent explicitement. Un jeu sauvage et irresponsable trouve lieu au sein de notre démocratie, par le biais des résidus des dictateurs.
Comme l'armée tunisienne a été depuis le début de la Révolution du 14 janvier 2011, le garant principal de la réussite de la Révolution et de la libération des Tunisiens des sangsues postindépendances de 1956, il est donc temps d'appeler sa Justice militaire, à la vigilance contre ces sauvages du profit personnel et familial.
Maintenant, que le premier ministre Youssef Chahed, témoigne lui-même explicitement et sous serment, qu'il devait rencontrer le président Béji Caïd Essebsi, la veille de la fin des délais fixés pour la promulgation des amendements, et que la rencontre a été annulée à la dernière minute, illégalement, mystérieusement et contre les intérêts vitaux de notre deuxième République, par cette même famille du président qui devait l'avoir séquestré pour l'empêcher de signer, afin de rendre service à leur ami et bienfaiteur Nabil Karoui, il est expressément requis de toutes les Instances juridiques du pays, de rendre justice au peuple tunisien, à sa démocratie et à sa Révolution. D'ailleurs, la hâte de ce même Nabil Karoui, de présenter son dossier à la présidence avec son habituelle «guèfla etsir», le témoigne à 100%.
Il ne faut vraiment pas être juriste ni prophète, pour comprendre qu'il s'agit-là d'une haute trahison contre la Patrie tunisienne, contre la sécurité de la Tunisie et contre sa marche démocratique. Ils vendent le pays aux riches d'Italie Silvio Berlusconi par le biais de Nabil Karoui et au riche de France, Guillaume Rambourg, par le biais de sa femme tunisienne Olfa Terras.
Les deux Procureurs de l'Etat du côté de la Justice civile et du côté de la Justice militaire, sont appelés à sauver notre Patrie la Tunisie, de ces nouveaux «Trabelsia» de Hafedh Caïd Essebsi.
Vive la Justice tunisienne.

Abel Chater
| 03-08-2019 11:03
Faites attention à la corruption de vos modérateurs par le clan Nabil Karoui-Hafedh Caïd Essebsi.
Tout ce que j'écris dernièrement au sujet de ces deux personnes, est automatiquement censuré par vos modérateurs. Un parti-pris des plus malhonnêtes du journalisme. Est-ce que BN est aussi corruptible comme tant d'autres journaux électroniques?
Sachez s'il vous plaît que rien ne prévaut l'honnêteté médiatique, même par l'autocritique. Et c'est pour cela que j'accompagne Nizar Bahloul et son journal de BN, depuis leur départ avant la Révolution.
Ne changez pas la bonne voie du sérieux et de la crédibilité acquis par BN. Prenez leçon d'Al Jazeera, comment elle s'est transformée en l'unique source d'informations crédible dans le monde arabe, malgré tous ses concurrents transformés en ennemis par Etats et par gouvernements. La partialité est une autodestruction à long terme. L'argent Haram s'évapore par l'alcool du plaisir artificiel. Vos lecteurs ne sont pas dupes comme la poignée de chômeurs ratés, qui transforment BN en leur Facebook, sans le moindre plus pour les autres.
Si vous avez tant peur de mes écritures, dites-le moi, afin de ne plus écrire que suivant la banalité et la débilité des bergers qui bêlent ici à longueur des journées, sans qu'ils ne puissent être lus par les sérieux. De l'urine en plein Sahara.

Maxula
| 03-08-2019 00:25
J'ai cru reconnaître ce pauvre Ben Brik dans la "daawoua metlézma" qui accompagnait le futur repris de justice et prétendant au poste de président à la place du président ?
L'employé de son patron, et présumé écrivaillon, vise peut-être le poste de "ministre de la cuculture" si d'aventure le Karoui arrive à décrocher le Graal ?
Autrement, c'est le chapeau à grelots qui les attend tous les deux !
Je ne vous dis que ça, on n'a pas fini de se bidonner.. ..et d'être la risée du monde !
Car plus on est de fous et plus on rit !
Maxula.

HatemC
| 02-08-2019 22:07
Procession

HatemC
| 02-08-2019 21:56
Minable clown '?' Bouna BenAli '?' sidné echikh '?' va où le vent te mène '?' minable sans plus '?' tire toi voyou '?' HC

Microbio
| 02-08-2019 16:41
La Camorra avec ses Tanks tunisiens en marche !

Microbio
| 02-08-2019 15:21
.

Jimmy
| 02-08-2019 13:58
Allahou a7ad Allahou a7ad we NK ma kifou 7ad ! Cet enfant gâté et gaga se prend déjà pour son père spirituel et marche sur ses pas! Heureusement que le ridicule ne tue pas.

Carthage Libre
| 02-08-2019 11:28
Le "Condottiere" au milieu.

Ce Karoui, qui s'alliera à 110% avec les frères islamiques d'Ennahdha va continuer à partager le gateau avec eux : ils mettront la Tunisie à genou, et devant la carte de la Tunisie, ils diront "un morceau pour toi, un morceau pour moi".

Ces gens n'agiront jamais, jamais, jamais par Patriotisme. Juste pouvoir + Argent, plus d'argent.