alexametrics
Dernières news

Marouen Abassi : la Tunisie a tout pour devenir un Hub technologique régional

Temps de lecture : 3 min
Marouen Abassi : la Tunisie a tout pour devenir un Hub technologique régional

 

 

« La Tunisie est en possession de tous les moyens pour devenir un Hub technologique régional. Désormais, les efforts seront déployés sur une optique d’inclusivité à même de permettre de passer à la vitesse supérieure dans le développement technologique dans notre pays ». Tel est en substance le message de M. Marouen Abassi, Gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie (BCT), hier mercredi 11 décembre 2019, à l’ouverture de la réunion de consultation avec l’écosystème de l’innovation en Tunisie, au cours de laquelle il a été annoncé :

- Le lancement d’une « Sandbox réglementaire » auprès de la BCT : environnement de test pour accompagner l’expérimentation de solutions innovantes à petite échelle et avec des clients réels.

- La création d’un « Comité BCT - Fintech », d’un site web orienté technologies financières et d’un « BCT-LAB »

- « FINTECH@bct.gov.tn » : adresse email dédiée à l’écosystème Fintech.

 

« La BCT, a-t-il souligné, œuvre dans une approche participative se basant essentiellement sur l’ouverture, la communication et l’interaction avec l’écosystème des Fintechs. A cet effet, le Comité Fintech ; créé récemment au sein de la Banque, tendra à faire le relais entre le régulateur, la BCT en l’occurrence et l’écosystème de l’innovation en Tunisie ». Et d’annoncer qu’un « site web dédié à cette fonction sera lancé prochainement. Aussi, deux Projets Stratégiques, en cours, visent la création d’un « BCT-LAB » et le lancement d’une « Sandbox réglementaire ».

Cette rencontre a été consacrée à la présentation de la politique adoptée par la BCT en vue de promouvoir l’innovation dans le secteur bancaire et financier. Ce fut, également, l’occasion d’exposer les modalités de fonctionnement de la Sandbox réglementaire avant son lancement officiel vers la fin du mois de janvier 2020 et de recueillir les observations quant à la démarche adoptée. Selon le « Comité Fintech de la BCT », la Sandbox réglementaire représentera un « environnement de test mis en place par le régulateur pour accompagner l’expérimentation de solutions innovantes à petite échelle et avec des clients réels ». 

Le Gouverneur de la BCT a, en outre, précisé que la complémentarité entre les Fintechs et la sphère financière permet, d’une part, de créer de la valeur ajoutée et, d’autre part, de promouvoir les efforts en matière d’inclusion financière. « Il s’agit d’une démarche gagnant-gagnant » a-t-il insisté.

Les participants ont relevé l’importance de la démarche, notamment l’éventuel apport des mécanismes mis en place par la BCT. Le but étant de faciliter le fonctionnement des Fintechs, et ce, en dépit d’un cadre réglementaire qu’ils considèrent comme rigide. A cet égard, M. Abassi a rappelé que la démarche globale repose sur la vision de la BCT qui aspire à être « une Banque Centrale moderne, proactive et efficiente à l’avant-garde des transformations économiques et financières ». Il s’est, à ce titre, engagé à intégrer les différentes propositions dans la réflexion stratégique entamée au sein de la BCT. Aussi, les questions soulevées feront l’objet d’amples discussions entre le Comité Fintech et l’écosystème. Dans le but de concrétiser cette démarche participative, une adresse mail « FINTECH@bct.gov.tn » a été dédiée pour recueillir les propositions de l’écosystème Fintech.

Cette rencontre a été organisée par le Comité Fintech de la BCT en présence de Mme Dorothee Delort en sa qualité d’expert de la Banque mondiale avec la participation des différentes parties prenantes de l’écosystème de l’innovation en Tunisie. Il s’agit, principalement, des Fintech, des incubateurs, des accélérateurs, de l’Association Professionnelle Tunisienne des Banques et des Etablissements Financiers (A.P.T.B.E.F), des représentants des Banques de la place, des ministères concernés, des opérateurs de Télécommunications, des représentants des universités, de l’Organisation de Défense du Consommateur (ODC), de l’Agence Nationale de Certification Electronique (ANCE), de l’Agence Nationale de Sécurité Informatique (ANSI), des gestionnaires des systèmes de paiement …

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (5)

Commenter

HOS4NI
| 12-12-2019 18:09
Est en train de nous dire que si vous avez les espadrilles les T shirt les shorts et le ballon...on peut remporter la coupe du monde....yabta si le gouverneur...

Hadou
| 12-12-2019 17:25
Sans l'application de la loi et le jugement d'ennahtha,la Tunisie ira nulle part..,..

DHEJ
| 12-12-2019 16:21
Zut un Gouverneur de la BCT dans un nuage !

A4
| 12-12-2019 14:48
... oui, mais ... ça nécessite du travail ... et nous sommes allergiques au travail !!!

moez
| 12-12-2019 14:16
La Tunisie a tout géographiquement pour ça, sauf qu'elle n'a plus ses compétences IT ni les RH ni l'infrastructure ni la gouvernance ni la législation pour le devenir.