alexametrics
mardi 18 janvier 2022
Heure de Tunis : 13:56
Dernières news
Maher Zid condamné à 4 ans de prison
20/01/2017 | 11:19
1 min
Maher Zid condamné à 4 ans de prison

 

Le blogueur Maher Zid a été condamné, le 20 janvier 2017, à une peine de quatre ans de prison par la première chambre pénale du tribunal de première instance de Tunis.

 

Il a été condamné car il a subtilisé des documents, relatifs à l’affaire Chokri Belaïd, du secrétariat du tribunal. Toutefois, l’exécution de la peine peut être arrêtée par simple pourvoi en appel du condamné.

 

Mise à jour : Sur sa page Facebook le 20 janvier, Maher Zid a déclaré qu’il allait donner plus tard les raisons de ce jugement qu’il qualifie de « injuste et spectaculaire ».

 

Il a ajouté que les « bandes vouées à la corruption avec leurs ailes sécuritaire, judiciaire et médiatique essayent de reprendre du terrain après leurs multiples défaites avec à leur tête la défaite de la bataille de la conscience ». Il félicite ensuite le degré de conscience des Tunisiens devant la multitude de « complots, de ruses et de falsification de l’Histoire ».   

 

M.G




20/01/2017 | 11:19
1 min
Suivez-nous

Commentaires (14)

Commenter

Infiltré
| 21-01-2017 10:28
J'espère que la peine soit confirmée en appel sinon l'infiltration sera totale

Citoyen_H
| 21-01-2017 02:27

"Il a volé, il est condamné...
Il me semble que tout ceci est logique!"

Attention à ce que vous dites l'ami, vous allez être traité de "BenAliste".

Depuis que les mafieux chameliers affamés complexés nous gouvernent, alternativement, officiellement et officieusement, les bandits, les voyous, les escrocs, les terroristes et etc.. sont récompensés, et les honnêtes gens et les patriotes sont disgraciés et jetés en prison.

Voilà, c'est la démocratie revue et corrigée par des traitres imposteurs escrocs.
La logique veut désormais dire, incohérence, et l'illogique a remplacé la logique.
Il n'y a qu'à voir le fonctionnement de notre nouvelle justice pour en comprendre le sens.
Salutations.




Gg
| 20-01-2017 23:36
Aucune peine pour vol n'est logique quand on libère des terroristes.

takilas
| 20-01-2017 21:30
Les sans scrupules, les malhonnêtes et salauds finis osent prétendre que l'assassinat de Chokri Belaid n'est une implication inéluctable contre nahdha. La justification de Ali Larayadh vient confirmer davantage cette implication ; ce fantoche croit que les gens sont des naïfs, des "bahlouzous et des drawichs". Ce Ali Larayadh, venu de Londres en Janvier 2011,tout comme ses semblables traîtres, a été initié à user de la force et d'éliminer autrui, par les instigateurs du printemps arabe, qui sont d'ailleurs les mêmes instigateurs du 7 novembre 1987 et du 26 janvier 1984. ; qui correspondent respectivement aux assassinats de Bab Souika suivi de la signature des médecins ainsi que les événements appelés du pain. Donc le pain et le vitriol constitue deux produits nécessaires à l'accaparation du Pétrole libyen , donc à quoi sert un forage (et les trepans) de trois ou cinq kilomètres, voire plus au sol pour causer tout ce désarroi et cette traîtrise au paisible peuple tunisien.

Ghazi
| 20-01-2017 21:02
C'est là où ça s'était passé, la question est comment ? 'Plusieurs savent ce comment !
Ce subir à la solde de La TV Al Hakeera et Monplaisir... Se verra acquitté bientôt.

TeTeM
| 20-01-2017 19:38
Il me semble que tout ceci est logique!

Rayma
| 20-01-2017 16:57
De l'esprit mafieux...

je dis la vérité
| 20-01-2017 16:52
Cet énergumène travaillant à la solde de nos frères musulmans au pouvoir, sera acquitté avec les honneurs. Souvenez-vous de l'affaire Nagdh.
Dégoûtant....

ridha
| 20-01-2017 14:28
Ultime stratagème :Soyez personnel, insultant, malpoli.Lorsque l'on se rend compte que l'adversaire nous est supérieur et nous ôte toute raison, il faut alors devenir personnel, insultant, malpoli. Cela consiste à passer du sujet de la dispute (que l'on a perdue), au débateur lui-même, surtout quand il y'a une haine idéologique, en attaquant sa personne : ce dernier passant de la discussion objective du sujet à l'attaque de l'adversaire en le confrontant à ses admissions ou à ses paroles par rapport à ce sujet. En devenant personnel, on abandonne le sujet lui-même pour attaquer la personne elle-même : on devient insultant, malveillant, injurieux, vulgaire. C'est un appel des forces de l'intelligence dirigée à celles du corps, ou à l'animalisme. C'est une stratégie très appréciée car tout le monde peut l'appliquer, et elle est donc particulièrement utilisée. On peut maintenant se demander quelle est la contre-attaque, car si on a recours à la même stratégie, on risque une bataille, un duel, voire un procès pour diffamation. quand es ce qu'on va grandir? L'adversité tel un vent furieux, nous empêche d'aller ou nous voulons, nous dépouille et nous laisse face à nous-mêmes tels que nous sommes, et tels que nous pensions être.

houda
| 20-01-2017 13:16
quatre ans en 1ere instance zero jour en cassation ça suffit ça ne passera plus ce film especes de *****