alexametrics
lundi 06 décembre 2021
Heure de Tunis : 03:35
Dernières news
Le ministère fixe les prix et les marges de bénéfice pour les œufs et le poisson
24/10/2021 | 16:53
1 min
Le ministère fixe les prix et les marges de bénéfice pour les œufs et le poisson

 

Le ministère du Commerce et du Développement des exportations a rendu public un communiqué, ce dimanche 24 octobre 2021, pour donner les détails des marges de bénéfice fixées pour la vente en gros et en détails pour les œufs et le poisson.

 

Ainsi, le ministère indique que :

 

Pour les œufs :

Le prix de vente maximal au grand public ne doit pas dépasser 980 millimes pour les quatre œufs dans tous les cas

  • Marge de bénéfice de la vente en gros : 5 millimes/ œuf
  • Marge de bénéfice de la vente en détail : 10 millimes/ œuf

 

Pour le poisson :

La marge de bénéfice brut pour la vente en détail est :

  • 30% si le prix d’achat est inférieur à 5D /Kg
  • 25% si le prix d’achat est supérieur à 5D /Kg

 

Le ministère appelle toutes les parties intervenantes à maintenir l’approvisionnement du marché via les canaux de distribution réglementaires et à appliquer les prix et marges spécifiés, tout en respectant les conditions légales de facturation

Il note que tout contrevenant s'expose aux peines maximales prévues par les lois en vigueur.

 

S.H

24/10/2021 | 16:53
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Ennaj
Pousso à 5 dinars
a posté le 25-10-2021 à 10:50
Le ministère de l'économie se fout de la gueule des Tunisiens, même les sardines s'achètent à plus de 5 dinars.... Les prix commencent à 18 d minimum piur atteindre les 78 d au marché des voleurs de la marsa
Walid
Le communisme est de retour! On le pensait révolu
a posté le 25-10-2021 à 09:43
Ils ne sont pas au courant des hausses de matières premières dans le Monde? De la hausse vertigineuse du prix du fret maritime? Ou la Tunisie vit seule ?

Bloquer les prix, contraindre les entreprises dans un modèle soviétique n'apportera que:
- pénurie du fait que beaucoup d'entreprises ne trouveront plus leur intérêt à savoir un gain car oui une entreprise a été crée pour gagner de l'argent, n'en déplaise à certains
- augmentation du marché parallèle et baisse des recettes fiscales de l'Etat

Walid
Il faut réduire nos couts
a posté le à 10:31
Au lieu de penser à baisser le prix de vente sans comprendre les couts et charges de production et de distribution, il faut aider les producteurs tunisiens à produire moins chère en:
- baissant le cout energétique: laisser les privés faire des fermes solaires ou le KW coute 3 fois moins cher que le KW actuel produit à partir du gaz (dont le cout a flambé dans le monde)
- il faut améliorer notre logistique, privatiser nos ports pour mettre en concurrence la STAM dont le rendement est en deca des standards internationaux ce qui coute en surestaries
- il faut augmenter notre production agricole national, arreter d'etendre nos villes au detriment de la carte agricole. La Tunisie etait le grenier de ROME dans l'antiquité.
- il faut également diminuer les taxes, impots, droits de douane. Pour cela, l'etat doit diminuer son train de vie qui ne fait que couter cher a la communauté et augmenter l'endettement.
- il faut alléger les licences, autorisations, quotas et autre procédure administrative, lourde contraignante afin de faciliter l'investissement tunisien et étranger dans le pays. Il faut également sortir des dogmes et laisser les étrangers posséder des hôtels, des restaurants etc..
-enfin l'Etat doit posséder une unique grosse banque capable de financer les politiques d'investissements

Prenez exemple sur SINGAPOUR, Le Portugal, La cote d'Ivoire, Le senegal, le Maroc. Tous ces pays s'en sortent mieux que nous car ils ont su se moderniser loin du populisme, de la jalousie et du restrictive, dans un partenariat gagnant privé public, etranger et nationaux.


Houcine
Lénine, Chavez, Khadafi vs le capitalisme sauvage.
a posté le 25-10-2021 à 02:21
Penser, c'est lire les choses, décrypter, interpréter... ce qui implique que la totalité du réel est susceptible d'interprétation, et que nul dogme n'aurait privilège à s'y soustraire.
Or, le dogme capitaliste à ce privilège et ses prêtres sont nombreux qui nous en distribuent la bonne parole.
La bonne gestion, le rendement, et toutes variétés de notions du volapuk gestionnaire sont présentées comme des potions magiques dont l'usage à pour fonction de laisser le dogme à l'abri de toute interrogation.
Une autre ruse, politique celle-là, consiste à diffuser l'anathème contre toute alternative.
Ainsi, socialisme devient synonyme de faillite, et l'on rappelle la séquence des "coopératives" Ahmed ben Salah, comme la marque d'une infamie.
Le communisme est réduit à Soviétique sans le début d'une interrogation ou le rappel des aspects positifs.
Tel un chiffon rouge (sic!), c'est l'argutie facile et qui ne nécessite aucun effort pour faire consensus.
Il serait fastidieux de redire en piqûre de rappel que le communisme aura eu un effet indirect peu évoqué, celui de freiner, et même empêcher la gourmandise sans limite de l'Empire qui rêvait dnasservir le monde.
Il ne suffisait pas aux tenants de l'Empire de le servir, il fallait qu'ils relaient ses pires crimes présentés sous les ors de la promesse de liberté et démocratie.
Les prêtres ne réfléchissent pas, ils ont pour mission de diffuser la bonne parole. Le réel y doit se conformer s'il le faut par la force des armes, et les discours justificatoires sont toujours disponibles pour affoler les masses.
Le contrôle des prix est une mesure salutaire.
Le mode opératoire est à inventer pour atteindre à l'efficience des mesures édictées.
Bien des pays capitalistes y ont eu recours pendant les périodes troublées.
Il en est même qui eurent recours à la planification.
Je ne me souviens pas qu'on les aient traités de Soviétiques.
Tout ce détour pour montrer le ridicule des idées courtes de nos experts.
Car, il ne manque pas de personnages qui n'ont pas même peur du ridicule et qui vous définissent en communiste tout et son contraire.
Qui vont même jusqu à parler de Lénine sans doute parce qu'ils ignorent même ce qu'il a écrit.
60 tomes, voilà le total des textes de Lénine.
Il fait avoir de la culture pour prétendre aborder ces textes, et en tirer profit.
Cela ne peut être méprisé, encore moins jeté par dessus bord en une phrase.
Mais, ceci est une autre affaire.


ourwa
Et les bénéfices frauduleux et criminels de nahdha, l'état y pense ?
a posté le 24-10-2021 à 21:50
" Pour le poisson :
La marge de bénéfice brut pour la vente en détail est :
30% si le prix d'achat est inférieur à 5D /Kg
25% si le prix d'achat est supérieur à 5D /Kg "; " si le prix d'achat etc..." ; je suppose que ce " prix d'achat" sous entend l'achat par le commerçant payé au fournisseur, dans ce cas, il doit y avoir obligation faite au commerçant d'afficher au dessus de sa marchandise DEUX PRIX, celui qu'il a payé à son distributeur et celui de la vente à l'acheteur-consommateur, de manière à permettre à celui-ci de vérifier s'il y a abus ou pas de la part du commerçant. En sus, le consommateur doit avoir le droit de contrôler les factures d'achat du commerçant établis par son fournisseur... Cette formule de contrôle des prix était systématique par les contrôleurs d'état du temps de bourguiba, avec des sanctions carabinées à l'encontre des fraudeurs. Le ministère du commerce songe-t-il sincèrement à réactiver cette règlementation ? car déjà la confiance des citoyens en l'état est au plus bas, que dire de leur confiance envers les commerçants et autres spéculateurs... Nous exigeons le rétablissement par l'état des contrôles des prix, un contrôle systématique et à longueur d'année. Y en a marre des voleurs, des spéculateurs et du commerce informel !




bbaya
Détergents 10% les poissons 25%
a posté le 24-10-2021 à 19:23
des génies !! les détergents sont plus important que la bouffe!

Vive le roi!
Zankoura
Ce n'est pas tout
a posté le 24-10-2021 à 19:06
Et les ventes de poissons offshore à nos amis italiens ?
TUN-21
Du poisson èa 5D le kg!!!
a posté le 24-10-2021 à 18:12
Du pois(s)on à 5 D le kg? J'espère qu'il y a erreur. Autrement, le (ou la) Ministre vit dans une autre planète. Comme quelqu'un d'autre.

Au fait, il faut avoir une marge béficiare plus élevée pour le poisson le moins cher. Autrement, ça n'a pas de sens qu'on gagne autant en vendant 1 kg de poisson à 80 D le kg, qu'en vendant 83.33 kg à 5D le kg.! Dans les deux cas, on gagne 25D!
versus
Ca fait rire, très fort
a posté le 24-10-2021 à 18:03
En Tunisie, entre décider et appliquer il ne manque que le contrôleur avec le bâton tapant sur la tête de chaque vendeur toute la journée.
Warrior
vous gaspillez les devises des immigrés ...........
a posté le 24-10-2021 à 18:00
il faut interdire l'importation de produits inutiles: bananes, whisky, aliments ... pour chiens !!
payés en devises que vous envoient les immigrés.
moi, je n'envoie plus mes devises.
N'IMPORTE QUOI !!!!!
TEAm-TONIC
a posté le 24-10-2021 à 17:59
Mais quels débiles mentaux on a au sommet de l'Etat !!!!!
Mon Dieu ! Mon Dieu !

Avant on vivait çà avec Trump...Chaque matin on se reveillait en disant qu'st ce qu'il va nous sortir aujourd'hui...

Aujourd'hui on a exactement la même chose avec Boccassa 2 (leur Fou de Président) et ses comparses !
Forza
Ils vont créer un marché noir
a posté le 24-10-2021 à 17:37
des aliments.