alexametrics
samedi 16 octobre 2021
Heure de Tunis : 15:30
Dernières news
Le chef de l'Etat appelle les banques à baisser les taux d’intérêt
31/07/2021 | 17:10
1 min
Le chef de l'Etat appelle les banques à baisser les taux d’intérêt


Le président de la République, Kaïs Saïed, a reçu, samedi 31 juillet 2021, des représentants de l’Association professionnelle tunisienne des Banques et des Etablissements financiers (APTBEF).

L’APTBEF était représenté par son Président Mohamed Agrebi et ses deux membres Mouna Saied et Hichem Rebai.

D’après un communiqué de Carthage, le président de la République a valorisé le patriotisme des acteurs du secteur bancaire et des institutions financières. Il les a, également, appelés à fournir des efforts supplémentaires en cette période exceptionnelle que traverse le pays en baissant les taux d'intérêt.

Enfin, le président de la République a souligné, durant cette entrevue, qu'il n'y a plus de place en Tunisie pour l'injustice, l'extorsion ou la confiscation de fonds, les droits étant préservés dans le cadre de la loi.  «  Certains indiquent que l’Etat est au bord de la faillite. Ils l’ont conduit à la faillite et le font encore. Par la suite, ils se présentent sur les plateaux télévisés pour pleurer l’état et la situation des pauvres, après avoir passé une journée à bronzer sur les plages et à manger dans les restaurants des grands hôtels », souligne le président de la République.

 

S.G


31/07/2021 | 17:10
1 min
Suivez-nous
Commentaires
Bab Ezzira
Sur la bonne voie mais
a posté le 31-07-2021 à 23:09
OUI, pour relancer l'économie nationale faute d'un marché financIer efficient il faut passer par les banques.
OUI, pour relancer l'investissement il faut baisser les taux d'intérêts.
OUI, pour agir sur l'inflation la politique de taux peut aider.
OUI, pour baisser les inputs des couts de revient i.l faut baisser les taux d'intérêts.
MAIS ;
Faut-il savoir que la politique des taux d'intérêts obéit à la technique de l'OPEN MARKET, ou la Banque centrale Tunisienne fixe les taux quotidiens selon une règle internationale ancestrale qui est la règle de l'offre et la demande.
LA DEMANDE EST TROP SUPERIEUR A L'OFFRE : Ce qui induit un surenchérissement des liquidités et par duite une hausse inévitable des taux d'intérêts imposée par la BCT et non les banques.
IL FALLAIT SE DEMADER POURQUOI ?
Apres 2011, l'économie Tunisienne devient de plus en plus une économie PARALLELE basée sur le CASH. LE NON CONTROLE, grâce à une forte corruption de l'administration Tunisienne infestée par la SECTE DU DIABLE.
Par ailleurs les anarchistes de Goffet Ezzawali ont niqué les dépôts des banques par la levée du secret professionnel. Ce qui a conduit les banques à rechercher des dépôts à des prix inimaginaires rien que pour respecter les règles prudentielles imposée par la BCT notamment le fameux Ratio Loan to déposit LCD. Faut-il rappeler que la rémunération de ces rares dépôts a atteint parfois DEUX FOIS LE TMM.
Pour vous aider, les banques disposent d'une marge de man'?uvre trop réduite à savoir LA BAISSE DE LA MARGE BANCAIRE QUI VARIE DE 0 % à 6% au pire des cas. Cette marge permet de faire face aux charges d'exploitations mais surtout aux créances CARBONISEES. A Titre d'exemple si on applique une marge de 5 % il faut 20 crédits SOLVABLES rien que pour couvrir un SEUL crédit non solvable.
Notre AMI le gouverneur de la BCT peut vous éclairer sur la gravité des créances carbonisées des Banques en ces moments difficiles.
QUE FAUT IL FAIRE ALORS ?
Tout simplement revoir la politique monétaire du pays.
COMMENT ?

Pour relancer l'investissement il faut encourager les dépôts en offrant aux déposants des GARANTIES.
L'Etat doit encourager LA PRODUCTION ET NON LA CONSOMMATION comme exigé par le FMI. Encourager la consommation revient) encourager les importations faute d'un tissu industriel locale
Il faut STOPPER L'USAGE DU CASH pour favoriser les dépôts des banques et permettre une tracabilité et par suite une TRANSPARENCE.(Usage des paiements électroniques , chèques, virements, effets etc etc )
IL faut REPRIMER l'économie parallèle en IMPOSANT SEVEREMENT LES FRAUDEURS et eviter les amnisties.
Il faut CRIMINALISER SEVEREMENT la corruption des fonctionnaires publiques (Saisie des bien non justifiées ascendants descendants directs, forte peine d'emprisonnement de plus de 20 ans Les lois existent deja il faut simplement les appliquer)
TOUT CITOYEN DOIT REPONDRE à la fatidique question « MIN AYNA LAKA HADHA ? »
Pour baisser les taux il faut surtout agir sur l'inflation importée en favorisant la production locale mais aussi en éliminant définitivement du circuit d'importation les criminels qui ne respectent pas la réglementation de change, le code des douanes ou ceux qui ne s'acquittent pas de leurs obligations fiscales.
Ce qu'il faudra retenir M. le Président, les banques peuvent aider par une baisse de leurs marges mais le travail le plus important revient à la BCT, au ministère des finances, au gouvernement mais surtout à la présidence pour décarcasser tout ce monde.
LES SOLUTIONS EXISTENT ET L'AVENIR NOUS APPARTIENT : IL FAUT JUSTE RELANCER LA VALEUR DU TRAVAIL.
Ic
La machine viens d être huilé
a posté le 31-07-2021 à 19:56
En lisant les commentaires ci-dessous, nulle doute qu'ils se réveillent . Un peu tard.
Merci Mr le Président.
Nous avons des crédits . Pas eux ,ils ont de l'argent à flot.
'?a peut améliorer nos quotidiens.
Une bonne initiative.
Il a pété un cable
C'est une personne aigrie
a posté le 31-07-2021 à 18:41
Le peuple appelle à que tu baisses ton salaire.
Prends ta retraite.
Je te rappelle que tu touches 30 000 dt / mois et la présidence coûte 15 milliards de millimes par mois
AB
Le grand professeur d´économie a parlé !
a posté le 31-07-2021 à 18:13
Sans commentaire !
TunisienLucide
Thermostat
a posté le 31-07-2021 à 18:10
Monsieur le Président, un petit appel à la baisse des températures caniculaires actuelles s'il vous plait.
Cette baisse des températures entraînera une baisse de l'utilisation des climatiseurs qui entraînera une baisse de la consommation électrique qui entraînera une baisse de la facture énergétique'?'
La baisse c'est le pied'?'
Waterloo
Banquiers Phylanthropes ...................
a posté le 31-07-2021 à 17:39
demain il demandera à la BCT de donner les billets usés aux pauvres, au lieu de les détruire ...
Forza
Populisme sans limites
a posté le 31-07-2021 à 17:33
La voie pour avoir les meilleures conditions pour le citoyen est la concurrence et non pas des instructions ou des souhaits de la politique. Les banques vont peut-être réduire de 0.25% ou 0.5% pour montrer que la parole de Saied a un poids pour par suite re-augmenter les taux une fois cette scène est oubliée. Il faut introduire de la concurrence par exemple a travers les nouvelles formes de banques comme les fintechs. La banque centrale devrait donner des autorisations pour de telles fintechs mais notre banque centrale est bureaucratique et averse a toute forme d'innovation. Son refus du PayPal ainsi que sa politique de change ne sont que des exemples de sa politique bolchevique. Aussi les taux sont dictés par l'inflation, il faut donc travailler sur la productivité. Les ordres de Saied sans plus de travail et de productivité n'apportent rien du tout. La banque centrale comme l'UGTT sont parmi les alliés de Saied. Banque Centrale comme UGTT bloquent l'économie du pays et surtout les projets innovants et ne pensent qu'à leur clientèle.
La Tunisie est en face d'années difficiles et la situation va s'aggraver si Saied s'entoure de bolcheviques arabistes comme Echaab, Watad, Baath et ainsi de suite. Un groupe de ces partis catastrophiques pour l'économie veulent être son support politique.

Liberté pour Yassine Ayari.
Un citoyen
Les banques ont engranges d'enormes benefices
a posté le 31-07-2021 à 17:28
En profitant de cette crise, vu les enormes dividendes qu'il se sont partages, ce ne serait que justice pour le pays !
DHEJ
Heureusement...
a posté le 31-07-2021 à 17:24
Faut-il inviter à baisser les pantalons?

Et le taux directeur de la BCT comment le baisser?