alexametrics
lundi 15 juillet 2024
Heure de Tunis : 21:21
Dernières news
Kaïs Saïed : l'appui financier à l'armée est un devoir national collectif
24/06/2024 | 11:05
2 min
Kaïs Saïed : l'appui financier à l'armée est un devoir national collectif

 

Le président de la République, Kaïs Saïed a indiqué que les enfants de la patrie étaient prêts à se battre et à mourir en martyrs pour la défendre. « Notre peuple et nos forces militaires ont adopté l’esprit de la victoire… Celui qui s’est doté de cet esprit n’acceptera que la victoire et la mort en martyr ! », s’est-il exclamé.

Dans un discours prononcé le 24 juin 2024 à l’occasion de la cérémonie de célébration du 68e anniversaire de l’armée tunisienne organisée au palais de Carthage, Kaïs Saïed a salué les sacrifices de l’armée tunisienne et ses martyrs. Il a, également, évoqué les efforts de l’armée tunisienne dans la lutte contre le terrorisme et la migration clandestine, dans le sauvetage, dans la sécurisation des examens nationaux et des élections et dans la participation aux missions de maintien de la paix.

 

 

 

Le chef de l’État a indiqué que l’armée tunisienne s’était sacrifiée pour servir les intérêts de la Tunisie et qu’elle s’est développée par ses propres moyens dans plusieurs secteurs. Il est revenu sur l’importance de soutenir l’armée en matière d’armement et d’infrastructure. Il s’agit, selon lui, d’une responsabilité nationale et d'un devoir collectif. Il a révélé qu’un plan stratégique sera mis en place afin de refléter cette responsabilité et de la concrétiser. Ce plan pourra être reflété par divers outils tel que la loi de finances.

Kaïs Saïed a considéré que toute personne se plaçant dans les premières lignes et prête à se sacrifier devrait être priorisée. Il a, également, indiqué que la Tunisie n’a pas l’intention d’entamer une course militaire, mais que ceci était nécessaire. Il a rappelé que la Tunisie avait refusé la création de bases militaires étrangères sur son territoire et qu’elle n'acceptait que la coopération et l’échange d’expériences dans le cadre des choix nationaux au service du peuple. Il a insisté sur l’importance de la souveraineté de l’État.

 

S.G

24/06/2024 | 11:05
2 min
sur le fil
Tous les Articles
Suivez-nous
Commentaires
Le sceptique
De quoi a peur ks?
a posté le 24-06-2024 à 21:39
C'est bizarre, ks cite pour la troisième fois sur une période de quelques jours la nécessité de maintenir la paix dans les rues. De quoi il a peur?
Hamza Nouira
Et bien...
a posté le 24-06-2024 à 20:57
Oui c'est un devoir de financer et modernisé l'armée. Et surtout de la professionnaliser! Créer même des carrières pour les jeunes!!!

Le financement pour protéger la nation Tunisienne: OUI!
Mais pas pour protéger les frontières italienne!....

A bin entendeur....
Nephentes
Celui qui n'acceptera que la victoire et la mort en martyr
a posté le 24-06-2024 à 20:55
On n'est pas sorti de l'auberge, Kamel Fekih l'a terrorisé
Gamal
Fausse copie
a posté le 24-06-2024 à 18:51
En Tunisie, nous ne sommes même pas capables de copier. Tout porte à croire que certains essaient de copier le modèle égyptien. Depuis 1952 le président de l'Egypte était un militaire, à l'exception de Morsi. L'armée égyptienne était même hostile au fils de Hosni Moubarak, Ala. Ce dernier était pressenti succéder à son père malade, mais l'armée a préféré laisser tout foirer et permettre aux ikhwans de gérer le pays avant de reprendre le contrôle avec Al Sissi. En Tunisie, l'armée a préféré mettre vous savez qui à la tête du pays qui n'est pas un militaire, je ne suis pas sûr s'il a fait son service militaire. Nous copions mal.
ourwa
@ Tunisino; @ Oui; @ Lucky Luke
a posté le 24-06-2024 à 18:33
@ Tunisino : l'armée " utile pour l'économie avec peu d'argent? Comment rendre l'armée autonome financièrement, comment maitriser, exploiter, et exporter la technologie de l'armement, gagner de l'argent et de l'influence? " ?. Ce n'est pas le rôle de l'armée, cette institution de Défense nationale n'est pas une entreprise économique ou financière, il y a des sociétés civiles dont c'est la fonction. Même dans les pays dits développés, ce n'est pas l'armée qui innove et maitrise les technologies de l'armement, il y a des entreprises pour ça. Savez-vous ce que signifie la clause constitutionnelle concernant la neutralité de l'armée ? ( constitution tn de 1959 et suivantes). Instruisez-vous!
@ Oui : vous dites : " Il travaille pour eux, C'est évident..."(sic). A qui pensez-vous, comme modèle? à Tebboune? Si c'est le cas, Tebboune et KS seraient peut être honorés, le FLN et l'armée tunisienne de même... Dans ce sens, dehors les travailleurs agricoles, de santé, de justice civils; l'armée va faire le boulot...à condition que les militaires agriculteurs-médecins-juges remettent leurs gains aux civils qu'ils remplacent, car ceux-ci ont quand même des familles à nourrir. Réfléchissez !
@ Lucky Luke: j'approuve votre réaction à @ Oui. Toutefois, le slogan comme quoi la Tunisie était considéré comme étant " 'un pays jadis nommé la Suisse de l'Afrique du Nord !" est une véritable mascarade; renseignez-vous et vous allez rire jaune...
Oui
@ourwa @Lucky Luke
a posté le à 23:31
Chers messieurs, je crois que je ne peux pas vous donner une réponse claire, car si je le faisais, je serais très probablement censuré, et à juste titre. Je vais quand même essayer de vous expliquer mon point de vue, en espérant ne pas tomber sous les lames de la censure bienveillante de BN, que j'admire et respecte affectueusement.
Essentiellement, je faisais référence au fait que les décideurs actuels de ce pays semblent agir principalement à l'avantage des institutions et des forces qui ont légitimé leur accession au pouvoir et qui les maintiennent sur le trône. Je ne faisais pas allusion aux éléments étrangers dont vous parlez. Bien sûr, il travaille pour eux, c'est-à-dire pour les généraux ; dans son pays comme à l'étranger, sa direction politique est toujours la même.
Pour ce qu'on m'a enseigné dans ma vie, en bas à droite il y a toujours les toilettes, et normalement ça pue. Dans tous les cas, la seule issue est avant tout culturelle. Il faut changer, accepter ce nouveau Siècle. Réfléchissez un peu vous aussi à cet oracle sibyllin !
ourwa
Seule la Défense nationale doit demeurer le rôle de l'armée.
a posté le 24-06-2024 à 17:57
" la souveraineté de l'?tat.", le maitre mot de K.S; ah bon ! Nous pensions que la vraie souveraineté devait revenir au peuple, mais non, c'est la souveraineté de l'Etat qui est le dada de K.S...sachant que l'Etat, c'est lui, à tous les niveaux, comme il l'a décrété et appliqué depuis le 25 juillet 2021... Rien à dire sur l'armée tunisienne, exemplaire, y compris lors de la Révolution de 2010-2011 quand elle a protégé les révolutionnaires des massacres des révolutionnaires par la flicaille de ben ali. Toutefois, nous dénonçons avec vigueur le projet de KS d'impliquer l'armée dans l'agriculture, la surveillance des examens ( pourquoi? il n'a pas confiance dans sa police?), dans la santé ( A quoi servirait alors son ministère de la santé), dans la justice ( déjà appliqué; les tribunaux militaires ne doivent juger que des militaires !). Cette gouvernance militaro-politique et économique nous rappellent celle de la Chine; K.S serait-il maoïste sans qu'il le sache ?...Comme l'a décidé Bourguiba et appliqué, le rôle de l'armée est de défendre militairement le pays et ce en étant gérée par le ministère de la Défense nationale. Quand nous voulons comparer les choix politiques, sociaux, économiques etc. De Bourguiba jusqu'à K.S, nous constatons que la Tunisie tombe de plus en plus bas... Qu'en sera-t-il au lendemain des prochaines élections présidentielles; à quelle date précise celles-ci auront lieu? en octobre, novembre, janvier 2025, ou quand la poule caquetante aura des dents ? Peut être seul satan le sait !
Hatem
caméraman en costume cravate
a posté le 24-06-2024 à 16:45
L'image avant le résultat comme toujours, rien de nouveau dans ce pays d'incapables.
Tunisino
Appui financier!
a posté le 24-06-2024 à 14:10
On est certainement mal gouverné. L'appui est en premier lieu intellectuel, au sens scientifique et non pas au sens littéraire, comment rendre l'armée avancée, efficace, et utile pour l'économie avec peu d'argent? Comment rendre l'armée autonome financièrement, comment maitriser, exploiter, et exporter la technologie de l'armement, gagner de l'argent et de l'influence? Les politiques littéraires ne peuvent que ruiner davantage la Tunisie, un pays officieusement en faillite, où son administration peine à trouver de l'argent pour payer son fonctionnement, sous un régime chaotique.
hbib
et les voitures de luxe ?
a posté le 24-06-2024 à 12:44
appui financier pour la défense ? Je ne vois que de nouvelles Passat de partout,DE PARTOUT.

Au frais du contribuable; vous parlez d'une gestion ....
Oui
Il travaille pour eux
a posté le 24-06-2024 à 11:30
C'est évident...
Lucky Luke
et pour les généraux..
a posté le à 12:19
.. d'une voisine qui, indice au passage, a comme devise, tentez vous bien, "par et pour le PEUPLE"!

Quel spectacle affligeant d'un état défaillant et d'une souveraineté bafouée d'un pays jadis nommé la Suisse de l'Afrique du Nord !