alexametrics
Dernières news

Hichem Mechichi va rencontrer les anciens chefs d'Etat et de gouvernement

Temps de lecture : 1 min
Hichem Mechichi va rencontrer les anciens chefs d'Etat et de gouvernement

 

Le chargé de la formation du prochain gouvernement, Hichem Mechichi, poursuit la série des consultations dans l’objectif d’avoir une meilleure visibilité sur la situation du pays et la démarche à suivre.

 

Ainsi, il est prévu qu’il va rencontrer dans la matinée de demain, vendredi 7 août 2020, les anciens chefs de gouvernement, Hamadi Jebali, Ali Laârayedh, Habib Essid et Youssef Chahed.

L’après-midi sera consacrée à la rèception des anciens présidents de la République, Foued Mbazaâ et Mohamed Ennaceur. Sa rencontre avec l’ancien président Moncef Marzouki n’est pas possible, ce dernier étant à l’étranger.

 

A travers cette série de rencontres, Hichem Mechichi vise à connaitre les points de vue des anciens responsables, leur évaluation de la situation politique, économique et sociale ainsi que leur vision pour la période à venir.

 

S.H

Votre commentaire

(*) champs obligatoires

Conditions d'utilisation

Les commentaires sont envoyés par les lecteurs de Business News et ne reflètent pas l'opinion de la rédaction. La publication des commentaires se fait 7j/7 entre 8h et 22h. Les commentaires postés après 22h sont publiés le lendemain.

Aucun commentaire jugé contraire aux lois tunisiennes ou contraire aux règles de modération de Business News ne sera publié.

Business News se réserve le droit de retirer tout commentaire après publication, sans aviser le rédacteur dudit commentaire

Commentaires (21)

Commenter

Bourguibiste nationaliste
| 07-08-2020 11:11
En envisageant de rencontrer les anciens premiers ministres dont les islamistes et les anciens présidents vivants dont Marzouki, M. Mechichi commet une grossière et fatale erreur.
C'est une grossière erreur car cela montre qu'en dépit de tout, il est un néophyte et manque d'expérience. Car il ne viendrait pas à l'idée d'un homme expérimenté d'aller chercher conseil auprès des islamistes, fussent-ils anciens premiers ministres.
C'est une erreur qui risque de lui être fatale car il sera influencé par les anciens premiers ministres islamistes qui le détourneront de la voie du salut. Il sera amené à vouloir composer avec les Khwanjias et il n'aura aucune majorité pour le soutenir.

Sadoko
| 07-08-2020 11:06
Alors là, nous sommes très mal barrés. Quand on ne sait pas quoi faire, on fait n'importe quoi, pour faire quelque chose. Dommage que marzouki, le sauveur, soit à l'étranger, car ses conseils auraient améliorer la situation du pays.

Abir
| 07-08-2020 11:06
Oui, tout un peuple le vrai peuple Tunisien y compris moi, qui a de la haine contre la secte et ses membres et en leurs tête le chacal criminel traitre gannouchi,on a tout les mépris et les mauvais sentiments contre ces criminels kwanjias et celui ou celle qui prétend le contraire, il ne peut être q'un opportuniste,vendu, traitre et contre son patrie! Ces kwanjias doivent être juger pour leurs nombreux crimes avant tout autre chose

Abdelmajid hassi jerbi Zarzis
| 07-08-2020 11:01
Mme abir
A la nahda phobie
Ce canvertir

Pour Mme Abir
Tout ça se passe
Derrière les vallées
Des émirs
La dimocratie faut erradiquer
Et ce Ghannouchi qu il faut
Chasser le prophaner
Et le faire sortir

Abdelmajid hassi jerbi Zarzis
| 07-08-2020 10:38
Mme abir
L odeur de haine
Et de mépris
Nous fait vaumir
Mme abir
A force de dormir
Enfoncer dans ses rêves
Et ses désirs
Ses cauchemars
Sont les faubies
De m'ontplesir

Mme abir
Et a force de dormir
Vie la nostalgie
Du dictature
Ce vers l arrière
Qu elle veut partir
Mme abir
A la nahda phonie
Se convertir

EL-Ghoudi
| 07-08-2020 10:24
La situation oblige de solliciter les services des ministres de Bourguiba. Merci

Dr.Imed Ben Mahmoud
| 07-08-2020 10:10
Tout a fait ..vous avez parfaitement raison...la legalite electorale est conforme a la legalite constitutionnelle..qui impose la souverainete du peuple...dont plus de 70 % ont choisi un president et son programme politique,economique et social..et c est au president Kais Saied d imposer la legalite electorale d un peuple constitutionnellement souverain dans son choix ..Le president doit etudier l exemple du petit Etat de Singapour et son systeme politique dans une democratie autoritaire ou la tolerance ZERO de la corruption,de la fraude fiscale,des detournements de fonds publics,des financements etrangers des partis....soient de rigueur...Imposer la discipline et le respect des lois et l independance de la justice... encourager les juges a prendre l initiative de leur independance totale de toute pression d ou qu elle vienne....Notre pays se presente devant cette derniere chance de renverser les vapeurs et d etre fort ,libre et independant face aux batailles partisanes de groupes politiques a IRRESPONSABILITES ILLIMITEES....

Abir
| 07-08-2020 09:49
Qu'est ce que vous cherchez, sauvez le pays des griffes des kwanjias,ou vous cherchez "comment" faire elkhilafa et comment assassiner des patriotes politiques,oui monsieur,je ne parle pas des autres bidons mais je parle de l'aarayed et jbali,ces deux la sont des traitres et des assassins ils ne peuvent pas vous aidez,vous avez bien commencé votre bout de chemin mais à consulter deux destructeurs, là vous nous faites peur! Vous devez vous éloigné d'ennahda le maximum,les Tunisiens ne veulent pas d'elle au gouvernement,s'il vous plait, comment on pourra vous le faire comprendre?!

Houcine
| 07-08-2020 09:37
Cet homme semble prudent. Il procéde par ordre, consulte, écoute, mesure pour évaluer les possibles avant de décider. '? cet effet, il doit entendre tout le monde, surtout ceux dont le passage au pouvoir a laissé les traces que l'on sait.
Sa démarche est raisonnable s'il sait se garder des flagorneries des uns et des autres et discerner dans le dire ce qui est utile pour son travail.
Après, tout ce qu'il entreprendra lui sera compté et opposé en cas de besoin.
Je lui souhaite bonne fortune dans tout ce qu'il aura à entreprendre pour peu qu'il sache faire preuve de détermination dans ses choix. Qu'il se garde des conseils intéressés, des amis comme des ennemis, car rien ne lui sera épargné en embûches et traquenards.
Mais, il peut compter sur le citoyen patriote, la part de la société civile éclairée.

Watani Laziz
| 07-08-2020 09:13
Mr Mechichi ne doit prendre en consideration que les interets de notre pays et notre peuple....Les partis et les elus ont demontre qu ils ne sont pas dignes des responsabilites qui engagent l avenir du pays et de nos prochaines generations.. Dix ans de batailles partisanes,de confrontations,d insultes,de manipulations,de mensonges,de detournements,de corruptions,d enrichissements illicites pour certains et de ventes de leur conscience au plus offrants pour d autres...d assassinats politiques d hommes de grande valeur politique connus pour leur devouement a la Patrie et au peuple tunisien...oui rien n oblige Mr Hichem Mechichi de suivre les recommandations de ces "partis politiques "aux plusieurs facettes qui ne cherchent que leurs interets egoistes et dont certains se sont carrement prostitues a des puissances etrangeres militaires ou petrolieres...Le President Kais Saied doit engager son projet pour lequel il a ete elu directement par 3 millions d electeurs ..six fois plus que Ennahdha et ses satellites... cela s appelle la legalite electorale lui donne le droit d agir conformement aux promesses de son projet electoral et rien d autres et le peuple le suivra...et c est l Union sacree du peuple autour de l Etat qui realisera une veritable democratie a la Tunisienne...

A lire aussi

Fait divers crapuleux qui secoue Tunis ce

23/09/2020 10:07
0

Pour divulgation des données personnelles de personnes atteintes du Covid-19.

23/09/2020 10:03
0

L'interdiction de la chicha et des jeux de cartes dans les cafés sont derrières ses

23/09/2020 09:42
0

Ainsi, les salaires des gouverneurs

23/09/2020 08:38
3