alexametrics
dimanche 28 novembre 2021
Heure de Tunis : 16:19
A la Une
Futurallia choisit la Tunisie pour son forum d’affaires
15/11/2018 | 19:59
6 min
Futurallia choisit la Tunisie pour son forum d’affaires

 

Les indicateurs économiques sont en nette amélioration, mais il faut poursuivre les efforts et attirer de nouveaux investissements, notamment en multipliant les événements d’affaires d’envergure internationale. Et c’est justement ce qu’a fait la Confédération des entreprises citoyennes de Tunisie (Conect) qui a pu convaincre les organisateurs de Futurallia, un forum d’Affaires à l’international, d'organiser cet événement en Tunisie. Un coup de maitre qui a permis de réunir plus de 650 participants dont 300 étrangers, des décideurs en grande partie, et qui ont pu découvrir le climat d’affaires dans le pays et les opportunités qui s’offrent à eux. 


 

La Tunisie accueille la 22ème édition de Futurallia qui se tient du 14 au 16 novembre 2018 à l'Hôtel Laico Tunis. C’est un forum de partenariat international et multisectoriel de renommée mondiale permettant «de trouver, en un minimum de temps, un maximum d’informations et de contacts en vue d’un développement à l’international», explique Françoise Vilain, présidente Futurallia Association, France.

L’événement regroupe des chefs d’entreprises en quête de développement à l’international et repose sur le principe de rendez-vous préprogrammés en face à face. Son concept est unique : deux journées 100% business et networking international, avec un focus sur l’innovation.

 

 

Futurallia s’est tenu dans plusieurs pays dans le monde mais il s’agit d’une première africaine et c’est la Tunisie qui a été choisie. Le forum s’adresse prioritairement aux dirigeants de PME/PMI de tous secteurs d’activité en quête de développement international mais aussi aux investisseurs, start-up, clusters et grands donneurs d’ordre. L’objectif est simple : réunir en un même lieu des centaines de dirigeants et décideurs d’entreprises issus d’une trentaine de pays et leur permettre d’initier des alliances commerciales, industrielles, financières ou technologiques.

 

 

A partir de l’identification détaillée des entreprises et d’un catalogue de profils en ligne accessible sur le site web dédié à l’événement, chaque participant émet jusqu’à 20 souhaits de rendez-vous. Le logiciel de match-making établit alors pour chacun un planning comprenant jusqu’à 16 rendez-vous ciblés sur la base des souhaits des participants, remis le jour de la manifestation.

 

 

Futurallia 2018, c’est 650 participants de plus 30 pays et surtout plus 6.000 rencontre BtoB. C’est aussi un salon avec 70 stands permettant aux sociétés de présenter leurs produits et services. 800 m² ont été prévus à cet effet outre les 100 m² du village innovation mis à la disposition d’une sélection de startups afin de leur faciliter l’accès à l’international.

 

 

Cet événement a été surtout une occasion pour découvrir la Tunisie, son tissu entrepreneurial et industriel, ses hommes d’affaires, ses produits et services, son climat d’affaires, ses lois et les privilèges fiscaux qu’offre le pays. Une table ronde sur les opportunités d’investissements en Tunisie est prévue. Elle permettra de promouvoir le climat d’affaires en Tunisie ainsi que les projets d’infrastructure dans le cadre du partenariat public-privé (PPP).

 

 

D’ailleurs, présidant la cérémonie d’ouverture, le chef du gouvernement Youssef Chahed en a profité pour mettre en avant la position géographique stratégique de la Tunisie, l’amélioration sensible du climat d’affaires, la stabilité sécuritaire ainsi que la nouvelle loi sur l’investissement qui accorde plusieurs avantages et encouragements aux nouveaux investisseurs. Il a souligné les efforts déployés pour améliorer davantage les indicateurs de croissance ainsi que le programme mis en place par le gouvernement pour 2019 et qui ambitionne, outre la réalisation de plusieurs projets d’infrastructure importants, la création d’emplois et l’encouragement de l’entreprenariat ainsi que la maitrise du déficit budgétaire de l’Etat (3,9% du PIB). Le gouvernement s’est fixé un ensemble de priorités qui ne pourront se réaliser sans se reposer sur les secteurs productifs, notamment les industries stratégiques, l’agriculture, le tourisme ainsi que le développement du climat de l’investissement et la modernisation de l’infrastructure, notamment écologique.

 

«Le succès économique d’un pays ne peut se faire sans le succès de son secteur marchand, d’où cette réunion d’entrepreneurs avec l’appui de l’exécutif –NDLR par la présence du chef du gouvernement, de plusieurs ministres et hauts commis de l’Etat», souligne François Asselin, président de la Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) France.

 

 

Futurallia permettra non seulement la promotion de l’investissement en Tunisie mais aussi la création de joint-ventures tuniso-étrangères, et la prospection des opportunités d’affaires dans les secteurs porteurs. Elle permettra aussi de renforcer les partenariats tripartite tuniso-étrangers pour l’Afrique d’autant que la Tunisie vient d’adhérer à l’espace Comesa qui compte plus que 500.000 habitants.

 

 

«Avec ce genre d’initiative la Conect confirme la démarche qu’elle a suivie depuis sa création : nous avons œuvré afin que nous soyons des acteurs opérationnels à l’écart des tractations futiles et des alliances politiques. Ceci, se concrétise à travers les programmes, les activités et les mesures mises en place avec des objectifs clairs et des résultats réels et tangibles qui répondent à la situation économique et sociale du pays et les attentes des investisseurs locaux et étrangers, ainsi qu’à la nécessité d’améliorer davantage le climat des affaires du pays et de consolider la compétitivité de l’économie nationale en mettant en relief les atouts du pays et ses excellentes relations avec de nombreux pays et groupements économiques à l’internationale». C’est ce qu’a affirmé Tarak Cherif, président de la Conect et qui a été reconduit la veille à la tête de l’organisation. Et d’ajouter : «La confédération va continuer sur la période 2018 et 2022 cette démarche. En tant que patronat nous nous engageons devant le gouvernement, nos adhérents, les entreprises, nos partenaires et les Tunisiens à prendre nos responsabilités. Nous serons une partie prenante responsable et active dans le développement et surtout une force de proposition au service de toutes les entreprises et des régions pour faire parvenir leurs voix, leurs propositions, leur vision et défendre leurs intérêts. L’objectif final étant de réaliser les attentes de nos concitoyens et de développer le pays».

 

 

Futurallia et tous les événements d’envergure internationale représentent une opportunité pour faire connaitre la destination Tunisie et ses atouts, l’objectif étant de capter le maximum d’investissements étrangers, de créer de l’emploi et de la croissance, tout en encaissant des devises. Des facteurs vitaux et essentiels pour l’économie tunisienne aujourd’hui, qui a amorcé son décollage mais qui a toujours besoin de consolidation et de soutien.

 

Imen Nouira

15/11/2018 | 19:59
6 min
Suivez-nous