alexametrics
lundi 28 novembre 2022
Heure de Tunis : 09:00
Dernières news
Fadhila Rabhi explique les raisons de la pénurie d'huile végétale sur le marché tunisien
31/01/2022 | 11:30
2 min
Fadhila Rabhi explique les raisons de la pénurie d'huile végétale sur le marché tunisien

 

La ministre du Commerce et du Développement des exportations Fadhila Rabhi a avoué, lundi 31 janvier 2022, que l’approvisionnement en certains produits de bases, comme la farine, la semoule et l’huile, a été perturbé ces derniers temps, à cause des pressions et la hausse de la demande dues aux fêtes de fin d’années.

 

Au micro de Sameh Meftah dans l'émission Sbeh El Ward sur Jawhara FM, la ministre a expliqué que ses services ont réagi à ce manque d’approvisionnement en mettant en place un programme d’approvisionnement intensif pour approvisionner le marché des denrées précitées et en particulier huit gouvernorats, leur permettant de recevoir quotidiennement 800 à 900 tonnes de produits de base.

 

 

La ministre a souligné que les prix des produits de base, notamment l'huile végétale, ont connu une hausse importante sur le marché international, notamment à cause du manque de ces produits, de la hausse du prix du baril de pétrole et de la hausse du prix du fret qui s’est multiplié par cinq.

Et d’expliquer que nos besoins en huile végétal sont de 14.500 tonnes par mois. Or, la Tunisie a importé 6.000 tonnes d’huiles subventionnées, arrivées en Tunisie le 22 janvier dernier, mais bloquées à cause de la grève des agents de la Société tunisienne d'acconage et de manutention (Stam) de Sfax. Et de spécifier que le ministère a commencé la distribution de cette denrée depuis samedi 29 janvier.

 

Mme Rabhi a tenté de rassurer les consommateurs, en affirmant que le ministère a commandé 12.000 tonnes pour le mois de mars, l’objectif est de retrouver un rythme normal d’approvisionnement.

Le coût de la subvention de ce produit a nettement progressé, a noté la ministre en spécifiant que le prix du litre d’huile subventionnée est passé à 1,450 dinar contre 800 millimes un an auparavant alors que la tonne d’huile végétale non-subventionnée, importée par les privés, est passée de 700/800 dollars la tonne à 1.800 dollars la tonne, d’où le manque constaté sur le marché et la hausse des prix qui se situe entre 5,5 dinars et 6 dinars la litre. Idem pour l’huile d’olive dont le prix a augmenté pour atteindre les 11/12 dinars le litre.

Ainsi, et vu la hausse des prix et le manque d’approvisionnement, les consommateurs se sont rabattus sur l’huile subventionnée dont le prix n’a pas évolué depuis 2008 et se situe à 900 millimes la litre.

 

En ce qui concerne la subvention, Fadhila Rabhi a assuré qu’il n’y aura pas de révision du système en 2022. Mais, dans les années avenirs, l’Etat compte remplacer le système de subvention des prix par un système de subvention des revenus, l’objectif étant que la subvention parvienne aux personnes auxquelles elle est réellement destinée.

 

I.N

31/01/2022 | 11:30
2 min
Suivez-nous
Commentaires
Un tunisien.
....
a posté le 31-01-2022 à 17:46
Mais q' est ce que c'est que cette ministre de m...?

des denrées de base introuvables!!!

Cette ministre ne vaut rien!!!
ammaryahiaoui@hotmail.fr
Allah yenaalkouk ejmaain
a posté le 31-01-2022 à 16:20
De pire en pis, en Tunisie un ministre est désigné par sa connaissance partisane et non par sa connaissance dans le domaine. de son travail. Cette ministre ne connaissait de l'économie que son appartenance à Kais pour gérer le pays . voilà elle n'a trouver comme argumentent pour justifier son un incapacité de gérer la crise denrées de base, que de culpabiliser les autres qui sont à l'origine de problématiques . Sauf qu'en vérité la ministre à oublier dire que elle et son président incapable de faire de commande au préalable continuellement avant que la première ne soit expirée. Tous est fait en compte goutte. Pourquoi dans le reste du monde n'a pas ce problème d"approvisionnement sauf en Tunisie ? car président comme ministre confondus sont des opportunistes qui n'ont aucune volonté en faveur les Tunisiens, que de servir leurs intérêts .
nazou de la chameliere
La Tunisie
a posté le 31-01-2022 à 13:51
Est un pays qui coule ,doucement mais sûrement !!!
Le facho fait tout ce qu'il faut pour .Un vrai fossoyeur !!!
Un gouvernement qui ne prévoit pas l'augmentation du prix des matières premières, n'est pas un gouvernement !!!
Que les ordures fascistes , remercie les ordures fascistes pour avoir fait sauté le gouvernement Mechichi !!!